Greenpeace bloque une cargaison de soja à Sète pour dénoncer la déforestation au Brésil

Durée de lecture : 2 minutes

1er juillet 2019

Depuis vendredi 28 juin, plusieurs dizaines d’activistes de Greepeace mènent une opération non-violente pour empêcher le déchargement dans le port de Sète de l’Ellirea, vraquier de 195 mètres en provenance du Brésil avec à son bord 50.000 tonnes de tourteaux de soja.

« Le cargo bloqué par nos activistes a été chargé au port de Salvador. Or 89 % du soja exporté via ce port est cultivé dans le précieux écosystème du Cerrado. Cette savane, véritable trésor de biodiversité, a perdu près de la moitié de sa végétation naturelle en raison de l’expansion de l’agro-industrie. La culture du soja en Amérique du Sud, dont la production ne cesse de croître, est l’un des principaux moteurs de cette destruction. La hausse de cette production est soutenue par l’industrialisation de notre élevage, puisque 87 % du soja utilisé en Europe est destiné à l’alimentation animale. Déforestation, culture intensive du soja et industrialisation de notre élevage sont donc intimement liées et alimentent la crise climatique », explique l’organisation, qui appelle le gouvernement français à réagir : « Ce système contribue à la crise climatique, puisqu’en déforestant, la culture intensive du soja détruit des remparts précieux face au dérèglement climatique. Les phénomènes extrêmes comme le pic de chaleur actuel se multiplient : il est urgent d’agir. Nous exigeons du gouvernement français qu’il prenne enfin des mesures fortes pour garantir que le soja importé en France n’a pas contribué à la déforestation et réduire notre dépendance au soja. »

Une action qui intervient alors que l’accord commercial conclu la semaine dernière entre l’Europe et le Mercosur (marché commun réunissant l’Argentine, le Brésil, le Paraguay et l’Uruguay) suscite un certain nombre de craintes, notamment en matière d’intensification de la déforestation.



Lire aussi : Au Brésil, le président Bolsonaro est une menace pour l’Amazonie et les peuples autochtones


13 novembre 2019
Les émissions de gaz carbonique des 20 pays du G20 ont augmenté de 1,8 % en 2018
Lire sur reporterre.net
12 novembre 2019
Ouverture d’une enquête publique sur le projet controversé de laverie nucléaire
Lire sur reporterre.net
12 novembre 2019
Après un séisme de magnitude 5,4, la centrale nucléaire de Cruas à l’arrêt
Lire sur reporterre.net
12 novembre 2019
Des incendies ravagent l’Australie et menacent Sydney
Lire sur reporterre.net
11 novembre 2019
Un déclin vertigineux des insectes observé en Allemagne
Lire sur reporterre.net
9 novembre 2019
Au Royaume-Uni, deux fillettes lancent une pétition contre les jouets en plastique des fast-foods
Lire sur reporterre.net
8 novembre 2019
La justice valide deux arrêtés antipesticides au nom du « danger grave » pour la population
Lire sur reporterre.net
8 novembre 2019
Une sécheresse historique menace de crise humanitaire la Zambie et le Zimbawe
Lire sur reporterre.net
7 novembre 2019
Triangle de Gonesse : le rapporteur public demande la suspension des travaux de la ligne 17 Nord
Lire sur reporterre.net
7 novembre 2019
Le gouvernement devrait annoncer l’abandon du projet EuropaCity
Lire sur reporterre.net
7 novembre 2019
11.000 scientifiques alertent sur « l’urgence climatique qui menace le destin de l’humanité »
Lire sur reporterre.net
7 novembre 2019
L’État augmente le financement de lignes aériennes intérieures
Lire sur reporterre.net
7 novembre 2019
Des activistes ont perturbé une conférence de l’industrie du gaz à Paris
Lire sur reporterre.net
7 novembre 2019
Le vélo pourrait devenir un enjeu central des municipales
Lire sur reporterre.net
6 novembre 2019
Pesticides : la justice reconnaît Triskalia responsable d’avoir empoisonné un salarié
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Forêts tropicales

12 novembre 2019
Paysans et défenseurs des animaux doivent s’unir contre l’industrialisation du vivant
13 novembre 2019
EN VIDÉO - Contre le déclin des oiseaux, les naturalistes misent sur le baguage
13 novembre 2019
Angélique Huguin : « Je continue de lutter parce que c’est une manière de rester debout »


Dans les mêmes dossiers       Forêts tropicales