L’ASN demande à EDF et à Areva de revoir leur dossier de démantèlement nucléaire

14 juillet 2017

L’Autorité de sécurité nucléaire (ASN) a demandé mercredi 12 juillet des précisions à plusieurs exploitants nucléaires, dont EDF et Areva, pour pouvoir mieux évaluer les coûts de démantèlement de leurs installations, de la gestion des combustibles usés et des déchets radioactifs.

L’ASN, qui a examiné les évaluations de ces coûts remises par les principaux exploitants nucléaires, considère dans un avis rendu public mercredi que « le dossier d’EDF ne présente pas les informations suffisantes » pour prendre position. L’institution recommande à EDF d’évaluer les charges liées au démantèlement des réacteurs en cours d’exploitation en les détaillant installation par installation, au lieu de se baser sur le démantèlement d’un seul réacteur, à savoir celui de Dampierre (Loiret). Elle fait la même observation à Areva pour le site de La Hague. L’ASN demande à EDF des précisions notamment sur « les hypothèses de surface à assainir », « les volumes de déchets », ou encore « les coûts de gestion considérés, la répartition entre déchets issus des travaux de démantèlement et déchets issus de l’assainissement ».

L’organisation préconise la réalisation d’audits externes, sur la gestion des combustibles usés d’EDF, la gestion de la reprise et du conditionnement des déchets anciens de l’usine d’Areva à La Hague ainsi que son démantèlement. Elle note aussi que « peu d’exploitants prennent en compte le coût de l’assainissement des sols dans leur évaluation des charges » à l’issue d’une opération de démantèlement d’une installation nucléaire. Les exploitants d’installations nucléaires doivent transmettre, tous les trois ans, un rapport décrivant l’évaluation de ces charges à l’ASN. Les prochains rapports sont attendus au plus tard fin juin 2019.



Lire aussi : Le démantèlement des centrales nucléaires est mal engagé et sera très coûteux



22 mai 2019
Une île de plastique dérive au large de la Corse
Lire sur reporterre.net
22 mai 2019
La fonte des glaces d’ici 2100 pourrait provoquer une montée des océans de deux mètres
Lire sur reporterre.net
22 mai 2019
Des militants écolos ont perturbé l’assemblée générale de la Société Générale
Lire sur reporterre.net
22 mai 2019
Center Parcs de Roybon : les opposants remportent une victoire juridique
Lire sur reporterre.net
21 mai 2019
À Londres, une action de Greenpeace contre la multinationale du pétrole BP
Lire sur reporterre.net
21 mai 2019
Entre 16,4 et 24 millions d’Européens seraient contaminés en cas d’accident nucléaire, selon une étude
Lire sur reporterre.net
21 mai 2019
La fin des véhicules thermiques en 2040 inscrit dans le projet de loi Mobilités
Lire sur reporterre.net
20 mai 2019
Affaire du siècle : la procédure judicaire est lancée
Lire sur reporterre.net
18 mai 2019
San Francisco interdit la reconnaissance faciale
Lire sur reporterre.net
18 mai 2019
Les subventions aux fossiles responsables de 28 % des émissions de CO2
Lire sur reporterre.net
17 mai 2019
Dans l’Aude, des Faucheurs volontaires occupent l’usine de Monsanto
Lire sur reporterre.net
17 mai 2019
Une chaleur exceptionnelle frappe l’Arctique
Lire sur reporterre.net
17 mai 2019
La France n’est pas préparée au « choc climatique », selon un rapport sénatorial
Lire sur reporterre.net
16 mai 2019
« En France, il n’y a pas de pressions de lobbyistes de Monsanto », selon le ministre de l’Agriculture
Lire sur reporterre.net
15 mai 2019
L’Andra finance une campagne de communication contre les déchets radioactifs
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Déchets nucléaires

22 mai 2019
Animaux, internet libre, décroissance… des « petits » partis en campagne
Enquête
1er mai 2019
Adieu, amie Anémone, et merci
Édito
21 mai 2019
À Meaux, l’eau de la Terre chauffe les maisons
Reportage


Dans les mêmes dossiers       Déchets nucléaires