Média indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

En bref — Luttes

Agressé au salon de l’agriculture, le porte-parole de la Confédération paysanne Nicolas Girod porte plainte

Nicolas Girod, le porte-parole de la Confédération paysanne, devant la gendarmerie de Salins (Jura), jeudi 17 février. Il tient dans ses mains la pièce de la pompe démontée sur une mégabassine du Marais poitevin.

En une semaine passée au Salon de l’agriculture, le porte-parole de la Confédération paysanne Nicolas Girod a été agressé à deux reprises. Joint au téléphone par Reporterre, le paysan indique avoir déposé plainte vendredi 4 mars.

Il précise avoir d’abord été giflé, dimanche 27 février, après que deux personnes aient « balancé par terre les petits papiers que nous distribuions sur le stand de la Confédération paysanne ». « Ces deux personnes ont cherché à m’humilier et elles m’ont dit que c’était à cause de notre action sur les méga-bassines dans le marais poitevin, et que je n’avais rien à faire là-bas », dit-il.

Le samedi 6 novembre, en effet, la Confédération paysanne avait coorganisé une journée d’action contre des projets de retenues d’eau géantes destinées à un petit nombre d’agriculteurs intensifs. Suite à cette action, Nicolas Girod a été entendu par les gendarmes, mi-février, car il est soupçonné d’avoir démonté une pompe permettant de remplir une retenue d’eau.

Le porte-parole de la Confédération paysanne, ainsi qu’au moins une autre salariée du syndicat, a ensuite de nouveau été victime, jeudi 3 mars, d’intimidations et d’insultes de la part d’élus de la Coordination rurale (CR) du Lot-et-Garonne. La police s’est interposée. « Notre défense du partage de l’eau et notre mobilisation contre son accaparement par les méga-bassines, ni aucune autre divergence politique ne peuvent légitimer cette scandaleuse agression et ces insultes », dit Nicolas Girod, qui attend « une condamnation de ces agissements ou à minima un soutien des responsables agricoles nationaux et des ministres ».

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende