L’Andra finance une campagne de communication contre les déchets radioactifs

Durée de lecture : 2 minutes

15 mai 2019

Bures n’est pas Bure et veut que ça se sache ! Bures, en Meurthe-et-Moselle, se plaint d’être confondue avec Bure, dans la Meuse, voisin d’une centaine de kilomètres, car ce dernier a mauvaise presse à cause du projet Cigéo d’enfouissement des déchets radioactifs. En effet, Bure, petit village de 80 habitants, a été choisi pour accueillir le projet Cigéo, porté par l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra).

Le maire de Bures, Michel Marchal, l’a dit au Canard enchaîné daté du 8 mai 2019 : « Le Bure meusien nous pénalise. Souvent, quand on nous appelle, on nous demande si ce n’est pas ici qu’il y a des déchets radioactifs. » Les touristes hésitent à venir et les hébergements se vident, en dépit de la base de loisirs de la commune, de son étang et de son observatoire à oiseaux.

Selon le journal satirique, la commune de Bures a donc lancé une campagne de communication pour se distinguer de son homonyme toxique et redorer son blason. Coût de l’opération : 20.000 euros, soit deux fois plus que le budget annuel de la municipalité. Et l’Andra a accepté de financer en partie la campagne, à hauteur de 3.000 euros, dans le cadre de sa politique de parrainage. D’ordinaire, ces parrainages se limitent à des projets situés à proximité du site Cigéo, dans des territoires comme la Meuse ou la Haute-Marne.

France Bleu Lorraine a interrogé la porte-parole de l’Andra, Dominique Mer, sur cette subvention :

« Est- ce une manière de reconnaître qu’il y a une mauvaise image autour de ce site d’enfouissement des déchets radioactifs et d’acheter la paix sociale ?
— Nous le voyons d’une autre façon,
a répondu la salariée. L’Andra inscrit ses activités sur le long terme. Nous voulons devenir un acteur local et responsable. Raison pour laquelle nous accompagnons des initiatives qu’on verra grandir à nos côtés comme voisin. »




16 novembre 2019
Paris : « La Rue est à nous » demande aux candidats de réduire la place de la voiture
Lire sur reporterre.net
16 novembre 2019
Fessenheim : l’État promet 400 millions d’euros à EDF, des associations portent plainte
Lire sur reporterre.net
15 novembre 2019
Les députés refusent le maintien de l’huile de palme parmi les biocarburants
Lire sur reporterre.net
15 novembre 2019
Bébés sans bras : une enquête préliminaire a été ouverte
Lire sur reporterre.net
14 novembre 2019
Amazon et eBay vendent des pesticides interdits
Lire sur reporterre.net
14 novembre 2019
Lubrizol : premières indemnisations pour les agriculteurs
Lire sur reporterre.net
13 novembre 2019
Les émissions de gaz carbonique des 20 pays du G20 ont augmenté de 1,8 % en 2018
Lire sur reporterre.net
12 novembre 2019
Ouverture d’une enquête publique sur le projet controversé de laverie nucléaire
Lire sur reporterre.net
12 novembre 2019
Après un séisme de magnitude 5,4, la centrale nucléaire de Cruas à l’arrêt
Lire sur reporterre.net
12 novembre 2019
Des incendies ravagent l’Australie et menacent Sydney
Lire sur reporterre.net
11 novembre 2019
Un déclin vertigineux des insectes observé en Allemagne
Lire sur reporterre.net
9 novembre 2019
Au Royaume-Uni, deux fillettes lancent une pétition contre les jouets en plastique des fast-foods
Lire sur reporterre.net
8 novembre 2019
La justice valide deux arrêtés antipesticides au nom du « danger grave » pour la population
Lire sur reporterre.net
8 novembre 2019
Une sécheresse historique menace de crise humanitaire la Zambie et le Zimbawe
Lire sur reporterre.net
7 novembre 2019
Triangle de Gonesse : le rapporteur public demande la suspension des travaux de la ligne 17 Nord
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Déchets nucléaires

16 novembre 2019
Radio Bambou - L’étrange voyage de Bambou… à l’intérieur d’un pain !
15 novembre 2019
« Le maintien de l’ordre vise à terroriser et décourager en infligeant des blessures graves »
15 novembre 2019
Porté par son succès, le vin naturel affirme sa dissidence


Dans les mêmes dossiers       Déchets nucléaires