Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info
Photographe dans les Vosges ©Mathieu Génon/Reporterre

Parce qu’informer sur le péril écologique est une priorité.

Reporterre publie quotidiennement,
en accès libre et sans publicité.
Le journal ne vit que des dons de lecteurs comme vous.

1 donateurs soutiennent Reporterre

Objectif de 12 000 donateurs avant le 3 janvier 2022

Soutenir Reporterre

En bref — Déchets nucléaires

En catimini, l’Andra a demandé l’utilité publique pour la poubelle nucléaire Cigéo

L’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra) a déposé, le 3 août, en plein été et en catimini, la demande de déclaration d’utilité publique pour le projet Cigéo d’enfouissement de déchets radioactifs en grande profondeur, a confirmé l’AFP jeudi 10 septembre.

Cette étape est indispensable pour l’autorisation du projet, a indiqué jeudi David Mazoyer, directeur du centre de Meuse/Haute-Marne de l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra).

Cette demande est désormais en cours d’instruction par les services de l’État. Le ministre chargé de l’énergie doit se prononcer sur la recevabilité du dossier et plusieurs avis doivent être sollicités sur l’étude d’impact, avant le lancement de l’enquête publique. Au terme de cette procédure, l’État pourrait, d’ici 18 mois à deux ans, déclarer le projet d’utilité publique (d’intérêt général). En parallèle, l’Andra devrait également déposer prochainement une demande d’autorisation de création, la délivrance de cette autorisation étant officiellement attendue pour 2025.

Ce dépôt de demande de déclaration d’utilité publique marque une nouvelle étape du projet. « Si, au terme du délai, les autorités répondent favorablement à cette demande, l’Andra aura alors le feu vert de l’État pour procéder à des expropriations, seul moyen d’obtenir la maîtrise foncière de l’ensemble des terrains et propriétés concernés par la réalisation du chantier et de toutes les infrastructures qui l’accompagnent (routes, voie ferrée, alimentation électrique, etc.) », a précisé le réseau Sortir du nucléaire dans un communiqué.

Cigéo est un projet inutile et dangereux, présentant de multiples failles de conception, dont le coût, artificiellement minimisé, représenterait un lourd fardeau pour les générations futures. Il serait aberrant de le déclarer « d’utilité publique ». En revanche, une véritable décision d’utilité publique consisterait à arrêter de produire ces déchets radioactifs ingérables ! Réseau Sortir du nucléaire

  • Source : Reporterre
  • Photo : Le laboratoire de l’Andra, dans la Meuse. © Émilie Massemin/Reporterre

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende