EXCLUSIF - Tout connaitre de la Zad de Notre Dame des Landes avec la carte interactive

Durée de lecture : 1 minute

4 juillet 2014 / Camille Martin (Reporterre)

Ce week-end se tiendra le grand rassemblement d’opposition au projet d’aéroport de Notre Dame des Landes. Pour s’y retrouver, Reporterre a réalisé la première carte interactive de la zone à défendre, alias Zad.


Les samedi 6 et dimanche 7 juillet se tiendra sur la Zad de Notre Dame des Landes le grand Rassemblement contre le projet d’aéroport.

Nous serons des milliers à nous y retrouver, pour un programme de concerts, mais aussi - et surtout - de débats et de discussions (Reporterre animera le débat de dimanche après-midi sur le climat).

Pour vous retrouver sur la ZAD (Zone à défendre) et la connaître, Reporterre en publie une carte. Visualisez les lieux symboliques et les repères pratiques, en textes et en images, du porte-drapeau des combats contre les grands projets inutiles et imposés.

- VOIR LA CARTE EN PLUS GRAND.

Pour aller plus loin :

- Deux sites essentiels d’information :
. Zad.nadir.org, animé par les zadistes
. Acipa, animé par l’Association citoyenne intercommunales des populations concernées par le projet d’aéroport de Notre Dame des Landes.

- Le Dossier complet de Reporterre sur la bataille de Notre Dame des Landes.

- Plusieurs livres :
. Notre Dame des Landes, par Hervé Kempf (2014).
. Les prédateurs du béton, par Nicolas de La Casinière (2013)
. Zone à défendre à Notre-Dame-des-Landes, par L’Insomniaque (2013)
. C’est quoi c’tarmac ?, par le Collectif Sudav (2011)
. Dégage !… On aménage, par J. de Legge et R. Le Guen (1976).

- Le travail photographique d’Isabelle Rimbert sur ceux et celles de Notre Dame des Landes : Tous Camille :


Puisque vous êtes ici…

… nous avons une petite faveur à vous demander. Dans une période où les questions environnementales sont sous-représentées dans les médias malgré leur importance, Reporterre contribue à faire émerger ces sujets auprès du grand public. Le journal, sans propriétaire ni actionnaire, est géré par une association à but non lucratif. Nous sommes ainsi totalement indépendants. Personne ne dicte notre opinion. Cela nous permet de couvrir des évènements et thèmes délaissés par les autres médias, de donner une voix à ceux qui ne sont pas audibles, et de questionner les puissants en les mettant face à leurs responsabilités.

Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, mais nos revenus ne sont pourtant pas assurés. Contrairement à une majorité de médias, nous n’affichons aucune publicité, et nous laissons tous nos articles en libre accès. Vous comprenez sans doute pourquoi nous avons besoin de demander votre aide. Reporterre emploie une équipe de journalistes professionnels, qui produit quotidiennement des informations, enquêtes et reportages. Nous le faisons car nous pensons que notre vision, celle de la préservation de l’environnement comme sujet majeur de société, compte — cette vision est peut-être aussi la vôtre.

Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre

Source : Camille Martin pour Reporterre

Première mise en ligne 3 juillet à 18 h 00.

Merci à Zad Automedia pour son aide et ses photos.


Cette carte et cet article ont été réalisés par des journalistes professionnels et a entrainé des frais. Merci d’aider à les couvrir et de soutenir Reporterre :

DOSSIER    Notre-Dame-des-Landes

29 juillet 2019
L’été, au loin
La vie de Reporterre
18 juillet 2019
De l’urgence de débattre au sein du mouvement écologiste
Édito
27 juillet 2019
Quand une coopérative ouvrière relance la culture locale du tilleul
Alternative


Dans les mêmes dossiers       Notre-Dame-des-Landes





Du même auteur       Camille Martin (Reporterre)