Aide au développement : Macron trahit sa promesse, accusent les ONG

12 juillet 2017



Plusieurs ONG ont fustigé ce mardi 11 juillet la réduction de l’aide au développement annoncée par le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, dans le cadre des économies annoncées en vue d’atteindre l’objectif d’un déficit public n’excédant pas 3 % du PIB.

« Mettre dans le même panier l’aide publique au développement et les frais de gestion des ministères, c’est considérer la lutte contre l’extrême pauvreté, les changements climatiques et les grandes pandémies mondiales comme accessoire », a déclaré Friederike Röder, directrice France de l’ONG One, citée dans un communiqué.

Gérald Darmanin a annoncé avoir « trouvé 4,5 milliards d’euros d’économies » sur le « seul budget de l’État », initialement fixé à 322 milliards d’euros pour 2017, en réduisant le train de vie des ministères, en particulier le budget du ministère des Affaires étrangères qui sera amputé de 282 millions d’euros, « dont la moitié sera de la baisse de l’aide publique au développement », a indiqué le ministre.

Oxfam a, pour sa part, qualifié cette coupe budgétaire de « scandaleuse ».

Les deux ONG accusent le président français, Emmanuel Macron, de se renier. One rappelle par exemple que lors de son premier discours en tant que président de la République, en mai, il avait assuré que la France serait « attentive (…) au respect des engagements pris en matière de développement et de lutte contre le réchauffement climatique ».

« Dès les premiers mois de sa mandature, Emmanuel Macron renierait-il déjà ses propres déclarations et engagements ? », s’interroge Friederike Röder, appelant le chef de l’État à « œuvrer pour que l’aide publique au développement soit sortie du calcul du déficit public » dans le cadre de la révision des traités européens.

« A peine deux mois après son élection, Emmanuel Macron enterre ses promesses électorales en opérant la plus importante coupe budgétaire de l’aide publique au développement jamais connue », renchérit Michael Siegel, chargé de plaidoyer à Oxfam, cité dans un communiqué.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : « Contre le changement climatique, il faut la taxe sur les transactions financières »


24 novembre 2017
L’éclairage nocturne affecte gravement les écosystèmes
Lire sur reporterre.net
23 novembre 2017
Cigéo : une commission recommande une expertise internationale sur certains déchets
Lire sur reporterre.net
23 novembre 2017
Forêt de Bialowieza : la Pologne doit arrêter la coupe, dit la justice européenne
Lire sur reporterre.net
22 novembre 2017
La région Ile-de-France réduit les aides aux associations des quartiers populaires
Lire sur reporterre.net
22 novembre 2017
Hinkley Point : les députés britanniques s’alarment du coût pour les consommateurs
Lire sur reporterre.net
22 novembre 2017
La pollution de l’air détériore la qualité du sperme
Lire sur reporterre.net
22 novembre 2017
Les poursuites contre le réalisateur Lech Kowalski sont abandonnées
Lire sur reporterre.net
21 novembre 2017
Nuage radioactif détecté en France : la Russie reconnaît être à l’origine de la pollution
Lire sur reporterre.net
21 novembre 2017
Le Nebraska donne son feu vert au projet d’oléoduc Keystone XL
Lire sur reporterre.net
21 novembre 2017
Une carte de Greenpeace permet d’évaluer le risque nucléaire à côté de chez vous
Lire sur reporterre.net
20 novembre 2017
L’oléoduc Keystone laisse échapper près de 800.000 litres de pétrole
Lire sur reporterre.net
20 novembre 2017
Près d’un tiers des chauves-souris d’Île-de-France menacées d’extinction
Lire sur reporterre.net
20 novembre 2017
Le comité d’entreprise d’EDF alerte sur les risques de coupures d’électricité cet hiver
Lire sur reporterre.net
18 novembre 2017
« Vigilance renforcée » pour certaines écoles d’Ile-de-France
Lire sur reporterre.net
17 novembre 2017
Le sulfoxaflor classé néonicotinoïde par une étude scientifique
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Politique
24 novembre 2017
Les lanceurs d’alerte défendent l’intérêt général
Tribune
23 novembre 2017
Bruno Latour : « Défendre la nature : on bâille. Défendre les territoires : on se bouge »
Tribune
23 novembre 2017
La forêt contre les déchets nucléaires : au bois Lejuc, c’est dans les arbres qu’on résiste
Reportage


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Sur les mêmes thèmes       Politique