Greenpeace bloque une cargaison de soja à Sète pour dénoncer la déforestation au Brésil

Durée de lecture : 2 minutes

1er juillet 2019



Depuis vendredi 28 juin, plusieurs dizaines d’activistes de Greepeace mènent une opération non-violente pour empêcher le déchargement dans le port de Sète de l’Ellirea, vraquier de 195 mètres en provenance du Brésil avec à son bord 50.000 tonnes de tourteaux de soja.

« Le cargo bloqué par nos activistes a été chargé au port de Salvador. Or 89 % du soja exporté via ce port est cultivé dans le précieux écosystème du Cerrado. Cette savane, véritable trésor de biodiversité, a perdu près de la moitié de sa végétation naturelle en raison de l’expansion de l’agro-industrie. La culture du soja en Amérique du Sud, dont la production ne cesse de croître, est l’un des principaux moteurs de cette destruction. La hausse de cette production est soutenue par l’industrialisation de notre élevage, puisque 87 % du soja utilisé en Europe est destiné à l’alimentation animale. Déforestation, culture intensive du soja et industrialisation de notre élevage sont donc intimement liées et alimentent la crise climatique », explique l’organisation, qui appelle le gouvernement français à réagir : « Ce système contribue à la crise climatique, puisqu’en déforestant, la culture intensive du soja détruit des remparts précieux face au dérèglement climatique. Les phénomènes extrêmes comme le pic de chaleur actuel se multiplient : il est urgent d’agir. Nous exigeons du gouvernement français qu’il prenne enfin des mesures fortes pour garantir que le soja importé en France n’a pas contribué à la déforestation et réduire notre dépendance au soja. »

Une action qui intervient alors que l’accord commercial conclu la semaine dernière entre l’Europe et le Mercosur (marché commun réunissant l’Argentine, le Brésil, le Paraguay et l’Uruguay) suscite un certain nombre de craintes, notamment en matière d’intensification de la déforestation.





Lire aussi : Au Brésil, le président Bolsonaro est une menace pour l’Amazonie et les peuples autochtones


16 janvier 2021
Black Rock, premier fonds financier mondial, investit massivement dans le charbon
Lire sur reporterre.net
15 janvier 2021
Le décret sur l’indécence énergétique ne concerne que 2 % des passoires thermiques
Lire sur reporterre.net
15 janvier 2021
Le ministre de l’Agriculture veut banaliser les nouveaux OGM
Lire sur reporterre.net
15 janvier 2021
Aux États-Unis, les Afro-Américains et les Latinos sont les premières victimes du Covid-19
Lire sur reporterre.net
14 janvier 2021
Le 16 janvier, pour nos libertés, manifestons contre le projet de loi de sécurité globale
Lire sur reporterre.net
13 janvier 2021
« Beauvau de la sécurité » : le ministre de l’Intérieur s’engage sur des peines minimales en cas d’agression de policier
Lire sur reporterre.net
13 janvier 2021
L’incendie d’une antenne près de Limoges revendiqué par un collectif anti 5G
Lire sur reporterre.net
13 janvier 2021
En Haute-Marne, le projet de laverie nucléaire toujours à l’arrêt
Lire sur reporterre.net
13 janvier 2021
La Confédération paysanne demande un moratoire sur la méthanisation
Lire sur reporterre.net
13 janvier 2021
Un rapport parlementaire propose l’interdiction des nitrites, cancérigènes, dans la charcuterie
Lire sur reporterre.net
13 janvier 2021
L’agroindustrie est la principale bénéficiaire des aides européennes à l’agriculture
Lire sur reporterre.net
13 janvier 2021
La déforestation tropicale s’accélère
Lire sur reporterre.net
12 janvier 2021
L’État français va devoir payer 10 millions d’euros pour pollution de l’air
Lire sur reporterre.net
12 janvier 2021
Le One planet summit à Paris : du « bla bla », selon Greta Thunberg
Lire sur reporterre.net
12 janvier 2021
Le Mexique bannit le glyphosate et le maïs transgénique
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Forêts tropicales

15 janvier 2021
Grippe aviaire : des couacs dans la gestion par l’État inquiètent les éleveurs
Reportages
15 janvier 2021
Déchets nucléaires : une note « explosive » souligne les lacunes du projet Cigéo
Info
16 janvier 2021
Vanessa Codaccioni : « L’État nous pousse à agir comme la police »
Entretien


Dans les mêmes dossiers       Forêts tropicales