Média indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

En bref — Énergie

Fossiles russes : une avocate ukrainienne porte plainte contre l’Europe

Illustration. Le FSRU italien « Toscana » adapté pour livrer du GNL, ici en 2016.

L’avocate ukrainienne spécialisée dans l’environnement Svitlana Romanko, soutenue par plusieurs organisations du mouvement climat [1], a déposé mercredi 25 mai une plainte dénonçant l’insuffisance du plan REPowerEU. Celui-ci est censé réduire la dépendance énergétique de l’Europe vis-à-vis de la Russie, tout en accélérant la transition énergétique.

Svitlana Romanko, qui est aussi cofondatrice de la campagne Stand with Ukraine (« soyez aux côtés de l’Ukraine »), a déposé plainte auprès de la médiatrice européenne Emily O’Reilly, chargée d’enquêter sur les plaintes pour mauvaise administration contre les institutions et organes de l’Union européenne (UE).

Lire aussi : Comment l’Europe prévoit de se passer des énergies fossiles russes

L’UE a jusqu’à présent proposé d’éliminer progressivement le pétrole russe d’ici à la fin de 2022 et de construire de nouveaux terminaux d’importation de gaz naturel liquéfié (GNL) pour remplacer le gaz russe. Un projet insuffisant pour l’avocate et les organisations coplaignantes, qui estiment que l’UE pourrait adopter des mesures plus ambitieuses pour réduire la demande de pétrole et de gaz, notamment dans les transports et les bâtiments.

Les plaignants demandent à la médiatrice européenne Emily O’Reilly, chargée d’enquêter sur les plaintes pour mauvaise administration contre les institutions et organes de l’UE, d’enjoindre la Commission européenne à évaluer les conséquences de ses importations russes sur les violations des droits humains commises par la Russie en Ukraine, et de réduire le plus rapidement possible ces importations.

« Ces milliards financent directement la machine de guerre de Poutine »

« L’UE dit être solidaire de l’Ukraine, pourtant les milliards d’euros que les membres de l’UE continuent de payer pour les combustibles fossiles russes financent directement la machine de guerre de Poutine et ses crimes de guerre scandaleux, tout en aggravant la crise climatique, déclare Svitlana Romanko dans le communiqué publié par l’ONG Notre affaire à tous. Il est temps pour la Commission européenne d’évaluer les véritables impacts de ses actions et de prendre toutes les mesures nécessaires pour mettre fin à ses importations de combustibles fossiles russes — immédiatement. »

Les exportations de pétrole et de gaz de la Russie ont représenté 45 % de son budget fédéral en 2021, selon l’Agence internationale de l’énergie (AIE). L’UE est son plus gros client, payant plus de 50 milliards d’euros pour les importations d’énergie russe depuis que la Russie a envahi l’Ukraine, selon le Center for Research on Energy and Clean Air.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende