La calotte glaciaire du Groenland fond sept fois plus vite que prévu

Durée de lecture : 2 minutes

11 décembre 2019



La calotte glaciaire du Groenland, deuxième plus importante après celle de l’Antarctique, fond sept fois plus vite que prévu. C’est ce qu’indique une étude publiée mardi dans la revue scientifique Nature.

L’étude, menée avec le concours d’une centaine de scientifiques, compile des données relevées sur plus de 25 ans par des moyens terrestres et spatiaux. Selon les auteurs, ces nouvelles données montrent que les pertes de glace du Groenland suivent le scénario du réchauffement climatique le plus pessimiste établi par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec).

« Nous constatons un niveau de perte qui ne fait que s’amplifier au fur et à mesure des années », explique Xavier Fettweis, chercheur au Laboratoire de climatologie de l’Université de Liège (B), qui a contribué à l’étude.

Le Groenland a perdu 3.800 milliards de tonnes de glace depuis 1992

« Le taux de perte de glace est passé de 33 milliards de tonnes par an dans les années 1990 à 254 milliards de tonnes par an au cours de la dernière décennie, soit sept fois plus en trois décennies. En 2019, les premières estimations suggèrent une perte d’environ 500 milliards de tonnes », ajoute-t-il.

Au total, les chercheurs estiment que le Groenland a perdu près de 3.800 milliards de tonnes de glace depuis 1992. La moitié en surface, conséquence de la hausse des températures d’environ 1°C tous les 10 ans depuis 1990, et l’autre moitié en raison de l’augmentation de l’écoulement glaciaire (détachement d’icebergs), provoquée par la hausse des températures de l’océan.

En 2013, le Giec avait prédit que le niveau mondial de la mer augmenterait de 60 centimètres d’ici 2100, exposant 360 millions de personnes à des inondations côtières annuelles.

Cette nouvelle étude, qui montre que les pertes de glace augmentent plus vite que prévu au Groenland, table sur une hausse supplémentaire du niveau des mers de sept centimètres, ce qui aurait une incidence sur 40 millions de personnes de plus d’ici 2100.

Source : Le Matin

Complément d’info : Lien vers l’article de Nature

Photo : The Guardian





Lire aussi : La fonte des glaciers du Groenland multipliée par quatre en seulement dix ans


24 novembre 2020
À Paris, la police expulse un camp d’exilés et les pourchasse dans les rues
Lire sur reporterre.net
23 novembre 2020
Lutte contre l’implantation d’un McDo dans l’Aubrac
Lire sur reporterre.net
23 novembre 2020
Le véritable (et peu glorieux) bilan du CAC 40
Lire sur reporterre.net
23 novembre 2020
Une carte des projets toxiques à Rouen (Seine-Maritime)
Lire sur reporterre.net
23 novembre 2020
Malgré le confinement, les concentrations de gaz à effet de serre dans l’atmosphère ont encore augmenté en 2020
Lire sur reporterre.net
21 novembre 2020
Des manifestations contre la loi « sécurité globale » ont eu lieu dans toute la France
Lire sur reporterre.net
21 novembre 2020
L’attribution des fréquences 5G attaquée en justice
Lire sur reporterre.net
19 novembre 2020
L’accès aux toilettes, un enjeu écologique
Lire sur reporterre.net
19 novembre 2020
« Décision historique » : le Conseil d’État pourrait enjoindre au gouvernement d’agir pour le climat
Lire sur reporterre.net
19 novembre 2020
L’étrange appétit d’Amazon pour les militaires
Lire sur reporterre.net
19 novembre 2020
Journalistes et rédactions s’élèvent contre les violences policières
Lire sur reporterre.net
18 novembre 2020
Un recours devant le Conseil d’État demande l’accès à la nature pendant le confinement
Lire sur reporterre.net
18 novembre 2020
Les éboueurs parisiens en grève illimitée
Lire sur reporterre.net
18 novembre 2020
Aviation : 1 % de la population mondiale responsable de la moitié des émissions de CO2
Lire sur reporterre.net
18 novembre 2020
La loi sur la recherche adoptée malgré l’opposition des chercheurs
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    COP25

THEMATIQUE    Climat
24 novembre 2020
La Turquie, nouvelle destination des déchets plastiques européens
Reportage
27 octobre 2020
La fermeture des frontières place les migrants à la merci du changement climatique
Info
23 novembre 2020
Réforme du Code minier : le gouvernement déroule le tapis rouge aux industriels
Tribune


Dans les mêmes dossiers       COP25



Sur les mêmes thèmes       Climat