Blocages à Londres : Extinction Rebellion réclame un « état d’urgence climatique »

Durée de lecture : 2 minutes

17 avril 2019

Plusieurs milliers de manifestants ont perturbé la circulation lundi 15 avril à Londres à l’appel du mouvement Extinction Rebellion pour réclamer un « état d’urgence écologique ».

Ces militants se sont réunis dans six lieux de la capitale britannique, sur des artères particulièrement fréquentées, comme le pont de Waterloo ou Oxford Street, ou à proximité des symboles du pouvoir politique ou économique, comme à Parliament Square, à quelques dizaines de mètres du parlement et du siège du gouvernement.

Les activistes ont brisé les portes vitrées d’accès au siège de la compagnie pétrolière Shell, accusée d’« écocide ». Ils ont déroulé une banderole « Shell knows » (Shell est au courant), ou encore tagué les mots « mensonges » sur la façade. « Les énergies fossiles nous tuent - zéro carbone maintenant », proclamaient leurs pancartes.

Aux extrémités du pont de Waterloo, plus d’un millier de militants, parfois déguisés, bloquaient la circulation en milieu de journée, laissant seulement passer les vélos ou les skateboards. Plusieurs centaines de personnes en profitaient pour déjeuner au soleil dans une ambiance bon enfant, après que des stands de nourriture végétarienne eurent été installés, tandis que défilait une fanfare.

Les protestataires avaient installé des tentes et des banderoles à des carrefours emblématiques de la capitale, comme Oxford Circus ou Marble Arch. Certains ont passé la nuit sur place. La police britannique a annoncé mardi avoir interpellé 113 militants écologistes.

« En causant intentionnellement plus de 6.000 livres (7.000 €) de dommages », qu’elle a elle-même estimés, Extinction Rebellion a expliqué vouloir « porter l’affaire devant un tribunal avec des jurés populaires plutôt qu’un tribunal où les juges siègent seuls », et ainsi alerter sur la nécessité d’un « changement radical, sans quoi les conséquences pour la planète seront catastrophiques ».

Extinction Rebellion a annoncé, dans le cadre de sa « rébellion internationale », des mobilisations dans 80 villes dans 33 pays jusqu’au 22 avril. Des blocages de routes sont prévus mardi 16 et mercredi 17 avril à Vienne et vendredi 19 avril à Paris. Un « camping non-violent » est organisé à Melbourne, devant le parlement de l’État de Victoria (sud-est de l’Australie), à partir de mardi soir, et un rassemblement est annoncé à Washington dimanche 21 avril.




25 février 2020
Rivières à sec, nappes au plus bas : 2019, une année noire pour l’eau en France
Lire sur reporterre.net
25 février 2020
En Australie, les incendies ont détruit 20 % des forêts
Lire sur reporterre.net
25 février 2020
Coronavirus : l’air chinois est moins pollué
Lire sur reporterre.net
24 février 2020
Top départ du débat national sur l’avenir de l’agriculture
Lire sur reporterre.net
24 février 2020
Salon de l’agriculture : des activistes ont envahi le stand du ministère
Lire sur reporterre.net
24 février 2020
ONG et syndicats demandent un plan pour une transition sociale et écologique de l’agriculture
Lire sur reporterre.net
24 février 2020
En Iran, huit écologistes condamnés à plusieurs années de prison
Lire sur reporterre.net
22 février 2020
Le gouvernement veut libérer dans l’environnement les déchets à très faible radioactivité
Lire sur reporterre.net
21 février 2020
Mille scientifiques l’affirment : « Face à la crise écologique, la rébellion est nécessaire »
Lire sur reporterre.net
20 février 2020
Fin d’un permis de recherches d’hydrocarbures : le gouvernement accusé de double jeu
Lire sur reporterre.net
20 février 2020
Le jaguar, l’éléphant d’Asie et le requin océanique seront mieux protégés
Lire sur reporterre.net
20 février 2020
Contre l’extension de l’aéroport de Roissy, 15 associations déposent un recours
Lire sur reporterre.net
20 février 2020
L214 dévoile une nouvelle vidéo choc, tournée dans un abattoir de veaux
Lire sur reporterre.net
20 février 2020
La limitation d’Airbnb devient un enjeu des municipales à Paris
Lire sur reporterre.net
19 février 2020
L’épidémie de coronavirus fait baisser les émissions de CO2 de la Chine de 25 %
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Extinction Rebellion

THEMATIQUE    Luttes
25 février 2020
Étendre la durée de la chasse ne limitera pas la prolifération du gibier
Info
25 février 2020
La 5G se déploie alors que ses effets sur la santé ne sont pas évalués
Enquête
24 février 2020
Dans certaines cantines scolaires, la malbouffe fait son œuvre
Tribune


Dans les mêmes dossiers       Extinction Rebellion



Sur les mêmes thèmes       Luttes