Extinction Rebellion a occupé une ferme abandonnée dans les Yvelines

Durée de lecture : 2 minutes

25 novembre 2019

Le week-end du 23-24 novembre 2019, dans les Yvelines, Extinction Rebellion a occupé une ferme abandonnée avec d’autres associations locales. Le collectif exige « la remise en culture de ces terres nourricières », ainsi que « la protection contre tout projet d’urbanisation et de destruction des écosystèmes ». 80 militants se sont installés illégalement sur les lieux pendant deux jours, organisant un camping à proximité du corps de ferme et en plantant un début de verger.

La ferme, propriété de la communauté d’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines, est délaissée depuis maintenant quatre ans. Les champs se sont embroussaillés et les serres, en partie, effondrées. Les militants craignent désormais le bétonnage de ces terres agricoles et le développement de projets immobiliers.

« Ce serait une aberration », estiment les militants. Le département des Yvelines manque cruellement de terres agricoles. D’après l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques), en trente ans, elles ont diminué de 9 %. Les sols conquis par l’immobilier ont augmenté de 31 %.

Plusieurs maraîchers se sont portés candidat pour reprendre la ferme afin de continuer son exploitation en agriculture biologique mais la communauté d’agglo ne leur a pas donné de réponse. Depuis plusieurs années, les associations se confrontent à son silence, d’où l’idée de renforcer la mobilisation.

« Cette action montre aussi la volonté chez Extinction Rebellion de nous insérer désormais dans des luttes plus locales, là ou on vit et d’apporter notre force à des collectifs déjà existants », explique à Reporterre une militante d’XR. « Chaque groupe local va se mobiliser dans les mois qui viennent sur son territoire », pense-t-elle.




31 mars 2020
En pleine crise du coronavirus, l’UE donne son feu vert à un accord de libre-échange avec le Vietnam
Lire sur reporterre.net
31 mars 2020
Les « éléphants à touristes » menacés de mourir de faim en Thaïlande à cause de l’épidémie de Covid-19
Lire sur reporterre.net
31 mars 2020
Une manifestation pour sauver le système de santé
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Le général Lizurey, qui a expulsé la Zad, assiste Édouard Philippe dans la lutte contre le Covid-19
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Le délai de mise en service de l’EPR de Flamanville repoussé à 2024
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Michel Tibon-Cornillot, penseur du « déferlement des techniques », est mort du Covid-19
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Au Portugal, les immigrés régularisés le temps de la crise sanitaire
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Coronavirus : une usine d’oxygène fermée par un fonds spéculatif demande sa nationalisation
Lire sur reporterre.net
28 mars 2020
Les dépenses françaises pour la bombe atomique pourraient financer 100.000 lits de soins intensifs
Lire sur reporterre.net
28 mars 2020
Aux États-Unis, en raison du coronavirus, l’administration suspend les contrôles environnementaux
Lire sur reporterre.net
27 mars 2020
En pleine crise du Covid-19, les entreprises se préparent à verser des dividendes record
Lire sur reporterre.net
27 mars 2020
En 2018, on pouvait fabriquer 200 millions de masques par an en France
Lire sur reporterre.net
27 mars 2020
Plan de relance et aides d’urgence : la justice sociale et l’écologie doivent primer
Lire sur reporterre.net
27 mars 2020
Fermeture des marchés : les paysans lancent une carte des alternatives
Lire sur reporterre.net
26 mars 2020
Les pangolins sont porteurs de coronavirus liés au SRAS-CoV-2, indique une étude scientifique
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Agriculture
31 mars 2020
La SNCF « rechigne » à protéger les cheminots contre le coronavirus
Info
31 mars 2020
Au Québec, la crise du coronavirus pourrait ouvrir « le grand chantier de l’autosuffisance » alimentaire
Info
31 mars 2020
En Chine et en Italie, « les premiers foyers épidémiques sont des zones très polluées »
Entretien


Sur les mêmes thèmes       Agriculture