Journal indépendant, sans publicité, sans actionnaire, en accès libre, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info Logo Reporterre
Fermer

Brève — Pesticides

L’exposition prénatale aux pesticides favorise l’autisme, selon une étude californienne

L’exposition aux pesticides agricoles avant la naissance et au cours de la première année de vie est associée à un risque d’autisme, selon une nouvelle étude publiée dans le British Medical Journal.

Des chercheurs californiens ont utilisé les dossiers médicaux de 2.961 patients ayant été diagnostiqués autistes - dont 445 atteints d’une déficience intellectuelle - et 35.370 personnes saines de la même année de naissance et du même sexe. Tous les membres de la cohorte sont nés entre 1998 et 2010 dans une vallée du centre de la Californie, une région très agricole.

L’exposition prénatale et infantile à 11 pesticides couramment utilisés dans cette zone géographique a ensuite été évaluée. Les chercheurs ont constaté une légère augmentation du risque d’autisme chez les enfants exposés avant et après la naissance à plusieurs pesticides, comme le glyphosate, le chlorpyrifos, le diazinon, le malathion, la perméthrine, la bifenthrine et le bromure de méthyle. Cette association était plus forte chez les personnes atteintes d’autisme et de déficience intellectuelle, ce qui représente l’extrémité la plus grave du spectre autistique.

Pour les scientifiques, leur étude est de loin, à ce jour, la plus importante jamais effectué sur le sujet, et leurs résultats viennent étayer des travaux antérieurs dans ce domaine. « Nos résultats indiquent que le risque d’autisme peut augmenter avec l’exposition prénatale et infantile à plusieurs pesticides courants, qui ont eu un impact sur le développement neurologique » des enfants", écrivent-ils.

Ces dernières années, la fréquence de l’autisme augmente de façon continue dans le monde entier. Depuis les années 2000, elle est passée de 5 enfants pour 10.000 à un enfant sur 100.

-  Source : Pourquoi docteur

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire