Média indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

En bref — Alimentation

L’origine de la viande et du lait toujours mal étiquetée

L’association de consommateurs UFC Que Choisir a publié ce lundi 3 avril 2017 une enquête sur l’étiquetage des viandes et du lait, dans laquelle elle constate que « dans plus d’un cas sur deux, l’industrie alimentaire s’obstine à maintenir l’opacité sur l’origine des ingrédients qu’elle utilise ».

Pourtant, « les industriels ont depuis janvier 2017 l’obligation d’indiquer l’origine du lait et de la viande qu’ils mettent en œuvre dans la fabrication de leurs produits transformés », rappelle l’organisme. Cet étiquetage avait été proposé à la suite du scandale des lasagnes à la viande de cheval.

Plus précisément, l’enquête a porté sur 40 produits à base de lait, de viande de porc, de poulet ou de bœuf. 1 produit sur 5 n’avait aucune origine indiquée, parmi lesquels des produits de grandes marques (Bridélice, Daunat, Herta, Maître Coq, Monoprix, Président, Weight Watchers...). Encore plus de produits se contentent de la mention « origine UE ».

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende