Défendre les vaches contre la barbarie humaine

Durée de lecture : 1 minute

11 juin 2016 / Christian Laborde

Que se passe-t-il, aujourd’hui, dans notre cher et vieux pays ? Aujourd’hui, dans notre cher et vieux pays, les gros bonnets de l’agrobusiness s’acharnent sur les vaches et leur font subir un véritable calvaire. En Picardie, 1.000 d’entre elles vivent incarcérées dans une ferme-usine, reliées à une trayeuse et à un méthaniseur qui transforme leurs bouses en électricité. Chez ces gens-là, la vache n’est plus un animal, juste une machine à lait, à viande, à watts.

Pour dénoncer cette horreur, avec des mots qui sonnent et cognent, il fallait Christian Laborde. Un pamphlétaire et poète qui célèbre, à chaque page, la beauté des vaches. Celles de son enfance, libres dans le col du Tourmalet, présentes dans les poèmes de Rimbaud ou sur la pochette d’un disque de Pink Floyd. Les vaches, Laborde les a vues danser. Et il sait, lui, pourquoi elles regardent passer les trains.

Écrit à l’encre de la colère, riche de souvenirs qui sont autant de munitions, ce livre défend les vaches et, avec elles, une civilisation menacée par la barbarie qui s’installe.

Christian Laborde est écrivain et chroniqueur à La Nouvelle République des Pyrénées, journal le plus lu par les ours.


- La Cause des vaches. La France contre les robots de l’agro, par Christian Laborde, éditions du Rocher, 144 p., 15 €.

Source : éditions du Rocher



Lire aussi : Aux Mille vaches : « Ils m’ont traité comme un chien et ils maltraitent les vaches »
DOSSIER    Animaux

9 juillet 2019
À Marseille, les quartiers nord ont aussi droit aux légumes bios
Reportage
3 juillet 2019
Ceta, Mercosur : les accords de libre-échange donnent le pouvoir aux multinationales
Info
25 juillet 2019
Aux Rencontres de la photographie d’Arles, les murs séparent, la nature relie
À découvrir


Dans les mêmes dossiers       Animaux