L’arrêté anti-pesticides est mis en consultation publique

Durée de lecture : 1 minute

9 septembre 2019

Ce lundi 9 septembre, le gouvernement va mettre en consultation publique un nouveau dispositif d’encadrement de l’utilisation des produits phytosanitaires à proximité des habitations. Il s’agit de déterminer la distance minimale à respecter entre les zones d’habitation et les zones d’épandage de pesticides.

Le gouvernement a indiqué dans un communiqué qu’il allait proposer des distances « s’appuyant sur les préconisations scientifiques et indépendantes formulées par l’Anses », l’Agence de sécurité sanitaire. Les distances minimales proposées par le gouvernement sont les suivantes :

  • 10m minimum pour l’épandage des substances les plus dangereuses ;
  • pour les autres produits phytosanitaires, 10m minimum pour les cultures hautes (viticulture, arboriculture notamment) et 5m minimum pour les cultures basses (céréales par exemple).

Mais l’ONG Générations futures, a dénoncé « les carences » de l’évaluation de l’Anses, qui « constituent des éléments susceptibles de sous-estimer gravement l’exposition réelle des riverains aux pesticides » car l’évaluation de l’exposition a été faite, selon l’ONG, « sur des données vieilles de plus de 30 ans (...) et avec uniquement des distances testées de 2-3,5 et 10 mètres, très limitées ».

Beaucoup de maires sont d’ailleurs de cet avis, à l’instar du maire de Langouët en Bretagne, Daniel Cueff. Ce dernier a pris le 18 mai un arrêté interdisant l’utilisation de produits phytopharmaceutiques « à une distance inférieure à 150 mètres de toute parcelle cadastrale comprenant un bâtiment à usage d’habitation ou professionnel ». Ce texte a été suspendu par le tribunal administratif de Rennes.

La consultation publique est accessible en ligne et durera trois semaines.

- Source : Reporterre.



Lire aussi : Langouët : l’arrêté antipesticide du maire suspendu


29 janvier 2020
Les clients des taxis et VTC veulent des « courses zéro émission »
Lire sur reporterre.net
29 janvier 2020
La neutralité carbone de l’Europe menacée par ses importations d’électricité
Lire sur reporterre.net
29 janvier 2020
Total assigné en justice pour manquement à son devoir de vigilance climatique
Lire sur reporterre.net
29 janvier 2020
Victoire juridique historique des Samis en Suède
Lire sur reporterre.net
28 janvier 2020
Un plan pour « sauver l’océan » en dix ans
Lire sur reporterre.net
28 janvier 2020
Le ministre de l’Agriculture annonce la fin du broyage des poussins et de la castration des porcelets
Lire sur reporterre.net
28 janvier 2020
5G : L’Anses alerte sur le manque de données pour évaluer les effets sanitaires des ondes
Lire sur reporterre.net
27 janvier 2020
Un rapport fustige la stratégie du maintien de l’ordre lors du un an des Gilets jaunes
Lire sur reporterre.net
27 janvier 2020
Plus de 300 employés d’Amazon critiquent publiquement le bilan environnemental de leur entreprise
Lire sur reporterre.net
27 janvier 2020
Le gouvernement abandonne la grenade Gli F4 au profit d’une autre grenade elle aussi dangereuse
Lire sur reporterre.net
23 janvier 2020
Le gendarme du nucléaire réclame plus de « rigueur industrielle » aux acteurs de la filière
Lire sur reporterre.net
23 janvier 2020
Des parlementaires, des écologistes et des syndicalistes réagissent à la menace d’une privatisation de l’ONF
Lire sur reporterre.net
23 janvier 2020
Tempête Gloria : les Pyrénées-Orientales et l’Aude en vigilance rouge inondations
Lire sur reporterre.net
22 janvier 2020
Un Code de la liberté de la presse pour la police
Lire sur reporterre.net
22 janvier 2020
EDF a proposé une liste de 14 réacteurs nucléaires à démanteler avant 2035
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Pesticides

28 janvier 2020
À Polytechnique, la greffe avec Total ne prend pas
Enquête
29 janvier 2020
S’habiller écolo ? Pas sur Vinted
Enquête
28 janvier 2020
La vie des itinérants menacée par une nouvelle loi
Reportage


Dans les mêmes dossiers       Pesticides