L’arrêté anti-pesticides est mis en consultation publique

Durée de lecture : 1 minute

9 septembre 2019



Ce lundi 9 septembre, le gouvernement va mettre en consultation publique un nouveau dispositif d’encadrement de l’utilisation des produits phytosanitaires à proximité des habitations. Il s’agit de déterminer la distance minimale à respecter entre les zones d’habitation et les zones d’épandage de pesticides.

Le gouvernement a indiqué dans un communiqué qu’il allait proposer des distances « s’appuyant sur les préconisations scientifiques et indépendantes formulées par l’Anses », l’Agence de sécurité sanitaire. Les distances minimales proposées par le gouvernement sont les suivantes :

  • 10m minimum pour l’épandage des substances les plus dangereuses ;
  • pour les autres produits phytosanitaires, 10m minimum pour les cultures hautes (viticulture, arboriculture notamment) et 5m minimum pour les cultures basses (céréales par exemple).

Mais l’ONG Générations futures, a dénoncé « les carences » de l’évaluation de l’Anses, qui « constituent des éléments susceptibles de sous-estimer gravement l’exposition réelle des riverains aux pesticides » car l’évaluation de l’exposition a été faite, selon l’ONG, « sur des données vieilles de plus de 30 ans (...) et avec uniquement des distances testées de 2-3,5 et 10 mètres, très limitées ».

Beaucoup de maires sont d’ailleurs de cet avis, à l’instar du maire de Langouët en Bretagne, Daniel Cueff. Ce dernier a pris le 18 mai un arrêté interdisant l’utilisation de produits phytopharmaceutiques « à une distance inférieure à 150 mètres de toute parcelle cadastrale comprenant un bâtiment à usage d’habitation ou professionnel ». Ce texte a été suspendu par le tribunal administratif de Rennes.

La consultation publique est accessible en ligne et durera trois semaines.

- Source : Reporterre.





Lire aussi : Langouët : l’arrêté antipesticide du maire suspendu


21 janvier 2021
Pour Greenpeace, la crise du Covid est l’occasion d’arrêter les vols courts
Lire sur reporterre.net
21 janvier 2021
À Paris, les émissions automobiles causent 2.500 morts prématurés par an
Lire sur reporterre.net
21 janvier 2021
Un rapport plaide pour le retour des trains transfrontaliers
Lire sur reporterre.net
21 janvier 2021
Joe Biden signe le retour des États-Unis dans l’Accord de Paris
Lire sur reporterre.net
20 janvier 2021
Le référendum sur le climat face aux obstacles et aux oppositions
Lire sur reporterre.net
20 janvier 2021
Donald Trump : quatre ans de guerre à l’environnement
Lire sur reporterre.net
19 janvier 2021
Les syndicats d’EDF en grève contre le projet Hercule
Lire sur reporterre.net
19 janvier 2021
Gonzalo Cardona, protecteur de la conure à joues d’or, assassiné en Colombie
Lire sur reporterre.net
19 janvier 2021
L’industrie du gaz et du pétrole a émis 70 millions de tonnes de méthane en 2020
Lire sur reporterre.net
19 janvier 2021
La baisse des émissions de CO2 due aux autos électriques annulée par la prolifération des SUV
Lire sur reporterre.net
19 janvier 2021
Des ONG lancent un appel à M. Macron : « Stoppez le gaz de couche en Lorraine »
Lire sur reporterre.net
18 janvier 2021
Le gouvernement renonce à remonter les déchets toxiques enfouis à Stocamine
Lire sur reporterre.net
18 janvier 2021
Des actions de L214 pour faire le lien entre élevage intensif et Covid
Lire sur reporterre.net
16 janvier 2021
Black Rock, premier fonds financier mondial, investit massivement dans le charbon
Lire sur reporterre.net
15 janvier 2021
Le décret sur l’indécence énergétique ne concerne que 2 % des passoires thermiques
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Pesticides

21 janvier 2021
Ski alpin à l’arrêt : la revanche du ski de fond et des raquettes
Reportages
21 janvier 2021
Cinq propositions pour sortir la montagne du tout-ski
Tribune
20 janvier 2021
Culture du café : la technologie contre les paysans
Tribune


Dans les mêmes dossiers       Pesticides