Greenpeace bloque une cargaison de soja à Sète pour dénoncer la déforestation au Brésil

Durée de lecture : 2 minutes

1er juillet 2019



Depuis vendredi 28 juin, plusieurs dizaines d’activistes de Greepeace mènent une opération non-violente pour empêcher le déchargement dans le port de Sète de l’Ellirea, vraquier de 195 mètres en provenance du Brésil avec à son bord 50.000 tonnes de tourteaux de soja.

« Le cargo bloqué par nos activistes a été chargé au port de Salvador. Or 89 % du soja exporté via ce port est cultivé dans le précieux écosystème du Cerrado. Cette savane, véritable trésor de biodiversité, a perdu près de la moitié de sa végétation naturelle en raison de l’expansion de l’agro-industrie. La culture du soja en Amérique du Sud, dont la production ne cesse de croître, est l’un des principaux moteurs de cette destruction. La hausse de cette production est soutenue par l’industrialisation de notre élevage, puisque 87 % du soja utilisé en Europe est destiné à l’alimentation animale. Déforestation, culture intensive du soja et industrialisation de notre élevage sont donc intimement liées et alimentent la crise climatique », explique l’organisation, qui appelle le gouvernement français à réagir : « Ce système contribue à la crise climatique, puisqu’en déforestant, la culture intensive du soja détruit des remparts précieux face au dérèglement climatique. Les phénomènes extrêmes comme le pic de chaleur actuel se multiplient : il est urgent d’agir. Nous exigeons du gouvernement français qu’il prenne enfin des mesures fortes pour garantir que le soja importé en France n’a pas contribué à la déforestation et réduire notre dépendance au soja. »

Une action qui intervient alors que l’accord commercial conclu la semaine dernière entre l’Europe et le Mercosur (marché commun réunissant l’Argentine, le Brésil, le Paraguay et l’Uruguay) suscite un certain nombre de craintes, notamment en matière d’intensification de la déforestation.





Lire aussi : Au Brésil, le président Bolsonaro est une menace pour l’Amazonie et les peuples autochtones


29 septembre 2020
Intervention policière contre le camp climat parisien
Lire sur reporterre.net
29 septembre 2020
Mobilisation ce mardi contre « la frénésie anti-squat »
Lire sur reporterre.net
28 septembre 2020
Budget 2021 : la transition écologique attendra
Lire sur reporterre.net
28 septembre 2020
En Allemagne, 3.000 activistes ont bloqué plusieurs mines et centrales à gaz et à charbon
Lire sur reporterre.net
28 septembre 2020
Six nouveaux sénateurs écolos au Sénat
Lire sur reporterre.net
26 septembre 2020
Des activistes du climat occupent une rue de Paris
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Le conseil départemental de Haute-Marne vote une motion contre le projet de laverie nucléaire à Joinville
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Des jeunes du monde entier ont manifesté vendredi pour le climat
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Les grèves pour le climat sont de retour
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Le gouvernement assure avoir « tiré les leçons » de l’incendie de Lubrizol
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Pollution de l’air : l’État français toujours aussi inefficace, selon la Cour des comptes
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Total va fermer la raffinerie de Grandpuits
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Convention citoyenne : pas de projet de loi avant la fin de l’année
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
L’association L214 dévoile les dessous des élevages à gibier pour la chasse
Lire sur reporterre.net
23 septembre 2020
La Chine s’engage à la neutralité carbone d’ici à 2060
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Forêts tropicales

28 septembre 2020
Un an après Lubrizol, les Rouennais manifestent pour la vérité
Reportage
23 septembre 2020
La réforme de la recherche « ne nous incite pas à prendre soin du monde dans lequel on vit »
Entretien
29 septembre 2020
Sites dangereux : « On rogne sur le droit plutôt que recruter des inspecteurs »
Entretien


Dans les mêmes dossiers       Forêts tropicales