La France exporte en Afrique l’atrazine, un pesticide interdit

Durée de lecture : 1 minute

30 mai 2017

Selon une enquête de l’ONG helvétique Public Eye publiée le 8 mai reprise par le quotidien Le Monde le 29 mai, la France a autorisé l’exportation dans plusieurs pays en développement d’atrazine, un pesticide interdit en France depuis 2001 et en Europe depuis 2004. Ce produit, majoritairement fabriqué par la firme suisse Syngenta, est accusé de polluer les nappes phréatiques.

L’ONG Public Eye, qui a lancé une campagne contre ces exportations, révèle que depuis janvier, la France a autorisé l’exportation de sept cargaisons d’atrazine, en direction de la Chine, la Suisse, le Pakistan, le Soudan, l’Ukraine et l’Azerbaïdjan. Et depuis 2004, elle a donné pas moins de 142 autorisations d’exportation d’atrazine. Parmi elles, 33 étaient destinées au Soudan, au Mali, au Burkina Faso, à l’Ethiopie, au Bénin et à la Côte d’Ivoire, des pays africains signataires de la convention de Bamako qui applique en Afrique la convention de Bâle sur les déchets dangereux. En vertu de ce texte, un produit reconnu dangereux dans son pays d’origine pour sa toxicité ne doit pas arriver sur leur sol.

Le site de l’Agence européenne des produits chimiques (Echa) attribue ces autorisations au ministère de l’Environnement, qui a pour l’heure refusé de réagir. Quant à la convention de Bâle, elle ne prévoit pas de sanctions pour les pays membres qui trahissent leur engagement, elle les encourage seulement à changer leurs pratiques.



Lire aussi : « Les pesticides présentent des risques avérés pour les riverains »


3 avril 2020
Les semences et plants potagers de nouveau autorisés à la vente
Lire sur reporterre.net
3 avril 2020
Pour les peuples autochtones, le coronavirus « représente une réelle menace d’extermination »
Lire sur reporterre.net
3 avril 2020
Dividendes : de grandes entreprises, dont Total, continuent à verser des dividendes massifs
Lire sur reporterre.net
2 avril 2020
Un cinquième indigène amazonien Guajajara assassiné au Brésil en quatre mois
Lire sur reporterre.net
2 avril 2020
Du sang de ver marin pourrait soigner des malades du Covid-19
Lire sur reporterre.net
2 avril 2020
La COP26 sur le climat reportée à cause de l’épidémie de Covid-19
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
Un salarié d’Amazon en réanimation
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
La pollution liée aux épandages grandit, aggravant l’épidémie de Covid-19
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
Une start-up française invente les masques respiratoires en fibre d’asperge
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
En Colombie, les gangs profitent du confinement pour assassiner des militants des droits humains
Lire sur reporterre.net
31 mars 2020
En pleine crise du coronavirus, l’UE donne son feu vert à un accord de libre-échange avec le Vietnam
Lire sur reporterre.net
31 mars 2020
Les « éléphants à touristes » menacés de mourir de faim en Thaïlande à cause de l’épidémie de Covid-19
Lire sur reporterre.net
31 mars 2020
Une manifestation pour sauver le système de santé
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Le général Lizurey, qui a expulsé la Zad, assiste Édouard Philippe dans la lutte contre le Covid-19
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Le délai de mise en service de l’EPR de Flamanville repoussé à 2024
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Pesticides

3 avril 2020
Confinés avant le virus, ils témoignent
Enquête
4 avril 2020
SPÉCIAL OUTREMER - En Guyane, l’orpaillage illégal s’intensifie pendant la pandémie
Reportage
4 avril 2020
SPÉCIAL OUTREMER - Rendues vulnérables par un système de santé dégradé, les Outremer se préparent au pire
Info


Dans les mêmes dossiers       Pesticides