Journal indépendant, en accès libre, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Pollutions

L’Autorité de régulation censure une pub pour un vélo qui critique les pollutions de l’automobile

La France, patrie de l’automobile, censurerait-elle une publicité sur le vélo ? La marque de bicyclettes néerlandaise VanMoof a diffusé son spot publicitaire sans problème en Allemagne et aux Pays-Bas. Mais en France, ça ne passe pas. Pour l’Autorité de régulation de la publicité (Arpp), « certains plans (…) jettent un discrédit sur tout le secteur automobile. »

Que voit-on au juste dans ce spot publicitaire ? Une grosse voiture de sport. Dans les reflets de la carrosserie, on distingue une usine, des embouteillages, un accident de la route. Puis, la carrosserie fond et se transforme en vélo. Morale de l’histoire : les voitures, ça pollue, c’est dangereux, optez pour la bicyclette.



L’Arpp a donc demandé à VanMoof de modifier sa vidéo pour qu’elle soit diffusée à la télévision française.

Certains plans présents dans les reflets de la voiture apparaissent, à notre sens, disproportionnés et jettent un discrédit sur tout le secteur de l’automobile (...) : plan d’usines/cheminées et d’accident, tout en créant un climat anxiogène. Ils devront donc être modifiés. Arpp

Cette décision a suscité un tollé sur la toile, nombre d’internautes — dont de nombreux militants écologistes — dénonçant le deux poids deux mesures entre les publicités omniprésentes pour l’automobile et le traitement réservé à ce spot pour une marque de vélo.

De son côté, VanMoof a dénoncé un manque de transparence et a refusé de modifier ces plans, quitte à perdre les diffuseurs. Car les avis de l’Arpp sont certes consultatifs, mais ils sont très suivis par les diffuseurs. « Nous refusons de faire une version édulcorée qui répondrait aux recommandations de l’Arpp en faveur de l’industrie automobile française, assure la chargée de communication du fabricant. Notre message est fort, mais il n’y a aucune controverse et la pollution automobile reflète une situation à laquelle doivent faire face beaucoup de citadins. »

Cet épisode a paradoxalement donné une belle visibilité à la marque néerlandaise : sur YouTube, le spot a été vu plus d’un million et demi de fois.

  • Photo : capture d’écran du spot publicitaire.

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende