Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Politique

Accord Mercosur : Emmanuel Macron contredit le ministre de l’Agriculture

L’Union européenne et les pays du Mercosur (Brésil, Argentine, Uruguay et Paraguay) ont annoncé vendredi 28 juin s’être entendus sur un vaste traité de libre-échange, qu’ils négociaient depuis 20 ans. Ce traité est contesté notamment par les écologistes et par les paysans, parce qu’il devrait stimuler l’agro-industrie brésilienne qui détruit la forêt amazonienne, pour exporter du soja et de la viande, ruinant la paysannerie européenne.

Selon le journaliste de l’AFP à Bruxelles, Clément Zampa, Emmanuel Macron a déclaré : « Cet accord est bon à ce stade, il va dans la bonne direction mais nous serons très vigilants. » Contredisant le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume, qui a déclaré au Sénat le 16 mai dernier : « La position de la France est claire. Elle est opposée à la signature de l’accord du Mercosur voulu par la commission actuelle, parce qu’il ne correspond pas au standard voulu par la France. » Le ministre a détaillé les raisons pour lesquelles ce traité n’est pas acceptable par le pays : il se ferait « au détriment de notre agriculture », « il se fera au détriment de nos standards sanitaires », « au détriment de nos standards alimentaires », « au détriment de l’Accord de Paris et de nos critères environnementaux ». Concluant : « La France votera contre si la question se pose ».

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende