La nouvelle réglementation sur les pesticides s’élabore dans l’opacité

5 novembre 2016 / par Lorène Lavocat (Reporterre)



Lors d’une conférence de presse vendredi 4 novembre, les ONG environnementales ont exprimé leur colère quant à l’opacité qui entoure l’élaboration du nouvel arrêté ministériel sur les pesticides. « On doit faire la chasse aux infos, tout se passe entre le ministère de l’Agriculture et la FNSEA », déplore Nadine Lauverjat, de Générations futures.

D’après les dernières informations qu’ont réussi à obtenir les ONG, le projet d’arrêté pesticides - que le gouvernement doit faire connaître dans les prochains jours - serait grosso modo identique à celui de 2006. L’arrêté de 2006, qui réglemente les épandages de produits phytosanitaires, a été abrogé en juillet dernier pour un problème de forme, comme l’a expliqué Reporterre.

« C’est une occasion manquée de mieux protéger l’environnement et la santé, regrette François Veillerette, porte-parole de Générations futures. On connait mieux aujourd’hui les risques sanitaires pour les riverains et les agriculteurs, et on sait que l’arrêté de 2006 n’est plus suffisant, notamment pour les zones près des habitations et les cours d’eau. »

Pour Benoît Hartmann, de France Nature Environnement, il s’agit même d’une « pantalonade » et d’une « régression » : « Non, nous ne sommes pas opposés à l’agriculture comme le laisse entendre la FNSEA. Nous voulons au contraire protéger tous les êtres vivants, et en premier lieu les agriculteurs. »

Mais la marge de manœuvre pour faire encore évoluer le texte paraît bien mince. Les ONG espèrent qu’une forte mobilisation des citoyens pourra faire pencher la balance. Sinon, « nous irons devant les tribunaux car il y a fort à parier que cet arrêté sera contraire à la Directive cadre européenne sur l’eau », prévient Benoît Hartmann.

- Source : Reporterre.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : La réglementation sur les pesticides risque fort d’être allégée

Photo : © generations-futures.fr



30 mars 2017
Le Défenseur des droits accepte d’étudier « la doctrine et la pratique du maintien de l’ordre »
Lire sur reporterre.net
30 mars 2017
Westinghouse, une nouvelle faillite du nucléaire
Lire sur reporterre.net
30 mars 2017
Emmanuel Macron veut continuer « le combat » de « l’ami » Xavier Beulin
Lire sur reporterre.net
29 mars 2017
Fort recul des projets de centrales à charbon dans le monde en 2016
Lire sur reporterre.net
29 mars 2017
Bruno Barillot, qui avait lutté contre les essais nucléaires, est décédé
Lire sur reporterre.net
28 mars 2017
Une manifestation « pour dénoncer les fausses solutions de l’agrochimie » à Bruxelles
Lire sur reporterre.net
28 mars 2017
La justice autorise le redémarrage de deux réacteurs nucléaires au Japon
Lire sur reporterre.net
28 mars 2017
Trump veut abolir le « projet pour une énergie propre » d’Obama
Lire sur reporterre.net
28 mars 2017
Les déchets dangereux du centre Stocamine resteront sous terre
Lire sur reporterre.net
27 mars 2017
Trump relance l’oléoduc Keystone XL
Lire sur reporterre.net
27 mars 2017
Des centaines de publicités d’abribus ont été détournées dans plusieurs capitales dont Paris
Lire sur reporterre.net
27 mars 2017
Toutes les conditions sont réunies pour la fermeture de Fessenheim
Lire sur reporterre.net
27 mars 2017
Greenpeace dénonce les projets de Total au large de l’Amazone
Lire sur reporterre.net
24 mars 2017
Suite aux révélations sur Monsanto, des eurodéputés demandent l’interdiction du glyphosate
Lire sur reporterre.net
24 mars 2017
La FNSEA s’oppose à un arrêté municipal antipesticides
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Pesticides

30 mars 2017
L’idée d’anthropocène achève la destruction de la nature
Tribune
29 mars 2017
Comment se convertir au bio ? En video, les pistes pour réussir
Entretien
23 mars 2017
Des villages du Gard démontrent que l’accueil des réfugiés est possible et vitalisant
Alternative


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Pesticides



Du même auteur       Lorène Lavocat (Reporterre)