Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Europe

La médiatrice européenne reconnaît un conflit d’intérêts dans un contrat avec BlackRock

« Nouvelle victoire ce matin ! » C’est par ces mots que Damien Carême, député européen, s’est félicité, mercredi 25 novembre, de la décision d’Emily O’Reilly, la médiatrice européenne (chargée du contrôle de l’Union européenne). Elle a reconnu dans un courrier le conflit d’intérêts de BlackRock dans un contrat avec la Commission européenne.

C’est une décision qui avait fait bondir les écologistes : en avril 2020, la multinationale étasunienne BlackRock, spécialisée dans la gestion d’actifs, avait remporté un contrat avec la Commission. Sa mission : étudier comment celle-ci pourrait intégrer au mieux les facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance dans sa supervision bancaire.

De nombreux militants écologistes avaient dénoncé des conflits d’intérêts, puisque les décisions qui seront prises à l’issue du rapport de BlackRock pourraient avoir des conséquences financières importantes sur les sociétés dont la multinationale détient des actions. En outre, BlackRock est l’un des principaux investisseurs dans le pétrole. Les écologistes estimaient donc qu’elle n’était pas la meilleure société pour étudier les facteurs environnementaux de l’Union européenne.

« La Commission aurait dû être plus vigilante pour vérifier que l’entreprise n’était pas soumise à un conflit d’intérêts susceptible de nuire à l’exécution du contrat », a estimé Emily O’Reilly. Elle a donc suggéré à la Commission européenne de fournir à son personnel des lignes directrices plus claires pour gérer les marchés publics et éviter ce genre de situation. La médiatrice a également proposé de réfléchir à une mise à jour du règlement financier pour renforcer les dispositions contre les conflits d’intérêts.

« Il faut que la Commission en tire les conséquences et annule ce contrat scandaleux », plaide désormais Damien Carême dans une vidéo publiée sur son site internet. Le député européen demande à Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission, de créer une Autorité européenne de l’éthique, « dont nous avons si urgemment besoin ».

  • Photo : Le siège de la Commission européenne, à Bruxelles (Belgique). © Alexandre-Reza Kokabi/Reporterre

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende