Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Notre-Dame-des-Landes

La Commission européenne lève un obstacle au projet d’aéroport

Feu vert aux travaux. La Commission européenne a classé sans suite, jeudi 27 avril, la procédure d’infraction ouverte en 2014 contre la France sur le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique). « La Commission a décidé de clôturer la procédure car les autorités françaises ont répondu aux demandes de la Commission de manière satisfaisante », a indiqué Enrico Brivio, porte-parole pour l’environnement de la Commission européenne.

Bruxelles avait envoyé le 16 avril 2014 une lettre de mise en demeure aux autorités françaises pour non-respect de la réglementation européenne, première étape de cette procédure d’infraction. La Commission reprochait à la France de n’avoir mené, lors de la procédure d’autorisation, aucune évaluation des impacts cumulés des infrastructures du projet d’aéroport, de l’aérogare elle-même, mais aussi de ses dessertes routières notamment, sur l’environnement. La France a régularisé cette infraction près de trois ans plus tard. Elle a envoyé à Bruxelles, début février, une note présentant son évaluation environnementale globale du projet. Celle-ci a été réalisée lors de la révision du Schéma de cohérence territoriale (Scot) du pôle métropolitain de Nantes/Saint-Nazaire.

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende