Ce vélo roule sur l’eau

Durée de lecture : 1 minute

11 juin 2014 / Jean-Luc Saladin

On n’arrête pas le progrès dans le domaine du déplacement doux. Un prototype de vélo biplace a été amélioré pour pouvoir... rouler sur l’eau.


Voici une vidéo qui montre le vélomobile biplace, ici dans une version amphibie, conçu par Harald Winkler de Meufl (Mittel Europa Fahrad Laboratorium : Le laboratoire du vélo de l’Europe du milieu).

Harald a réalisé trois prototypes de vélomobile avec une architecture très originale car très simple et efficace. Il s’agir d’un delta (une roue devant, deux derrière), d’un cadre
périmétrique en U associé à un pédalier vilebrequin et d’une ligne de chaîne directe latérale, le tout associé à un carénage en Styrofoam.

La version monoplace en carbone pèse 10,5 kilogrammes, la version deux places carbone 20,5 kilogrammes et la version 2 places acier 26 kilogrammes. Ils sont faciles à conduire et très sains dans leur comportement.

Sur la version monoplace, Harald a résolu le problème de la buée, de la pluie et du froid en disposant deux petites hélices contra-rotatives devant la prise d’air et il dit que cela se révèle très efficace à l’usage.


Puisque vous êtes ici…

… nous avons une faveur à vous demander. La crise écologique ne bénéficie pas d’une couverture médiatique à la hauteur de son ampleur, de sa gravité, et de son urgence. Reporterre s’est donné pour mission d’informer et d’alerter sur cet enjeu qui conditionne, selon nous, tous les autres enjeux au XXIe siècle. Pour cela, le journal produit chaque jour, grâce à une équipe de journalistes professionnels, des articles, des reportages et des enquêtes en lien avec la crise environnementale et sociale. Contrairement à de nombreux médias, Reporterre est totalement indépendant : géré par une association à but non lucratif, le journal n’a ni propriétaire ni actionnaire. Personne ne nous dicte ce que nous devons publier, et nous sommes insensibles aux pressions. Reporterre ne diffuse aucune publicité ; ainsi, nous n’avons pas à plaire à des annonceurs et nous n’incitons pas nos lecteurs à la surconsommation. Cela nous permet d’être totalement libres de nos choix éditoriaux. Tous les articles du journal sont en libre accès, car nous considérons que l’information doit être accessible à tous, sans condition de ressources. Tout cela, nous le faisons car nous pensons qu’une information fiable et transparente sur la crise environnementale et sociale est une partie de la solution.

Vous comprenez donc sans doute pourquoi nous sollicitons votre soutien. Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, et de plus en plus de lecteurs soutiennent le journal, mais nos revenus ne sont toutefois pas assurés. Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre

Source et photo : Courriel à Reporterre de Jean-Luc Saladin

Lire aussi : Rouler sans pétrole, c’est possible

DOSSIER    Transports

12 novembre 2019
Paysans et défenseurs des animaux doivent s’unir contre l’industrialisation du vivant
Tribune
9 novembre 2019
Chute du mur de Berlin : les écologistes étaient en première ligne
Info
9 novembre 2019
L’effondrement de l’URSS et de son agriculture industrielle a été bénéfique pour le climat
Info


Dans les mêmes dossiers       Transports





Du même auteur       Jean-Luc Saladin