En Allemagne, manifestation contre une mine géante de charbon

Durée de lecture : 2 minutes

5 novembre 2017

Quelque 2.000 manifestants sont venus dimanche 5 novembre dénoncer l’impact du charbon sur le climat, dans une mine proche de Bonn, l’ex-capitale allemande où s’ouvre lundi la 23e conférence de l’ONU sur les changements climatiques.

Après une longue marche à travers un no man’s land, les protestataires, vêtus d’une combinaison blanche, se sont postés au bord du gigantesque cratère formé par la mine de lignite à ciel ouvert de Hambach. Sous les yeux des policiers, postés notamment autour d’une excavatrice de plus de 200 m de long, ils ont déployé leurs pancartes « Bienvenue à la COP23 » et « Brûlons les frontières, pas le climat ».

« La lignite est l’une des énergies fossiles les plus polluantes », pour l’air comme pour le climat, souligne le mouvement anti-charbon allemand Ende Gelande, à l’origine de cette action, accompagné pour l’occasion de militants venus d’Océanie. « Sur la scène internationale, politiciens et corporations se présentent comme des sauveurs du climat quand, à quelques km, le climat part littéralement en fumée », dénonce Janna Aljets, porte-parole de la campagne.

Située à une cinquantaine de km à l’ouest de Bonn, en Rhénanie du Nord-Westphalie, la mine de lignite visée dimanche appartient au groupe allemand RWE. Selon RWE, la mine, ouverte en 1978, est aujourd’hui profonde de 370 m : le site de 85 km2, dont près de la moitié est exploité, contient au total 2,5 milliards de tonnes de lignite allant jusqu’à 450 m de profondeur. Quarante millions de tonnes en sont extraites chaque année.

La mine de lignite à ciel ouvert de Hambach.

Selon l’Agence internationale de l’énergie (AIE), le charbon rejette 45 % des émissions mondiales de CO2 liées au secteur énergétique, auxquelles s’ajoutent autres gaz à effet de serre et particules fines. Selon l’ONU, 80 à 90 % des réserves de charbon devront rester sous terre si le monde veut tenir son objectif, fixé par l’accord de Paris, de rester sous 2°C de réchauffement.

- ¨Source : La Provence



Lire aussi : Des milliers de personnes ont manifesté en Allemagne contre le charbon


25 février 2020
Rivières à sec, nappes au plus bas : 2019, une année noire pour l’eau en France
Lire sur reporterre.net
25 février 2020
En Australie, les incendies ont détruit 20 % des forêts
Lire sur reporterre.net
25 février 2020
Coronavirus : l’air chinois est moins pollué
Lire sur reporterre.net
24 février 2020
Top départ du débat national sur l’avenir de l’agriculture
Lire sur reporterre.net
24 février 2020
Salon de l’agriculture : des activistes ont envahi le stand du ministère
Lire sur reporterre.net
24 février 2020
ONG et syndicats demandent un plan pour une transition sociale et écologique de l’agriculture
Lire sur reporterre.net
24 février 2020
En Iran, huit écologistes condamnés à plusieurs années de prison
Lire sur reporterre.net
22 février 2020
Le gouvernement veut libérer dans l’environnement les déchets à très faible radioactivité
Lire sur reporterre.net
21 février 2020
Mille scientifiques l’affirment : « Face à la crise écologique, la rébellion est nécessaire »
Lire sur reporterre.net
20 février 2020
Fin d’un permis de recherches d’hydrocarbures : le gouvernement accusé de double jeu
Lire sur reporterre.net
20 février 2020
Le jaguar, l’éléphant d’Asie et le requin océanique seront mieux protégés
Lire sur reporterre.net
20 février 2020
Contre l’extension de l’aéroport de Roissy, 15 associations déposent un recours
Lire sur reporterre.net
20 février 2020
L214 dévoile une nouvelle vidéo choc, tournée dans un abattoir de veaux
Lire sur reporterre.net
20 février 2020
La limitation d’Airbnb devient un enjeu des municipales à Paris
Lire sur reporterre.net
19 février 2020
L’épidémie de coronavirus fait baisser les émissions de CO2 de la Chine de 25 %
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Hambach

THEMATIQUE    Énergie Luttes
25 février 2020
Étendre la durée de la chasse ne limitera pas la prolifération du gibier
Info
25 février 2020
La 5G se déploie alors que ses effets sur la santé ne sont pas évalués
Enquête
24 février 2020
Dans certaines cantines scolaires, la malbouffe fait son œuvre
Tribune


Dans les mêmes dossiers       Hambach



Sur les mêmes thèmes       Énergie Luttes