Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info
Photographe dans les Vosges ©Mathieu Génon/Reporterre

Parce qu’informer sur le péril écologique est une priorité.

Reporterre publie quotidiennement,
en accès libre et sans publicité.
Le journal ne vit que des dons de lecteurs comme vous.

1 donateurs soutiennent Reporterre ce mois-ci.

Objectif de 12 000 donateurs

Soutenir Reporterre

En bref — Nature

Au Canada, le caribou et le papillon monarque sont en voie de disparition

Des niveaux « historiquement bas ». La population de caribous du Canada a été classé, lundi 5 décembre, en « voie de disparition », tout comme l’emblématique papillon monarque, selon un comité d’experts scientifiques. Le caribou « fait l’objet de déclins alarmants », selon le comité sur la situation des espèces en péril au Canada (Cosepac). Le Comité a étudié cette année deux populations de ce cervidé, le troupeau de la toundra, jugé « menacé », et celui des monts Torngat aux confins de l’Arctique québécois et du Labrador, classé « en voie de disparition », c’est-à-dire dont la « disparition est imminente ».

Les causes du déclin de cet animal sauvage vont du recul de la forêt boréale sous l’action de la sylviculture et de la prospection minière, aux perturbations de son habitat sous l’effet du réchauffement climatique, bien plus prononcé dans l’Arctique que sur le reste de la planète. En octobre, le Fonds mondial pour la nature (WWF) s’était lui aussi alarmé du déclin « particulièrement troublant » des hardes de caribous de l’Arctique canadien, notant notamment que certains troupeaux se sont effondrés de 95 à 98 % en 30 ans à peine.

Autre espèce migratoire, le papillon monarque a été classé « en voie de disparition » notamment car ses aires d’hivernage au Mexique, déjà « remarquablement minuscules », « continuent de s’effriter », selon le Cosepac. Ce papillon parcourt chaque automne 4.000 kilomètres entre le Canada et le Mexique pour fuir la neige, mais cette espèce pourrait s’éteindre si rien n’est fait pour protéger « ses aires d’hivernage critiques ».

-  Source : France Info

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende