Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Nucléaire

EDF choisit la centrale nucléaire normande de Penly pour construire deux EPR

Bientôt des EPR à Penly (Seine-Maritime) ? C’est en tout cas ce que souhaiterait EDF. Le groupe a opté pour la centrale normande lors du dernier conseil d’administration, le 16 décembre 2020. Le site a notamment été choisi grâce à ses qualités et ses réserves foncières disponibles.

Mi-2021, EDF doit remettre un rapport à Emmanuel Macron, qui décidera ensuite de la construction de six nouveaux EPR. Lors de sa visite à l’usine Framatome du Creusot le 8 décembre dernier, le président de la République a annoncé que la « décision définitive de construction de nouveaux réacteurs doit être préparée et devra être prise au plus tard en 2023, lorsque [l’EPR de Flamanville (Manche)] sera entré en service » — après la prochaine élection présidentielle, donc.

La construction de l’EPR de Flamanville, débutée en 2007, avait été chiffrée au départ 3,3 milliards d’euros. Le coût a été réestimé à 12,4 milliards selon EDF, et à 19,1 milliards selon la Cour des comptes.

Le groupe a proposé quatre autres sites pour les prochaines constructions de six réacteurs. Selon les informations du quotidien Le Monde, les centrales nucléaires de Gravelines, dans les Hauts-de-France, celle du Bugey (Ain) ou celle de Tricastin (Drôme) seraient considérées.

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende