Média indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

En bref — Animaux

Huit mois de prison avec sursis pour le principal prévenu de l’abattoir du Vigan

Le principal prévenu du procès emblématique des cas de maltraitance survenus à l’abattoir bio du Vigan (Gard) et révélés par l’association L214 a été condamné vendredi 28 avril à huit mois de prison avec sursis et 600 euros d’amende par le tribunal correctionnel d’Alès.

Marc Soulier, contre qui le procureur avait requis un an de prison avec sursis, s’est aussi vu interdire d’exercer en abattoir pendant cinq ans. Ses deux co-prévenus, également employés de l’établissement, n’ont pas été condamnés en raison de la prescription frappant les faits qui leur étaient reprochés, a jugé le tribunal. La communauté de communes du Pays viganais, qui gérait l’abattoir, a été condamnée à 3.500 euros d’amende.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende