Au Royaume-Uni, Extinction Rebellion poursuit la lutte climatique malgré la répression

Durée de lecture : 2 minutes

7 septembre 2020



Dimanche 6 septembre, des centaines de militants d’Extinction Rebellion ont à nouveau défilé dans le centre de Londres, pour mettre en lumière la pollution marine.

La procession était menée par un groupe de danseurs portant des robes bleues pour représenter la mer, et par un homme vêtu uniquement d’un maillot de bain, d’un chapeau jaune et de baskets.

Samedi 5 septembre, des manifestants ont bloqué la livraison de certains des principaux journaux britanniques. Ils visaient les imprimeries des titres appartenant à Rupert Murdoch — notamment The Sun, The Times ou The Sun on Sunday —, accusés de ne pas rendre compte du changement climatique. 77 personnes ont été inculpées à la suite de ces blocages.

Depuis le 1er septembre, le mouvement de désobéissance civile a mené des actions et manifestations quotidiennes contre la crise climatique. Les militants ont notamment défilé sur la place du Parlement, bloqué des routes, organisé des sit-in.

Des actions devraient encore se dérouler cette semaine. XR a indiqué dans un communiqué qu’ils agissaient contre la « négligence criminelle » du gouvernement britannique :

[Les dirigeants] ne doivent pas être autorisés à continuer comme ça. Nous avons l’occasion de redresser la barre, mais nous devons agir maintenant, pas l’année prochaine, pas dans dix ans. Maintenant (…) Le contrat social entre le gouvernement et ses citoyens est rompu. Nous refusons d’être spectateurs et d’attendre que cette urgence dépasse le point de non-retour.

Plus de 600 personnes ont été interpellées au cours de ces six jours de manifestations, selon la police. Les manifestants encourent de lourdes amendes, car les règles relatives au coronavirus interdisent les rassemblements de plus de 30 personnes.

  • Photo : © XR. Les manifestants ont organisé une « assemblée citoyenne du climat ».





19 janvier 2021
Les syndicats d’EDF en grève contre le projet Hercule
Lire sur reporterre.net
19 janvier 2021
Gonzalo Cardona, protecteur de la conure à joues d’or, assassiné en Colombie
Lire sur reporterre.net
19 janvier 2021
L’industrie du gaz et du pétrole a émis 70 millions de tonnes de méthane en 2020
Lire sur reporterre.net
19 janvier 2021
La baisse des émissions de CO2 due aux autos électriques annulée par la prolifération des SUV
Lire sur reporterre.net
19 janvier 2021
Des ONG lancent un appel à M. Macron : « Stoppez le gaz de couche en Lorraine »
Lire sur reporterre.net
18 janvier 2021
Le gouvernement renonce à remonter les déchets toxiques enfouis à Stocamine
Lire sur reporterre.net
18 janvier 2021
Des actions de L214 pour faire le lien entre élevage intensif et Covid
Lire sur reporterre.net
16 janvier 2021
Black Rock, premier fonds financier mondial, investit massivement dans le charbon
Lire sur reporterre.net
15 janvier 2021
Le décret sur l’indécence énergétique ne concerne que 2 % des passoires thermiques
Lire sur reporterre.net
15 janvier 2021
Le ministre de l’Agriculture veut banaliser les nouveaux OGM
Lire sur reporterre.net
15 janvier 2021
Aux États-Unis, les Afro-Américains et les Latinos sont les premières victimes du Covid-19
Lire sur reporterre.net
14 janvier 2021
Le 16 janvier, pour nos libertés, manifestons contre le projet de loi de sécurité globale
Lire sur reporterre.net
13 janvier 2021
« Beauvau de la sécurité » : le ministre de l’Intérieur s’engage sur des peines minimales en cas d’agression de policier
Lire sur reporterre.net
13 janvier 2021
L’incendie d’une antenne près de Limoges revendiqué par un collectif anti 5G
Lire sur reporterre.net
13 janvier 2021
En Haute-Marne, le projet de laverie nucléaire toujours à l’arrêt
Lire sur reporterre.net


19 janvier 2021
En Inde, des centaines de milliers de paysans révoltés cernent New Delhi
Reportages
18 janvier 2021
Les armes non létales, un mythe qui légitime les violences policières
À découvrir
19 janvier 2021
L’énergie solaire se développe au détriment des sols naturels
Enquêtes