L’éolienne sous licence libre qu’on pourra construire chez soi

Durée de lecture : 3 minutes

24 novembre 2014 / Nathan Frenot (Green It)

Un bureau d’étude lorrain a conçu un prototype de petite éolienne au rendement stable même avec un vent irrégulier, donc installable en milieu urbain et en montagnes, et dont les plans sont en licence libre. Tout le monde pourra se procurer les plans pour construire, améliorer, diffuser l’innovation.


C’est sur Planet-libre que j’ai découvert ce projet tout à fait intéressant, qui regroupe en son sein plusieurs de mes (vos ?) préoccupations : énergie renouvelable, open source hardware et software. La première phase du projet a été financée à auteur de 8 216 euros sur Ulule.com.

Faire tourner des éoliennes en ville ?

De quoi s’agit-il ? C’est une éolienne sur axe vertical à voilure adaptative, conçue pour garder un rendement régulier quand le vent ne l’est pas (vent tournant, irrégulier…), ce qui permet de l’utiliser en milieu urbain ou en montagne.

Le financement actuel permet à Aeroseed (le bureau d’étude lorrain qui a conçu le projet) de mettre en service la première éolienne, de fabriquer la partie électronique ainsi qu’un banc de test et de mesure.

Atteindre 20 000 € leur permettrait de mettre le produit aux normes, de proposer des kits prêts à monter, de le rendre plus silencieux, économique et esthétique ainsi que de payer un informaticien pour coder le logiciel de contrôle et de commande.

Le concept est passionnant. Une des principales contraintes des éoliennes est que l’on ne peut pas en mettre partout parce que le vent doit être régulier et toujours ou presque dans le même sens, ce qui empêche d’en installer en ville ou en montagne (j’habite dans une ville à la montagne : on y voit peu d’éoliennes…). La conception de celle-ci, si l’on en croit Aeroseed, pallie à ce problème.

Des plans sous licence libre

De plus, c’est de l’open hardware : les principes de l’open source appliqués aux matériels. Tout le monde pourra se procurer les plans pour la construire soi-même et/ou améliorer le concept, y compris de petites entreprises qui n’auraient pas pu supporter le coût d’un brevet.

Vous pourrez alors soit la construire vous-même dans votre garage, soit à terme en acheter une toute faite. L’usage de licences libres permet de gros avantages pour la diffusion et l’industrialisation de tels projets. L’innovation est ainsi profitable pour tous. Et quand cette innovation touche à l’efficience et à la résilience énergétique, c’est encore plus enthousiasmant.

Un serveur de mel auto-hébergé et auto-alimenté ?

Les utilisations possibles sont nombreuses, quelques idées sont présentées sur le site d’Aeroseed. Je pense qu’il serait tout à fait possible d’alimenter un petit serveur domestique ou une boite mel auto-hébergée (double gain dans cet exemple : vous alimentez votre serveur et soulagez ceux que vous auriez utilisé autrement). Imaginez le bénéfice si de telles pratiques se généralisaient !

L’article de Planet-libre vous propose une interview très intéressante de Théophile Bresson d’Aeroseed qui revient entre autres sur l’historique du projet.

Vous pouvez également contacter les concepteurs de l’éolienne via leur page sur Ulule ou leur site web pour de plus amples renseignements ou pour participer au projet. Aeroseed a aussi pour objectif de créer une communauté d’utilisateurs et de contributeurs sur le modèle de ce qu’on voit dans le monde du logiciel libre.


Puisque vous êtes ici…

… nous avons une faveur à vous demander. La crise écologique ne bénéficie pas d’une couverture médiatique à la hauteur de son ampleur, de sa gravité, et de son urgence. Reporterre s’est donné pour mission d’informer et d’alerter sur cet enjeu qui conditionne, selon nous, tous les autres enjeux au XXIe siècle. Pour cela, le journal produit chaque jour, grâce à une équipe de journalistes professionnels, des articles, des reportages et des enquêtes en lien avec la crise environnementale et sociale. Contrairement à de nombreux médias, Reporterre est totalement indépendant : géré par une association à but non lucratif, le journal n’a ni propriétaire ni actionnaire. Personne ne nous dicte ce que nous devons publier, et nous sommes insensibles aux pressions. Reporterre ne diffuse aucune publicité ; ainsi, nous n’avons pas à plaire à des annonceurs et nous n’incitons pas nos lecteurs à la surconsommation. Cela nous permet d’être totalement libres de nos choix éditoriaux. Tous les articles du journal sont en libre accès, car nous considérons que l’information doit être accessible à tous, sans condition de ressources. Tout cela, nous le faisons car nous pensons qu’une information fiable et transparente sur la crise environnementale et sociale est une partie de la solution.

Vous comprenez donc sans doute pourquoi nous sollicitons votre soutien. Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, et de plus en plus de lecteurs soutiennent le journal, mais nos revenus ne sont toutefois pas assurés. Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre

Source : Green It

Première mise en ligne sur Reporterre le 17 septembre 2014.

Images : Ulule Aeroseed

Lire aussi :
. Et si vous construisiez votre éolienne (en bois) ?
. DOSSIER : L’éolien est-il écologique ?

THEMATIQUE    Énergie
14 septembre 2019
VIDÉO - La chasse des animaux prisonniers, une pratique cruelle et sadique
Tribune
25 juillet 2019
Éradiquer les punaises de lit, une véritable guerre des nerfs
Enquête
14 septembre 2019
Algues vertes en Bretagne : 4 points pour comprendre le problème
Info


Sur les mêmes thèmes       Énergie