Depuis ce matin, la France est à « découvert climatique »

Durée de lecture : 2 minutes

5 mars 2020



À partir de ce jeudi 5 mars, la France est à « découvert climatique ». C’est-à-dire que « la France a émis autant de gaz à effet de serre en neuf semaines qu’elle devrait le faire en un an pour atteindre ses objectifs », a expliqué Cécile Ostria, directrice générale de la Fondation Nicolas Hulot, lors d’une conférence de presse organisée à La Base mercredi 4 mars par les associations requérantes de L’Affaire du siècle : Notre affaire à tous, la Fondation Nicolas Hulot, Oxfam France et Greenpeace France.

La France s’est fixée comme objectif, avec la loi Énergie-climat de 2019, d’atteindre la neutralité carbone en 2050. À cet horizon, elle devra atteindre un point d’équilibre entre les quantités de gaz à effet de serre émises et leur retrait de l’atmosphère.

« 75 % de l’effort doit venir des politiques publiques »

« Nous avons donc trente ans pour atteindre l’objectif et retarder ce jour du dérèglement climatique jusqu’au 31 décembre », affirme Jean-François Julliard, directeur général de Greenpeace France. Sauf que, selon lui, la trajectoire actuelle est très insuffisante puisqu’« en quatre ans nous n’avons gagné que deux jours. À ce rythme, la neutralité carbone sera atteinte en 2085 ». C’est pourquoi il appelle à « poursuivre la mobilisation » citoyenne pour faire pression sur les décideurs.

Cécile Duflot, directrice générale d’Oxfam, rappelle que « nous savons ce qu’il faut faire et combien ça coûte, il ne manque que la volonté. L’objectif de l’Affaire du siècle c’est de contraindre à la volonté par la mobilisation ». Elle affirme en effet que « 75 % de l’effort doit venir des politiques publiques » et que même « si tous les citoyens étaient exemplaires, le jour du dérèglement serait atteint le 20 mai ».

Pourtant, « la chute drastique de la pollution en Chine pour des raisons sanitaires » montre qu’il n’est pas impossible pour les gouvernements de réduire de manière conséquentes les émissions de gaz à effet de serre, estime Marine Denis, porte-parole de Notre affaire à tous.

Pour obtenir ces résultats, les associations ont commandé une expertise au cabinet de conseil indépendant Carbone 4. Celui-ci a réalisé une projection en appliquant aux émissions de 2017 le taux moyen de baisse annuelle des émissions sur la période 2011-2017. Enfin, ce calcul se limite aux objectifs et contraintes que s’est fixé l’État dans le cadre de la stratégie nationale bas carbone. Il ne prend donc pas en compte les émissions importées, ni celles liées aux trafics aériens et maritimes.

  • Source : Guillaume de Maisoncelle / Reporterre




Lire aussi : Climat : l’action individuelle ne peut pas tout


29 mai 2020
La COP26 de Glasgow reportée à novembre 2021
Lire sur reporterre.net
29 mai 2020
En Belgique, action de détournement publicitaire au nom de la priorité climatique
Lire sur reporterre.net
28 mai 2020
Actions antinucléaires à Paris, Lyon et dans la Drôme pour réclamer la fermeture de la centrale du Tricastin, âgée de 40 ans
Lire sur reporterre.net
28 mai 2020
« Le Monde d’après » : une floraison de propositions
Lire sur reporterre.net
28 mai 2020
L’Autorité de sûreté nucléaire pointe un recul de la rigueur chez EDF
Lire sur reporterre.net
28 mai 2020
Des incendies « zombies » en Arctique inquiètent les scientifiques
Lire sur reporterre.net
28 mai 2020
En Australie, la compagnie minière Rio Tinto détruit une grotte sacrée connue depuis 46.000 ans
Lire sur reporterre.net
27 mai 2020
Le gouvernement et l’automobile : tout pour l’électrique
Lire sur reporterre.net
27 mai 2020
Quatre associations attaquent le décret permettant de déroger aux normes environnementales
Lire sur reporterre.net
27 mai 2020
Les sociétés civiles française et allemande proposent un plan de relance européen écologique
Lire sur reporterre.net
26 mai 2020
Les travaux du Charles-de-Gaulle Express ont repris, ceux des lignes RER B et D sont reportés
Lire sur reporterre.net
26 mai 2020
Dieselgate : la justice allemande condamne Volkswagen à un remboursement partiel
Lire sur reporterre.net
26 mai 2020
Quarante millions de professionnels de santé demandent le respect de l’environnement
Lire sur reporterre.net
26 mai 2020
Les petits pêcheurs demandent une répartition équitable des quotas de thon rouge
Lire sur reporterre.net
26 mai 2020
Des associations proposent 34 mesures pour une relance écologique et sociale
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Climat
29 mai 2020
(Ré)apprendre la bicyclette : après la Covid-19, le boom des vélo-écoles
Alternatives
23 mai 2020
Déconfinés, les jardins familiaux peuvent enfin sourire au printemps
Alternatives
28 mai 2020
Pour Air France, un plan d’aide peu écolo et non contraignant
Enquête


Sur les mêmes thèmes       Climat