L’arrêté anti-pesticides est mis en consultation publique

Durée de lecture : 1 minute

9 septembre 2019



Ce lundi 9 septembre, le gouvernement va mettre en consultation publique un nouveau dispositif d’encadrement de l’utilisation des produits phytosanitaires à proximité des habitations. Il s’agit de déterminer la distance minimale à respecter entre les zones d’habitation et les zones d’épandage de pesticides.

Le gouvernement a indiqué dans un communiqué qu’il allait proposer des distances « s’appuyant sur les préconisations scientifiques et indépendantes formulées par l’Anses », l’Agence de sécurité sanitaire. Les distances minimales proposées par le gouvernement sont les suivantes :

  • 10m minimum pour l’épandage des substances les plus dangereuses ;
  • pour les autres produits phytosanitaires, 10m minimum pour les cultures hautes (viticulture, arboriculture notamment) et 5m minimum pour les cultures basses (céréales par exemple).

Mais l’ONG Générations futures, a dénoncé « les carences » de l’évaluation de l’Anses, qui « constituent des éléments susceptibles de sous-estimer gravement l’exposition réelle des riverains aux pesticides » car l’évaluation de l’exposition a été faite, selon l’ONG, « sur des données vieilles de plus de 30 ans (...) et avec uniquement des distances testées de 2-3,5 et 10 mètres, très limitées ».

Beaucoup de maires sont d’ailleurs de cet avis, à l’instar du maire de Langouët en Bretagne, Daniel Cueff. Ce dernier a pris le 18 mai un arrêté interdisant l’utilisation de produits phytopharmaceutiques « à une distance inférieure à 150 mètres de toute parcelle cadastrale comprenant un bâtiment à usage d’habitation ou professionnel ». Ce texte a été suspendu par le tribunal administratif de Rennes.

La consultation publique est accessible en ligne et durera trois semaines.

- Source : Reporterre.





Lire aussi : Langouët : l’arrêté antipesticide du maire suspendu


1er octobre 2020
Groenland : au XXIe siècle, la fonte de la calotte glacière sera la plus importante depuis 12.000 ans
Lire sur reporterre.net
1er octobre 2020
Le gouvernement a présenté son « budget vert » — enfin, verdi
Lire sur reporterre.net
1er octobre 2020
Une video de L214 dénonce les élevages de lapins
Lire sur reporterre.net
30 septembre 2020
La répression des manifestations par la justice est dénoncée par Amnesty International
Lire sur reporterre.net
30 septembre 2020
En Île-de-France, des taxis volants pour les JO de 2024
Lire sur reporterre.net
30 septembre 2020
Après la Convention pour le climat, l’« Assemblée citoyenne pour l’agriculture » décevra-t-elle ?
Lire sur reporterre.net
30 septembre 2020
En Ardèche, le projet de méga-église suspendu le temps d’une étude environnementale
Lire sur reporterre.net
30 septembre 2020
Plus de cent chefs d’États attendus à l’ONU pour parler de biodiversité
Lire sur reporterre.net
29 septembre 2020
En Allemagne, la question des déchets radioactifs refait surface
Lire sur reporterre.net
29 septembre 2020
Cirques et élevages : « fin progressive » de l’utilisation des animaux sauvages
Lire sur reporterre.net
29 septembre 2020
Intervention policière contre le camp climat parisien
Lire sur reporterre.net
29 septembre 2020
Mobilisation ce mardi contre « la frénésie anti-squat »
Lire sur reporterre.net
28 septembre 2020
Budget 2021 : la transition écologique attendra
Lire sur reporterre.net
28 septembre 2020
En Allemagne, 3.000 activistes ont bloqué plusieurs mines et centrales à gaz et à charbon
Lire sur reporterre.net
28 septembre 2020
Six nouveaux sénateurs écolos au Sénat
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Pesticides

30 septembre 2020
Intimidations, arrestations… Les écologistes biélorusses réprimés par le pouvoir
Info
8 septembre 2020
Les fausses promesses de la voiture électrique — l’enquête de Reporterre
Enquête
1er octobre 2020
M. Bezos, à quoi ça sert d’être chaque jour plus riche ?
Tribune


Dans les mêmes dossiers       Pesticides