La Chine frappée par des pluies torrentielles cet été

Durée de lecture : 2 minutes

24 août 2020 / Justine Guitton-Boussion (Reporterre)



Depuis le mois de juin, le centre, le sud et l’est de la Chine font face à des pluies torrentielles et à des inondations. Le pays connaît chaque année des précipitations importantes, mais le phénomène s’est accentué ces dernières saisons, notamment à cause du changement climatique, de l’urbanisation de la Chine et de la multiplication des barrages sur le territoire. Les intempéries semblaient se calmer ces derniers jours.

D’après les autorités, le nombre de morts ou disparus entre juin et début août s’élève à 219. Selon le ministère des Situations d’urgence, il s’agit toutefois d’un chiffre plus bas que celui des cinq dernières années.

Des vidéos ont circulé durant tout l’été sur les réseaux sociaux, montrant des villages sous les eaux, des cultures submergées et des barrages au bord de la rupture. Les personnes les plus touchées ont été les habitants des zones rurales, qui vivent à proximité des rivières. Beaucoup d’entre eux ont vu leur maison engloutie.

Ces derniers jours, rien que pour la province du Sichuan (sud-ouest), plus de 100.000 personnes ont été évacuées. D’après les autorités, 40 millions de personnes en tout seraient affectées par ces intempéries.

Les niveaux de cinquante-trois rivières ont atteint leur niveau le plus haut historique cet été, selon le ministère chinois des Ressources en eau. Le ministère des Situations d’urgence affirme que de juin à début août, 30 milliards de mètres cubes ont été contenus par les différents barrages et réservoirs sur le Yangtsé (le plus long fleuve de Chine), ce qui aurait permis d’atténuer les inondations en aval, en particulier dans la métropole de Shanghai à l’est du pays.

En outre, le barrage des Trois-Gorges, la plus grande centrale hydroélectrique du monde située dans le centre du pays, a été mis à rude épreuve. Avec 75.000 mètres cubes d’eau par seconde provenant du fleuve Yangtsé, la profondeur du réservoir a atteint 165,6 mètres vendredi 21 août au matin, soit près de 20 mètres plus haut que le niveau d’alerte officiel. Le réservoir a été conçu pour une profondeur maximale de 175 mètres.

  • Photo : Barrage des Trois gorges, via Wikipedia




Lire aussi : Alerte aux inondations dans le centre et l’est de la Chine
DOSSIER    Chine Eau, mers et océans

28 septembre 2020
« Le Covid ne doit pas étouffer nos luttes » : à Paris, des activistes écolos ont occupé une place
Reportage
28 septembre 2020
Un an après Lubrizol, les Rouennais manifestent pour la vérité
Reportage
22 septembre 2020
La betterave, cheval de Troie des néonicotinoïdes
Reportage


Dans les mêmes dossiers       Chine Eau, mers et océans





Du même auteur       Justine Guitton-Boussion (Reporterre)