Deux associations ont déposé un recours contre la cellule Déméter

Durée de lecture : 2 minutes

14 avril 2020



Mardi 14 avril, Pollinis et Générations futures ont déposé un recours devant le tribunal administratif de Paris pour obtenir l’annulation de la convention de partenariat entre le ministère de l’Intérieur, la FNSEA et les Jeunes Agriculteurs permettant la mise en œuvre de la cellule Déméter.

Comme Reporterre le racontait, cette cellule de renseignement est officiellement dédiée au « suivi des atteintes au monde agricole ». « Ce partenariat choquant entre la gendarmerie nationale et des organismes privés, fervents défenseurs du modèle agricole conventionnel, permet en réalité la mise en place d’un dispositif de surveillance dont les contours sont dangereusement flous », ont dénoncé les deux organisations dans un communiqué. Car la cellule permet de suivre les « actions de nature idéologique », y compris « de simples actions symboliques de dénigrement du milieu agricole » qui relèvent de la liberté de penser et d’expression.

Dans le recours qu’elle a déposé pour les deux associations, Me Corinne Lepage a dénoncé « l’atteinte à la liberté de communication et au secret de l’instruction et des enquêtes » ainsi que « la rupture d’égalité entre les syndicats agricoles représentatifs et la délégation grave des missions de police administrative à des acteurs privés ».

« Les activités de Générations futures et de Pollinis remettent en cause par définition les dérives des pratiques agricoles du modèle conventionnel — comme l’usage immodéré des pesticides chimiques de synthèse », ont expliqué les deux associations, qui ont estimé se trouver « menacées de délation et de mesures coercitives alors même qu’elles n’ont jamais mené d’actions violentes ou illégales ».

  • Source : Pollinis et Générations futures
  • Photo : Rassemblement contre la création de la cellule Déméter devant la préfecture du Morbihan, le 30 janvier 2020. © Reporterre




Lire aussi : Déméter, la cellule de la gendarmerie qui surveille les opposants à l’agriculture productiviste


29 octobre 2020
En 2019, les rémunérations des PDG du CAC 40 ont encore côtoyé les sommets
Lire sur reporterre.net
29 octobre 2020
L214 : nouveau scandale dans un élevage de 200.000 poules dans l’Oise
Lire sur reporterre.net
29 octobre 2020
Reconfinement : parcs, jardins et marchés restent ouverts
Lire sur reporterre.net
28 octobre 2020
Contrefeu ou coincidence ? L’Andra lance un podcast du même nom que la bédé critique « Cent mille ans »
Lire sur reporterre.net
28 octobre 2020
Les sénateurs ont voté en faveur du retour temporaire des néonicotinoïdes
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
Les cinq décrocheurs de portraits d’Emmanuel Macron relaxés à Auch
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
Les banques françaises investissent massivement dans des secteurs climaticides
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
A Lyon, le squat accueillant des migrants a été expulsé
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
Les sénateurs vont se prononcer sur les néonicotinoïdes
Lire sur reporterre.net
26 octobre 2020
L’Europe exporte trop de véhicules d’occasion polluants, selon l’ONU
Lire sur reporterre.net
26 octobre 2020
Les Chiliens votent en faveur d’une nouvelle Constitution
Lire sur reporterre.net
26 octobre 2020
Le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires va entrer en vigueur
Lire sur reporterre.net
23 octobre 2020
Le Colorado ravagé par le plus grand incendie de son histoire
Lire sur reporterre.net
23 octobre 2020
Face au déclin du vivant, des scientifiques demandent aux dirigeants de prendre des engagements plus ambitieux
Lire sur reporterre.net
23 octobre 2020
Le Parlement européen veut mettre fin à la déforestation mondiale provoquée par l’UE
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Pesticides

THEMATIQUE    Libertés
27 octobre 2020
La fermeture des frontières place les migrants à la merci du changement climatique
Info
21 octobre 2020
Contre les Center Parcs « qui veulent remplacer la nature », les opposants se regroupent
Reportage
27 octobre 2020
À La Réunion, mobilisation pour sauver le « Ti coin charmant », un riche jardin côtier
Tribune


Dans les mêmes dossiers       Pesticides



Sur les mêmes thèmes       Libertés