La calotte glaciaire du Groenland fond sept fois plus vite que prévu

Durée de lecture : 2 minutes

11 décembre 2019



La calotte glaciaire du Groenland, deuxième plus importante après celle de l’Antarctique, fond sept fois plus vite que prévu. C’est ce qu’indique une étude publiée mardi dans la revue scientifique Nature.

L’étude, menée avec le concours d’une centaine de scientifiques, compile des données relevées sur plus de 25 ans par des moyens terrestres et spatiaux. Selon les auteurs, ces nouvelles données montrent que les pertes de glace du Groenland suivent le scénario du réchauffement climatique le plus pessimiste établi par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec).

« Nous constatons un niveau de perte qui ne fait que s’amplifier au fur et à mesure des années », explique Xavier Fettweis, chercheur au Laboratoire de climatologie de l’Université de Liège (B), qui a contribué à l’étude.

Le Groenland a perdu 3.800 milliards de tonnes de glace depuis 1992

« Le taux de perte de glace est passé de 33 milliards de tonnes par an dans les années 1990 à 254 milliards de tonnes par an au cours de la dernière décennie, soit sept fois plus en trois décennies. En 2019, les premières estimations suggèrent une perte d’environ 500 milliards de tonnes », ajoute-t-il.

Au total, les chercheurs estiment que le Groenland a perdu près de 3.800 milliards de tonnes de glace depuis 1992. La moitié en surface, conséquence de la hausse des températures d’environ 1°C tous les 10 ans depuis 1990, et l’autre moitié en raison de l’augmentation de l’écoulement glaciaire (détachement d’icebergs), provoquée par la hausse des températures de l’océan.

En 2013, le Giec avait prédit que le niveau mondial de la mer augmenterait de 60 centimètres d’ici 2100, exposant 360 millions de personnes à des inondations côtières annuelles.

Cette nouvelle étude, qui montre que les pertes de glace augmentent plus vite que prévu au Groenland, table sur une hausse supplémentaire du niveau des mers de sept centimètres, ce qui aurait une incidence sur 40 millions de personnes de plus d’ici 2100.

Source : Le Matin

Complément d’info : Lien vers l’article de Nature

Photo : The Guardian





Lire aussi : La fonte des glaciers du Groenland multipliée par quatre en seulement dix ans


13 juillet 2020
Une partie du plastique européen est rejeté dans les océans en Asie
Lire sur reporterre.net
13 juillet 2020
La production de pétrole de schiste a atteint son pic aux Etats-Unis
Lire sur reporterre.net
13 juillet 2020
Aux États-Unis, victoire des Sioux contre un oléoduc géant
Lire sur reporterre.net
11 juillet 2020
La baleine franche de l’Atlantique Nord est au bord de l’extinction
Lire sur reporterre.net
10 juillet 2020
Pollution de l’air : le Conseil d’État ordonne au gouvernement d’agir, sous astreinte de 10 millions d’euros par semestre
Lire sur reporterre.net
10 juillet 2020
Lubrizol poursuit sa réouverture progressive, au grand dam des associations et élus locaux
Lire sur reporterre.net
10 juillet 2020
Budget : les députés ne prennent pas en compte les mesures de la Convention climat
Lire sur reporterre.net
10 juillet 2020
La justice condamne la construction illégale du barrage de Caussade
Lire sur reporterre.net
9 juillet 2020
Projet T4 de terminal à Roissy : 0/20, à revoir, selon l’Autorité environnementale
Lire sur reporterre.net
9 juillet 2020
Le projet de Center Parcs à Roybon est abandonné, grâce aux luttes
Lire sur reporterre.net
8 juillet 2020
Manifestation : Ensemble pour le climat et contre les violences policières
Lire sur reporterre.net
7 juillet 2020
Le mois dernier fut le « 2e mois de juin le plus chaud pour l’Europe »
Lire sur reporterre.net
7 juillet 2020
Contre l’avis de la mairie de Paris, le gouvernement valide le réaménagement polémique de la gare du Nord
Lire sur reporterre.net
6 juillet 2020
Aux Etats-Unis, la critique de la pollution par le plastique est qualifiée de « terrorisante »
Lire sur reporterre.net
6 juillet 2020
Des collectifs demandent un moratoire sur les projets de centres commerciaux et logistiques
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    COP25

THEMATIQUE    Climat
11 juillet 2020
Pièges à lapin, plantes comestibles et purificateurs d’eau : j’ai suivi un stage survivaliste
Reportage
11 juillet 2020
Politiques, grands patrons, paysans... « La cause animale est transpartisane »
Entretien
15 mai 2020
Masques : l’État méprise l’organisation spontanée des couturières
Alternatives


Dans les mêmes dossiers       COP25



Sur les mêmes thèmes       Climat