L’Andra finance une campagne de communication contre les déchets radioactifs

Durée de lecture : 2 minutes

15 mai 2019



Bures n’est pas Bure et veut que ça se sache ! Bures, en Meurthe-et-Moselle, se plaint d’être confondue avec Bure, dans la Meuse, voisin d’une centaine de kilomètres, car ce dernier a mauvaise presse à cause du projet Cigéo d’enfouissement des déchets radioactifs. En effet, Bure, petit village de 80 habitants, a été choisi pour accueillir le projet Cigéo, porté par l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra).

Le maire de Bures, Michel Marchal, l’a dit au Canard enchaîné daté du 8 mai 2019 : « Le Bure meusien nous pénalise. Souvent, quand on nous appelle, on nous demande si ce n’est pas ici qu’il y a des déchets radioactifs. » Les touristes hésitent à venir et les hébergements se vident, en dépit de la base de loisirs de la commune, de son étang et de son observatoire à oiseaux.

Selon le journal satirique, la commune de Bures a donc lancé une campagne de communication pour se distinguer de son homonyme toxique et redorer son blason. Coût de l’opération : 20.000 euros, soit deux fois plus que le budget annuel de la municipalité. Et l’Andra a accepté de financer en partie la campagne, à hauteur de 3.000 euros, dans le cadre de sa politique de parrainage. D’ordinaire, ces parrainages se limitent à des projets situés à proximité du site Cigéo, dans des territoires comme la Meuse ou la Haute-Marne.

France Bleu Lorraine a interrogé la porte-parole de l’Andra, Dominique Mer, sur cette subvention :

« Est- ce une manière de reconnaître qu’il y a une mauvaise image autour de ce site d’enfouissement des déchets radioactifs et d’acheter la paix sociale ?
— Nous le voyons d’une autre façon,
a répondu la salariée. L’Andra inscrit ses activités sur le long terme. Nous voulons devenir un acteur local et responsable. Raison pour laquelle nous accompagnons des initiatives qu’on verra grandir à nos côtés comme voisin. »






28 février 2021
Un tribunal ordonne le démontage d’éoliennes dans l’Hérault
Lire sur reporterre.net
26 février 2021
Climat : les efforts des États diminueraient de seulement 0,5 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030
Lire sur reporterre.net
26 février 2021
La Convention citoyenne va juger l’action du gouvernement
Lire sur reporterre.net
26 février 2021
La militante Valérie Murat condamnée à payer 125.000 euros pour avoir dénoncé la présence de pesticides dans du vin
Lire sur reporterre.net
26 février 2021
Le gouvernement promeut une autoroute en Haute-Savoie malgré les protestations de la Suisse
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
En Haute-Loire, le tribunal autorise la poursuite des travaux destructeurs de la RN88
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
119 élus européens dénoncent les failles dans l’évaluation des pesticides
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
La France ne respectera pas ses objectifs climat pour 2030 selon une nouvelle étude
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
Des jeunes Québécois veulent poursuivre le gouvernement canadien pour inaction climatique
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
Pesticides : la justice est saisie pour empêcher le retour des néonicotinoïdes
Lire sur reporterre.net
23 février 2021
Incendie de Rouen : Lubrizol tente d’éviter son procès
Lire sur reporterre.net
23 février 2021
La nouvelle piscine d’entreposage des combustibles usés d’EDF coûtera 1,25 milliard d’euros
Lire sur reporterre.net
23 février 2021
La Zad de Gonesse expulsée
Lire sur reporterre.net
22 février 2021
Israël souillé par une marée noire de grande ampleur
Lire sur reporterre.net
22 février 2021
Origine du Covid : les experts de l’OMS recommandent d’enquêter sur les visons et animaux à fourrure
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Déchets nucléaires

15 janvier 2021
Sortir de l’élevage intensif pour échapper aux pandémies
Tribune
21 janvier 2021
Cinq propositions pour sortir la montagne du tout-ski
Tribune
1er mars 2021
Les villes moyennes à l’avant-poste de la transition écologique
Tribune


Dans les mêmes dossiers       Déchets nucléaires