Hulot passe la main à de Rugy : « J’ai le coeur triste, mais l’esprit libre »

4 septembre 2018

Ce mardi 4 septembre de 17h à 18h30, la passation de pouvoir entre Nicolas Hulot et François de Rugy a eu lieu au ministère de la Transition écologique.

Visiblement très ému, les larmes aux yeux, M. Hulot s’est exprimé pour la première fois depuis l’annonce de sa démission il y a une semaine : « Ma démission est le signal d’une nouvelle mobilisation. (...) Le sens de ma décision, ce n’est pas de baisser les bras, c’est de lever les yeux, pour regarder la réalité en face, ne pas la fuir. Le sens de ma décision c’est que nous prenions ensemble la mesure des enjeux, des risques. J’ai le cœur qui est triste, mais l’esprit libre. J’ai la conscience tranquille. »

Il a ensuite cité une phrase attribuée à Bossuet, « Nous sommes d’étranges créatures qui nous affligeons des effets mais continuons à adorer les causes », avant de reconnaître avoir eu, avec Édouard Philippe, « une grille de lecture différente sur l’urgence » des questions climatiques. Il s’est également adressé à son successeur : « Mon cher François, je n’ai pas réussi à combler cette ligne de faille entre deux cultures, l’économie et l’écologie ».

M. de Rugy a expliqué vouloir « s’appuyer » sur les réussites de son prédécesseur au ministre de la Transition écologique. « Quand quelque chose marche en matière d’écologie, je veux le poursuivre et l’amplifier (...) C’est une politique de transformation sur laquelle nous avons été élus. L’urgence écologique est un appel à l’urgence d’agir. Je suis ici pour agir. »

La transition écologique est vécue comme « une contrainte » par beaucoup, reconnaît le nouveau ministre, mais il souligne que c’est aussi une opportunité économique créatrice d’emplois.



Lire aussi : François de Rugy, l’écolo Macron-compatible



22 mai 2019
Des militants écolos ont perturbé l’assemblée générale de la Société Générale
Lire sur reporterre.net
22 mai 2019
Center Parcs de Roybon : les opposants remportent une victoire juridique
Lire sur reporterre.net
21 mai 2019
À Londres, une action de Greenpeace contre la multinationale du pétrole BP
Lire sur reporterre.net
21 mai 2019
Entre 16,4 et 24 millions d’Européens seraient contaminés en cas d’accident nucléaire, selon une étude
Lire sur reporterre.net
21 mai 2019
La fin des véhicules thermiques en 2040 inscrit dans le projet de loi Mobilités
Lire sur reporterre.net
20 mai 2019
Affaire du siècle : la procédure judicaire est lancée
Lire sur reporterre.net
18 mai 2019
San Francisco interdit la reconnaissance faciale
Lire sur reporterre.net
18 mai 2019
Les subventions aux fossiles responsables de 28 % des émissions de CO2
Lire sur reporterre.net
17 mai 2019
Dans l’Aude, des Faucheurs volontaires occupent l’usine de Monsanto
Lire sur reporterre.net
17 mai 2019
Une chaleur exceptionnelle frappe l’Arctique
Lire sur reporterre.net
17 mai 2019
La France n’est pas préparée au « choc climatique », selon un rapport sénatorial
Lire sur reporterre.net
16 mai 2019
« En France, il n’y a pas de pressions de lobbyistes de Monsanto », selon le ministre de l’Agriculture
Lire sur reporterre.net
15 mai 2019
L’Andra finance une campagne de communication contre les déchets radioactifs
Lire sur reporterre.net
15 mai 2019
Stocamine : le jugement sera rendu le 5 juin
Lire sur reporterre.net
14 mai 2019
Roundup : Bayer-Monsanto condamné à verser 2 milliards de dollars à un couple atteint d’un cancer
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Politique
22 mai 2019
Européennes : les programmes au crible de l’écologie
Info
22 mai 2019
Thomas Porcher : « Les traités européens sont au cœur du problème de la transition écologique »
Entretien
21 mai 2019
Pour le climat, limitons le nombre d’avions
Tribune


Sur les mêmes thèmes       Politique