49 %
Objectif 30 000 €

Dans la tête d’un zadiste, manuel d’usage du monde libre

18 juin 2016 / Cosma Salé



On s’est promis que ça n’aurait pas de fin, qu’on ouvrirait des lieux en veux-tu en voilà, qu’on s’y retrouverait toujours, qu’on y rassemblerait, avec d’autres naufragés du béton, les plus fiers équipages de pirates.

(...) Dans les ministères de la parole publique, on refuse de comprendre ce qui se joue durant ces nuits. On reprend, pour la répandre une fois encore, l’image indécrottable et bien commode du casseur opportuniste. »

C’est dans la nébuleuse autonome que se recrute une partie des activistes contre les grands projets inutiles ou contre la loi travail. Ce livre aurait pu s’appeler « Dans la tête d’un zadiste ». Il témoigne de la résolution et de l’imaginaire d’une génération qui a choisi les marges pour tenter de réinventer un monde à la hauteur de ses exigences. Il permet de saisir un peu de la représentation du monde de cette jeunesse en lutte radicale contre la société néolibérale.

On y trouvera un peu de ce que Cosma Salé a appris : à respirer et à sentir, à créer et à bâtir contre l’ennui. De la zad de Notre-Dame-des-Landes ou du Testet à la cuisine d’une maison occupée, d’une cabane dans les bois au tissu urbain des squats, on y éprouvera peut-être un peu de la fièvre et de l’enthousiasme, de la magie et de l’exil de sa génération.

C’est un petit traité sur l’esquisse des marges, un manuel d’usage du monde libre, les fragments d’un imaginaire qui a désormais sa dynamique propre.


- Chroniques de la zone libre. Des zad au maquis : fragments de l’imaginaire autonome, par Cosma Salé, Le Passager clandestin, 180 p., 15 €.

- Source : Le Passager clandestin




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : « Contrées » : de Notre-Dame-des-Landes au Lyon-Turin, le surgissement d’un peuple
THEMATIQUE    Luttes
9 décembre 2016
Pollution de l’air : Rennes distribue des capteurs aux citoyens
Info
8 décembre 2016
Danakil : « Nuit debout n’existe peut-être plus, mais ses causes et le mal-être subsistent »
Entretien
8 décembre 2016
Dans le nucléaire, la transparence est un combat
Enquête


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Sur les mêmes thèmes       Luttes