Glyphosate : les députés ne veulent pas des coquelicots

Durée de lecture : 1 minute

15 septembre 2018



L’Assemblée nationale a rejeté l’inscription de l’interdiction du glyphosate en France d’ici à trois ans dans le projet de loi agriculture et alimentation au petit matin samedi 15 septembre.

Au terme d’un long débat en nouvelle lecture du projet de loi Agriculture et Alimentation, les députés ont rejeté l’ensemble des amendements visant à graver dans le texte l’engagement présidentiel d’interdire la substance, « au plus tard dans trois ans ».

Le scrutin le plus serré a porté sur un amendement de François-Michel Lambert, rejeté par 42 voix contre 35, les autres amendements, défendus notamment par l’ex-ministre de l’Écologie Delphine Batho ou les insoumis étant rejetés plus largement. Tous ces amendements avaient le soutien de l’ensemble de la gauche.

En mai, lors de la première lecture du texte, des députés, y compris certains « marcheurs », avaient déjà plaidé en vain pour sanctuariser dans la loi l’engagement présidentiel. Ils avaient eu le soutien de Nicolas Hulot, alors ministre de l’Écologie.

Comme au printemps, le ministre de l’Agriculture, Stéphane Travert, s’est opposé aux amendements mettant en avant la « méthode » du gouvernement : « task force », mobilisation de la recherche pour développer des solutions agronomiques, mission parlementaire...

Les députés, ont adopté dans la foulée vers 5 heures du matin l’ensemble du projet de loi. Le texte reviendra en nouvelle lecture au Sénat le 25 septembre, marquant le début de la session extraordinaire à la chambre haute.





Lire aussi : Sortie du glyphosate : les députés de la majorité enterrent la promesse de M. Macron


26 octobre 2020
Le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires va entrer en vigueur
Lire sur reporterre.net
23 octobre 2020
Le Colorado ravagé par le plus grand incendie de son histoire
Lire sur reporterre.net
23 octobre 2020
Face au déclin du vivant, des scientifiques demandent aux dirigeants de prendre des engagements plus ambitieux
Lire sur reporterre.net
23 octobre 2020
Le Parlement européen veut mettre fin à la déforestation mondiale provoquée par l’UE
Lire sur reporterre.net
23 octobre 2020
Sénateurs et députés s’accordent sur la loi Asap, une nouvelle entaille dans le droit de l’environnement
Lire sur reporterre.net
23 octobre 2020
Changement d’heure : des ONG demandent un retour à « l’heure naturelle »
Lire sur reporterre.net
22 octobre 2020
À Montpellier, la « Maison de l’écologie et des résistances » expulsée
Lire sur reporterre.net
22 octobre 2020
Attentat de Conflans : associations et syndicats appellent à plus de solidarité et de justice sociale
Lire sur reporterre.net
22 octobre 2020
Aux États-Unis, les opérateurs de gaz de schiste laissent fuir le méthane, suite au Covid
Lire sur reporterre.net
22 octobre 2020
Des inondations ont tué au moins 111 personnes au Vietnam
Lire sur reporterre.net
21 octobre 2020
Monsanto définitivement reconnu coupable des dommages causés à l’agriculteur Paul François
Lire sur reporterre.net
21 octobre 2020
L’entreprise Nokia va déployer la 4G sur la Lune
Lire sur reporterre.net
21 octobre 2020
Le gouvernement suspend l’utilisation des masques Dim
Lire sur reporterre.net
21 octobre 2020
Avec l’uranium appauvri, le volume des déchets radioactifs français grossit encore, estime l’ASN
Lire sur reporterre.net
21 octobre 2020
La pollution de l’air coûte 943 euros par an et par Français
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Pesticides

24 octobre 2020
États-Unis : mais pourquoi votent-ils Trump ?
Reportage
17 octobre 2020
« Pour éradiquer la pauvreté, il faut donner de l’argent aux pauvres »
Entretien
26 octobre 2020
Avec l’instruction en famille, « on a redécouvert notre enfant »
Reportage


Dans les mêmes dossiers       Pesticides