La Confédération paysanne occupe le ministère de l’Agriculture

Durée de lecture : 1 minute

14 mars 2018

Ce mercredi 14 mars, depuis 17h, 70 paysannes et paysans occupent avec une dizaine de brebis le hall de la direction générale de la performance économique et environnementale des entreprises (DGPE) au ministère de l’Agriculture.

Ces membres de la Confédération paysanne demandent le maintien pour toutes les surfaces pastorales des aides de la PAC.

Cette action intervient alors que le gouvernement français peut faire reconnaître des centaines d’hectares de zones pastorales d’ici au 31 mars auprès de l’Union européenne.

Jusqu’en 2016, toutes les surfaces pastorales - situées dans des zones difficiles, souvent montagneuses, là où paissent les troupeaux - étaient éligibles à des aides PAC. Mais un changement de règle en 2017 a laissé de côté bon nombre d’élevages. Plus de 600 fermes d’après le syndicat.

Comment l’Europe justifie-t-elle cette modification ? La Commission européenne remet en cause la façon dont la France comptabilise ses surfaces. « Pour la Commission européenne, les surfaces avec moins de 50 % d’herbe ne sont pas des surfaces agricoles. Pour la Commission européenne, une surface agricole est une prairie « normande » alors que les landes, garrigues avec peu d’herbe, ne seraient pas des surfaces agricoles », explique le syndicat paysan dans son dossier de presse.

La France a encore les moyens de rectifier le tir, si elle le notifie auprès de la Commission européenne. Or pour le moment, le gouvernement semble faire la sourde oreille.

« Alors que Stéphane Travert persiste dans sa volonté d’éliminer les petites fermes qui mettent en valeur le pâturage dans des zones difficiles, le ton monte », lit-on sur le Twitter de la Confédération paysanne.

- Source  : Confédération paysanne.



Lire aussi : « La mort de ce territoire se prépare » : le cri d’alarme de 52.000 paysans angoissés


21 septembre 2019
Des scientifiques vont passer un an piégés dans les glaces de l’Arctique
Lire sur reporterre.net
19 septembre 2019
EDF signale des problèmes de fabrication sur six réacteurs nucléaires en activité, mais les juge aptes au service
Lire sur reporterre.net
19 septembre 2019
La pollution de l’air dans le métro est encore très mal évaluée
Lire sur reporterre.net
19 septembre 2019
Réserver la moitié de la planète à la vie sauvage : une idée plébiscitée à travers le monde
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2019
Feux de forêt : Human Rights Watch accuse le gouvernement brésilien de laisser faire les « réseaux criminels »
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2019
Une étude montre la perte vertigineuse des glaciers andins
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2019
48 heures de garde à vue pour avoir fabriqué un homard géant
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2019
Les vifs incendies en Indonésie enfument la Malaisie et tuent les éléphants
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2019
Bercy veut supprimer 1.700 postes au ministère de l’Écologie en 2020
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2019
Mobilisation contre le projet de blanchisserie nucléaire de Joinville
Lire sur reporterre.net
16 septembre 2019
À Lyon, les « décrocheurs » de portraits de Macron ont été relaxés
Lire sur reporterre.net
13 septembre 2019
Mort de Steve : « Les mesures prises par le commissaire divisionnaire ont manqué de discernement »
Lire sur reporterre.net
13 septembre 2019
Deux écologistes assassinés au Honduras
Lire sur reporterre.net
12 septembre 2019
La loi énergie - climat définitivement adoptée, des ONG déçues
Lire sur reporterre.net
12 septembre 2019
À Besançon, mobilisation pour soutenir deux journalistes injustement accusés
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Agriculture
25 juillet 2019
Éradiquer les punaises de lit, une véritable guerre des nerfs
Enquête
21 septembre 2019
Le mouvement pour le climat mise gros sur la désobéissance civile
Enquête
20 septembre 2019
Philippe Martinez : « Avec les écologistes, on se parle ; ce n’était pas le cas avant »
Entretien


Sur les mêmes thèmes       Agriculture