L’Autorité de sûreté nucléaire pointe un recul de la rigueur chez EDF

Durée de lecture : 2 minutes

28 mai 2020



Le niveau de sûreté des installations nucléaires françaises est resté « acceptable » mais la rigueur dans l’exploitation des centrales d’EDF a reculé en 2019, a déclaré jeudi 28 mai le président de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), Bernard Doroszczuk. Lors d’une audition au Sénat pour présenter le rapport annuel de l’ASN, Bernard Doroszczuk a également souligné la « saturation » des capacités d’ingénierie d’EDF, confronté à un important programme de maintenance et d’investissements pour prolonger la durée de vie du parc nucléaire français.

« Des gestes et des décisions inadaptées »

« L’ASN considère que la rigueur d’exploitation des centrales nucléaires d’EDF est en recul en 2019 », a déclaré le président de l’ASN. Bernard Doroszczuk a en particulier pointé « des gestes et des décisions inadaptées des intervenants et le franchissement de lignes de défense en matière de sûreté » lors de deux incidents survenus à Golfech (Tarn-et-Garonne) et Penly (Seine-Maritime). Il a également souligné que, lors de simulations d’incidents réalisées l’an dernier, la documentation opérationnelle d’EDF n’était « pas toujours adaptée à la réalité de terrain » et contenait « des erreurs, voire des instructions impossibles à exécuter ».

« L’année 2019 a été marquée par une plus grande prise de conscience, par les opérateurs nucléaires, des défis auxquels ils sont confrontés collectivement, notamment en termes de renforcement des compétences et de la qualité des réalisations », a toutefois également déclaré Bernard Doroszczuk.

L’ASN a aussi fait savoir jeudi que près d’une centaine de soudures devraient être reprises sur l’EPR de Flamanville (Manche), outre les huit soudures de traversée d’enceinte les plus problématiques, avant la mise en service du réacteur.

  • Source : Boursorama
  • Photo : Audition de l’ASN par l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et techniques (OPECST). ASN (capture d’écran Sénat)




Lire aussi : Le gendarme du nucléaire réclame plus de « rigueur industrielle » aux acteurs de la filière


26 février 2021
La militante Valérie Murat condamnée à payer 125.000 euros pour avoir dénoncé la présence de pesticides dans du vin
Lire sur reporterre.net
26 février 2021
Coup dur pour Total : le Conseil d’État interdit l’usage d’huile de palme dans les biocarburants
Lire sur reporterre.net
26 février 2021
Le gouvernement promeut une autoroute en Haute-Savoie malgré les protestations de la Suisse
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
En Haute-Loire, le tribunal autorise la poursuite des travaux destructeurs de la RN88
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
119 élus européens dénoncent les failles dans l’évaluation des pesticides
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
La France ne respectera pas ses objectifs climat pour 2030 selon une nouvelle étude
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
Des jeunes Québécois veulent poursuivre le gouvernement canadien pour inaction climatique
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
Pesticides : la justice est saisie pour empêcher le retour des néonicotinoïdes
Lire sur reporterre.net
23 février 2021
Incendie de Rouen : Lubrizol tente d’éviter son procès
Lire sur reporterre.net
23 février 2021
La nouvelle piscine d’entreposage des combustibles usés d’EDF coûtera 1,25 milliard d’euros
Lire sur reporterre.net
23 février 2021
La Zad de Gonesse expulsée
Lire sur reporterre.net
22 février 2021
Israël souillé par une marée noire de grande ampleur
Lire sur reporterre.net
22 février 2021
Origine du Covid : les experts de l’OMS recommandent d’enquêter sur les visons et animaux à fourrure
Lire sur reporterre.net
20 février 2021
Les militants anti-Cigéo enfin libres de vivre normalement
Lire sur reporterre.net
19 février 2021
Le tribunal ordonne l’expulsion de la Zad de Gonesse
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Nucléaire

20 janvier 2021
Culture du café : la technologie contre les paysans
Tribune
25 février 2021
Barbara Pompili : « Loi Climat : je n’accepterai aucune baisse d’ambition à l’Assemblée nationale »
Entretien
11 février 2021
Macron, grand gagnant de la Convention citoyenne pour le climat ?
Enquête


Dans les mêmes dossiers       Nucléaire