La LPO obtient suspension de la chasse au courlis cendré

Durée de lecture : 2 minutes

28 août 2019



Saisi par la Ligue de protection des oiseaux (LPO), le Conseil d’État a suspendu en référé lundi 26 août 2019 l’arrêté ministériel autorisant la chasse du courlis cendré, un oiseau inscrit sur la liste rouge des espèces menacées de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). « La stratégie gouvernementale d’utiliser le principe de “gestion adaptative” dans le but de laisser perdurer la chasse d’espèces sauvages vulnérables est à nouveau mise en échec », s’est réjouie l’association dans un communiqué.

Ignorant le mauvais état de conservation de cette espèce de limicole chassable, l’opposition d’une large majorité de citoyens, l’avis négatif des experts scientifiques du Comité d’experts sur la gestion adaptative et les engagements internationaux de la France, la ministre Élisabeth Borne avait autorisé, par un arrêté signé le 31 juillet, la chasse de 6.000 courlis cendrés. Saisi en urgence par la LPO, le Conseil d’État a suspendu cet arrêté, comme il l’avait fait au sujet de la prolongation de la chasse aux oies migratrices en février dernier.

Le projet, soumis à consultation publique, avait recueilli plus de 8.000 observations du public, dont 62% d’avis défavorables malgré la mobilisation des chasseurs. « Non seulement le gouvernement n’en a pas tenu compte, mais l’arrêté signé est beaucoup plus permissif que le texte initial, qui imposait le tir à poste fixe et l’analyse par l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) d’une aile prélevée sur chacun des 6.000 courlis abattus. Dans sa version finale, il autorise ainsi tous les modes de chasse tandis que l’échantillonnage est réduit à 10% des ailes, tout en étant cette fois confié aux techniciens des fédérations départementales de chasseurs », dénonce la LPO.





Photo : courlis cendré. Crédit Ken Billington, Wikipédia



26 février 2021
La Convention citoyenne va juger l’action du gouvernement
Lire sur reporterre.net
26 février 2021
La militante Valérie Murat condamnée à payer 125.000 euros pour avoir dénoncé la présence de pesticides dans du vin
Lire sur reporterre.net
26 février 2021
Coup dur pour Total : le Conseil d’État interdit l’usage d’huile de palme dans les biocarburants
Lire sur reporterre.net
26 février 2021
Le gouvernement promeut une autoroute en Haute-Savoie malgré les protestations de la Suisse
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
En Haute-Loire, le tribunal autorise la poursuite des travaux destructeurs de la RN88
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
119 élus européens dénoncent les failles dans l’évaluation des pesticides
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
La France ne respectera pas ses objectifs climat pour 2030 selon une nouvelle étude
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
Des jeunes Québécois veulent poursuivre le gouvernement canadien pour inaction climatique
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
Pesticides : la justice est saisie pour empêcher le retour des néonicotinoïdes
Lire sur reporterre.net
23 février 2021
Incendie de Rouen : Lubrizol tente d’éviter son procès
Lire sur reporterre.net
23 février 2021
La nouvelle piscine d’entreposage des combustibles usés d’EDF coûtera 1,25 milliard d’euros
Lire sur reporterre.net
23 février 2021
La Zad de Gonesse expulsée
Lire sur reporterre.net
22 février 2021
Israël souillé par une marée noire de grande ampleur
Lire sur reporterre.net
22 février 2021
Origine du Covid : les experts de l’OMS recommandent d’enquêter sur les visons et animaux à fourrure
Lire sur reporterre.net
20 février 2021
Les militants anti-Cigéo enfin libres de vivre normalement
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Animaux

25 février 2021
Barbara Pompili : « Loi Climat : je n’accepterai aucune baisse d’ambition à l’Assemblée nationale »
Entretien
26 février 2021
Pour protéger la Camargue, il faut lui donner une personnalité juridique
Tribune
26 février 2021
Donner des droits à la nature : une idée qui fait son chemin
Enquête


Dans les mêmes dossiers       Animaux