Avec l’uranium appauvri, le volume des déchets radioactifs français grossit encore, estime l’ASN

Durée de lecture : 2 minutes

21 octobre 2020



L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a rendu un nouvel avis, le 8 octobre 2020, sur la gestion des matières radioactives et l’évaluation de leur caractère valorisable, pour contribuer aux orientations de la 5e édition du Plan national de gestion des matières et déchets radioactifs (PNGMDR).

Le constat du « gendarme du nucléaire » est étonnant : selon lui, il y a plus de déchets radioactifs en France que ce que prétend l’inventaire officiel.

En effet, actuellement, l’uranium appauvri [1] est considérée comme une matière radioactive, c’est-à-dire « une substance pour laquelle une utilisation ultérieure est prévue ou envisagée ».

Mais si ce n’est pas le cas, cette matière radioactive doit être considérée comme un déchet radioactif, et donc disposer d’une filière de gestion sûre. Dans cet avis du 8 octobre, l’ASN écrit qu’elle estime « indispensable qu’une quantité substantielle d’uranium appauvri soit requalifiée dès à présent en déchet ».

« Pour la première fois, il y a un principe de réalité, a réagi auprès de Reporterre Charlotte Mijeon, porte-parole du réseau Sortir du nucléaire. Peut-être que théoriquement parlant cette matière est réutilisable, mais dans les faits, elle ne l’est pas. Et les quantités sont telles que tout ne pourra pas être réutilisé de toute façon. »

Selon un rapport du Haut comité pour la transparence et l’information sur la sécurité nucléaire, « il convient de considérer un taux de recyclage [des combustibles usés] inférieur à 1 % correspondant au rapport 10,8 t (matières recyclées) / 1 200 t (matières totales chargées). »

Orano (ex-Areva), groupe industriel spécialisé dans l’énergie nucléaire, conteste cet avis. Il estime que l’uranium appauvri peut être enrichi une seconde fois, et donc avoir de la valeur.

La décision de requalifier (ou non) l’uranium appauvri en déchet radioactif reviendra au gouvernement.

  • Source : Reporterre
  • Photo : Centrale nucléaire. Illustration. Pixabay




[1L’uranium appauvri est un sous-produit de l’enrichissement de l’uranium et du traitement du combustible usé.


Lire aussi : CARTE EXCLUSIVE — Les déchets radioactifs s’entassent partout en France


24 novembre 2020
Masques distribués aux fonctionnaires : « il n’y a rien à cacher », rassure le gouvernement
Lire sur reporterre.net
24 novembre 2020
À Paris, la police expulse un camp d’exilés et les pourchasse dans les rues
Lire sur reporterre.net
23 novembre 2020
Lutte contre l’implantation d’un McDo dans l’Aubrac
Lire sur reporterre.net
23 novembre 2020
Le véritable (et peu glorieux) bilan du CAC 40
Lire sur reporterre.net
23 novembre 2020
Une carte des projets toxiques à Rouen (Seine-Maritime)
Lire sur reporterre.net
23 novembre 2020
Malgré le confinement, les concentrations de gaz à effet de serre dans l’atmosphère ont encore augmenté en 2020
Lire sur reporterre.net
21 novembre 2020
Des manifestations contre la loi « sécurité globale » ont eu lieu dans toute la France
Lire sur reporterre.net
21 novembre 2020
L’attribution des fréquences 5G attaquée en justice
Lire sur reporterre.net
19 novembre 2020
L’accès aux toilettes, un enjeu écologique
Lire sur reporterre.net
19 novembre 2020
« Décision historique » : le Conseil d’État pourrait enjoindre au gouvernement d’agir pour le climat
Lire sur reporterre.net
19 novembre 2020
L’étrange appétit d’Amazon pour les militaires
Lire sur reporterre.net
19 novembre 2020
Journalistes et rédactions s’élèvent contre les violences policières
Lire sur reporterre.net
18 novembre 2020
Un recours devant le Conseil d’État demande l’accès à la nature pendant le confinement
Lire sur reporterre.net
18 novembre 2020
Les éboueurs parisiens en grève illimitée
Lire sur reporterre.net
18 novembre 2020
Aviation : 1 % de la population mondiale responsable de la moitié des émissions de CO2
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Déchets nucléaires

13 novembre 2020
Serres de tomates, une filière énergivore et très concentrée
Enquête
23 novembre 2020
Tueurs d’épicéas, les scolytes dévastent les forêts des Ardennes
Reportage
21 octobre 2020
Contre les Center Parcs « qui veulent remplacer la nature », les opposants se regroupent
Reportage


Dans les mêmes dossiers       Déchets nucléaires