Electricité verte : Greenpeace met un carton rouge aux géants de l’énergie

Durée de lecture : 1 minute

28 septembre 2018



Greenpeace a dévoilé vendredi 28 septembre son classement des fournisseurs d’électricité « verte », pour permettre aux consommateurs de s’y retrouver, et a mis un zéro pointé aux géants du secteur EDF, Engie ou Total. L’ONG de défense de l’environnement a en revanche accordé ses meilleures notes à trois petits fournisseurs peu connus du grand public : Energie d’Ici, Enercoop et Ilek.

Ce classement est parti du constat de la multiplication des offres dites « vertes », c’est-à-dire s’appuyant sur des moyens de production renouvelables. Plus de dix ans après l’ouverture du marché français à la concurrence, les acteurs sont toujours plus nombreux et cherchent tous à plus ou moins surfer sur les préoccupations environnementales des Français. L’acteur historique, EDF, a aussi lancé ses propres offres « vertes ».

« Il y a une vraie attente des consommateurs », estime Alix Mazounie, chargée de campagne chez Greenpeace. Mais le marché est « illisible » pour le grand public, regrette-t-elle. Les fournisseurs se contentent généralement d’acheter un certificat dit de « garantie d’origine », qui atteste qu’une quantité équivalente d’électricité renouvelable à celle qui a été vendue au client a bien été injectée sur le réseau d’électricité, en France ou ailleurs en Europe. « Cela signifie qu’un fournisseur d’offres “vertes” peut se contenter d’acheter de l’électricité produite dans une centrale à charbon ou nucléaire, du moment qu’il achète aussi un certificat “vert” », relève l’ONG.






9 juillet 2020
Le projet de Center Parcs à Roybon est abandonné, grâce aux luttes
Lire sur reporterre.net
8 juillet 2020
Manifestation : Ensemble pour le climat et contre les violences policières
Lire sur reporterre.net
7 juillet 2020
Le mois dernier fut le « 2e mois de juin le plus chaud pour l’Europe »
Lire sur reporterre.net
7 juillet 2020
Contre l’avis de la mairie de Paris, le gouvernement valide le réaménagement polémique de la gare du Nord
Lire sur reporterre.net
6 juillet 2020
Aux Etats-Unis, la critique de la pollution par le plastique est qualifiée de « terrorisante »
Lire sur reporterre.net
6 juillet 2020
Des collectifs demandent un moratoire sur les projets de centres commerciaux et logistiques
Lire sur reporterre.net
3 juillet 2020
Pollution de l’air : l’État risque une lourde amende pour inaction
Lire sur reporterre.net
3 juillet 2020
Mercosur : « Stoppées net » selon M. Macron, les négociations sont finalisées, annonce l’Union européenne
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
Le reporter Stéphane Trouille est condamné à huit mois ferme en appel
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
La justice relaxe un militant anti-pub
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
La Commission européenne demande à la France de mettre fin à la chasse illégale
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
Trop des substances préoccupantes dans les crèmes solaires pour enfants
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
Le Conseil d’Etat valide l’urbanisation du Triangle de Gonesse
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
L’exploitation des forêts s’accroît de manière abrupte en Europe
Lire sur reporterre.net
1er juillet 2020
L’Autorité de régulation censure une pub pour un vélo qui critique les pollutions de l’automobile
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Énergie Quotidien
9 juillet 2020
Briser l’omerta : des journalistes bretons s’unissent face aux pressions de l’agro-industrie
Info
8 juillet 2020
À Marseille, les cinq chantiers écolos qui attendent Michèle Rubirola
Info
8 juillet 2020
Après Lubrizol, l’État veut à la fois mieux surveiller les sites industriels et faciliter leur implantation
Entretien


Sur les mêmes thèmes       Énergie Quotidien