Hulot passe la main à de Rugy : « J’ai le coeur triste, mais l’esprit libre »

Durée de lecture : 1 minute

4 septembre 2018



Ce mardi 4 septembre de 17h à 18h30, la passation de pouvoir entre Nicolas Hulot et François de Rugy a eu lieu au ministère de la Transition écologique.

Visiblement très ému, les larmes aux yeux, M. Hulot s’est exprimé pour la première fois depuis l’annonce de sa démission il y a une semaine : « Ma démission est le signal d’une nouvelle mobilisation. (...) Le sens de ma décision, ce n’est pas de baisser les bras, c’est de lever les yeux, pour regarder la réalité en face, ne pas la fuir. Le sens de ma décision c’est que nous prenions ensemble la mesure des enjeux, des risques. J’ai le cœur qui est triste, mais l’esprit libre. J’ai la conscience tranquille. »

Il a ensuite cité une phrase attribuée à Bossuet, « Nous sommes d’étranges créatures qui nous affligeons des effets mais continuons à adorer les causes », avant de reconnaître avoir eu, avec Édouard Philippe, « une grille de lecture différente sur l’urgence » des questions climatiques. Il s’est également adressé à son successeur : « Mon cher François, je n’ai pas réussi à combler cette ligne de faille entre deux cultures, l’économie et l’écologie ».

M. de Rugy a expliqué vouloir « s’appuyer » sur les réussites de son prédécesseur au ministre de la Transition écologique. « Quand quelque chose marche en matière d’écologie, je veux le poursuivre et l’amplifier (...) C’est une politique de transformation sur laquelle nous avons été élus. L’urgence écologique est un appel à l’urgence d’agir. Je suis ici pour agir. »

La transition écologique est vécue comme « une contrainte » par beaucoup, reconnaît le nouveau ministre, mais il souligne que c’est aussi une opportunité économique créatrice d’emplois.





Lire aussi : François de Rugy, l’écolo Macron-compatible


26 septembre 2020
Des activistes du climat occupent une rue de Paris
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Le Conseil général de Haute-Marne vote une motion contre le projet de laverie nucléaire à Joinville
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Des jeunes du monde entier ont manifesté vendredi pour le climat
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Les grèves pour le climat sont de retour
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Le gouvernement assure avoir « tiré les leçons » de l’incendie de Lubrizol
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Pollution de l’air : l’État français toujours aussi inefficace, selon la Cour des comptes
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Total va fermer la raffinerie de Grandpuits
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Convention citoyenne : pas de projet de loi avant la fin de l’année
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
L’association L214 dévoile les dessous des élevages à gibier pour la chasse
Lire sur reporterre.net
23 septembre 2020
La Chine s’engage à la neutralité carbone d’ici à 2060
Lire sur reporterre.net
23 septembre 2020
Néonicotinoïdes : la mobilisation contre le projet de loi s’intensifie
Lire sur reporterre.net
22 septembre 2020
Néonicotinoïdes : betteraviers et scientifiques cherchent des « solutions alternatives »
Lire sur reporterre.net
22 septembre 2020
À Toulouse, sept personnes en prison pour des tags
Lire sur reporterre.net
22 septembre 2020
La banquise arctique a atteint sa deuxième étendue la plus basse jamais enregistrée
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2020
Présidentielles : pas de candidat chez les Verts avant 2021
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Politique
26 septembre 2020
Sénateurs, ils et elle racontent comment ils font avancer l’écologie
Info
26 septembre 2020
Covid : nous devenons une société d’androïdes masqués
Chronique
26 septembre 2020
La France lance un chalutier géant « fossoyeur des mers »
Reportage


Sur les mêmes thèmes       Politique