D’après Greenpeace, les lobbies ont trop d’influence sur la restauration scolaire

Durée de lecture : 2 minutes

4 décembre 2017

Greenpeace a publié ce lundi 4 novembre un rapport intitulé « Viande et produits laitiers : l’État laisserait-il les lobbies contrôler l’assiette de nos enfants ? »

L’ONG est partie du constat selon lequel « entre deux et six fois trop de protéines sont servies dans les cantines scolaires par rapport aux recommandations de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (ANSES) ». Le rapport publié montre comment les représentants des filières viande et produits laitiers influencent les recommandations officielles de l’Etat en matière d’achat pour la restauration scolaire.

Les recommandations nutritionnelles officielles sont définies au sein du Programme National Nutrition Santé (PNNS). Ces recommandations sont ensuite traduites par le Groupe d’Etude des Marchés - Restauration Collective et Nutrition (GEM-RCN) qui conseille les acheteurs de la restauration collective sur la quantité de viande rouge, viande blanche, fromage, yaourts… que consomment chaque midi les enfants.

« En regardant de plus près ce fameux GEM-RCN, on se rend compte que les représentants de l’Etat et les scientifiques sont absents, ceux des filières végétales et qualité, comme le bio, en minorité face aux représentants des filières viande et produits laitiers. Enfin, les nutritionnistes, la plupart bénévoles, pèsent bien peu par rapport aux lobbyistes professionnels de l’agroindustrie, déclare dans un communiqué Laure Ducos, chargée de campagne agriculture chez Greenpeace France. Résultat : les enfants se retrouvent à la cantine avec des quantités de protéines animales démesurées, qui n’ont plus rien à voir avec les recommandations nutritionnelles scientifiques ».

En parallèle, les représentants des filières viande et produits laitiers interviennent directement dans les classes : kits pédagogiques dédiés à la jeunesse, distribution de goodies (comme des tatouages « Parce que je le veau bien » ou « Le bœuf, c’est la teuf » distribués par l’Interprofession du bétail et des viandes, Interbev).

Greenpeace demande à Emmanuel Macron l’encadrement des lobbies de la viande et des produits laitiers dans les instances de décisions et l’interdiction de leur intervention dans les écoles. L’organisation demande également au président d’introduire deux repas végétariens par semaine dans les cantines scolaires d’ici à 2020. Une pétitiona été lancée en ce sens.

La restauration scolaire, c’est 6,8 millions d’élèves concernés, un milliard de repas proposés par an, plus de 80.000 tonnes de produits carnés et plus de 120.000 tonnes de produits laitiers distribués chaque année, pour un chiffre d’affaires de plus de 460 et 280 millions d’euros respectivement.

- Source  : Greenpeace.



Lire aussi : Les nouvelles règles officielles de l’alimentation restent loin de la santé écologique


21 novembre 2019
Uber doit opter pour des véhicules propres, demandent des ONG du monde entier
Lire sur reporterre.net
21 novembre 2019
Une vidéo sur les terribles conditions d’élevage des cochons
Lire sur reporterre.net
21 novembre 2019
Soixante ONG s’engagent pour les municipales
Lire sur reporterre.net
21 novembre 2019
Trois organisations demandent l’interdiction des additifs nitrates et nitrites
Lire sur reporterre.net
20 novembre 2019
Les députés n’ont pas verdi le budget 2020
Lire sur reporterre.net
20 novembre 2019
La production prévue des énergies fossiles ruinerait le respect de l’Accord de Paris
Lire sur reporterre.net
20 novembre 2019
La Banque européenne d’investissement ne financera plus les énergies fossiles à partir de 2021
Lire sur reporterre.net
19 novembre 2019
La déforestation en Amazonie atteint un nouveau record
Lire sur reporterre.net
18 novembre 2019
Le Pape officialise le concept d’« écocide »
Lire sur reporterre.net
18 novembre 2019
Un journaliste convoqué à Besançon pour avoir porté un masque de protection contre les gaz
Lire sur reporterre.net
18 novembre 2019
La justice suspend les travaux de la ligne 17 du Grand Paris Express
Lire sur reporterre.net
18 novembre 2019
500 manifestants dans le Morvan contre les coupes rases en forêt
Lire sur reporterre.net
16 novembre 2019
Paris : « La Rue est à nous » demande aux candidats de réduire la place de la voiture
Lire sur reporterre.net
16 novembre 2019
Fessenheim : l’État promet 400 millions d’euros à EDF, des associations portent plainte
Lire sur reporterre.net
15 novembre 2019
Les députés refusent le maintien de l’huile de palme parmi les biocarburants
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Alimentation

21 novembre 2019
Il faut décoloniser l’écologie
20 novembre 2019
Les plastiques sont-ils toujours toxiques pour les organismes marins ?
20 novembre 2019
Dans sa ferme, Anita prend soin des chèvres... et des humains


Dans les mêmes dossiers       Alimentation