Journal indépendant, sans publicité, sans actionnaire, en accès libre, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info Logo Reporterre
Fermer

Économie

L’expansion du commerce en ligne pourrait détruire plus d’un million d’emplois aux États-Unis

56.000 magasins fermés, 670.000 emplois détruits entre 2008 et 2020. Voici l’impact du e-commerce calculé par une étude des assureurs Allianz & Euler hermes. Publiée en juillet 2020, l’association les Amis de la Terre la remettent en avant ce mardi 13 octobre, afin de dénoncer la principale enseigne de la vente en ligne Amazon, qui organise deux jours de promotions, les Amazon prime days.

Toujours selon la même étude, d’ici 2025, 30.000 magasins de plus devraient fermer et détruire 500.000 emplois supplémentaires. On dépasserait donc, entre 2008 et 2025, le million d’emplois détruits par le développement du e-commerce aux États-Unis. Précisons qu’il s’agit de destructions nettes d’emplois, les emplois créés par le e-commerce étant comptabilisés dans l’étude.

Les Amis de la Terre France calculent donc que le nombre d’emplois détruits serait de 4,5, pour un seul emploi créé. Extrapolées à la France, ces données laissent présager une destruction de 100.000 emplois, simplement due au déploiement d’Amazon. A titre d’exemple, l’association rappelle que les enseignes André, Camaïeu, Naf Naf, La Halle, Conforama ont déjà déposé le bilan, « menaçant l’emploi de 26.000 salariés ».

L’ONG dénonce enfin le soutien du gouvernement au développement de la multinationale dirigée par Jeff Bezos, qui projette 21 nouveaux entrepôts, centres de tri et agences de livraisons. Les citoyens de la Convention citoyenne pour le climat avaient pourtant demandé un moratoire sur les constructions d’entrepôts.

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende