La nouvelle réglementation sur les pesticides s’élabore dans l’opacité

Durée de lecture : 1 minute

5 novembre 2016 / par Lorène Lavocat (Reporterre)

Lors d’une conférence de presse vendredi 4 novembre, les ONG environnementales ont exprimé leur colère quant à l’opacité qui entoure l’élaboration du nouvel arrêté ministériel sur les pesticides. « On doit faire la chasse aux infos, tout se passe entre le ministère de l’Agriculture et la FNSEA », déplore Nadine Lauverjat, de Générations futures.

D’après les dernières informations qu’ont réussi à obtenir les ONG, le projet d’arrêté pesticides - que le gouvernement doit faire connaître dans les prochains jours - serait grosso modo identique à celui de 2006. L’arrêté de 2006, qui réglemente les épandages de produits phytosanitaires, a été abrogé en juillet dernier pour un problème de forme, comme l’a expliqué Reporterre.

« C’est une occasion manquée de mieux protéger l’environnement et la santé, regrette François Veillerette, porte-parole de Générations futures. On connait mieux aujourd’hui les risques sanitaires pour les riverains et les agriculteurs, et on sait que l’arrêté de 2006 n’est plus suffisant, notamment pour les zones près des habitations et les cours d’eau. »

Pour Benoît Hartmann, de France Nature Environnement, il s’agit même d’une « pantalonade » et d’une « régression » : « Non, nous ne sommes pas opposés à l’agriculture comme le laisse entendre la FNSEA. Nous voulons au contraire protéger tous les êtres vivants, et en premier lieu les agriculteurs. »

Mais la marge de manœuvre pour faire encore évoluer le texte paraît bien mince. Les ONG espèrent qu’une forte mobilisation des citoyens pourra faire pencher la balance. Sinon, « nous irons devant les tribunaux car il y a fort à parier que cet arrêté sera contraire à la Directive cadre européenne sur l’eau », prévient Benoît Hartmann.

- Source : Reporterre.



Lire aussi : La réglementation sur les pesticides risque fort d’être allégée

Photo : © generations-futures.fr



31 mars 2020
En pleine crise du coronavirus, l’UE donne son feu vert à un accord de libre-échange avec le Vietnam
Lire sur reporterre.net
31 mars 2020
Les « éléphants à touristes » menacés de mourir de faim en Thaïlande à cause de l’épidémie de Covid-19
Lire sur reporterre.net
31 mars 2020
Une manifestation pour sauver le système de santé
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Le général Lizurey, qui a expulsé la Zad, assiste Édouard Philippe dans la lutte contre le Covid-19
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Le délai de mise en service de l’EPR de Flamanville repoussé à 2024
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Michel Tibon-Cornillot, penseur du « déferlement des techniques », est mort du Covid-19
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Au Portugal, les immigrés régularisés le temps de la crise sanitaire
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Coronavirus : une usine d’oxygène fermée par un fonds spéculatif demande sa nationalisation
Lire sur reporterre.net
28 mars 2020
Les dépenses françaises pour la bombe atomique pourraient financer 100.000 lits de soins intensifs
Lire sur reporterre.net
28 mars 2020
Aux États-Unis, en raison du coronavirus, l’administration suspend les contrôles environnementaux
Lire sur reporterre.net
27 mars 2020
En pleine crise du Covid-19, les entreprises se préparent à verser des dividendes record
Lire sur reporterre.net
27 mars 2020
En 2018, on pouvait fabriquer 200 millions de masques par an en France
Lire sur reporterre.net
27 mars 2020
Plan de relance et aides d’urgence : la justice sociale et l’écologie doivent primer
Lire sur reporterre.net
27 mars 2020
Fermeture des marchés : les paysans lancent une carte des alternatives
Lire sur reporterre.net
26 mars 2020
Les pangolins sont porteurs de coronavirus liés au SRAS-CoV-2, indique une étude scientifique
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Pesticides

31 mars 2020
La SNCF « rechigne » à protéger les cheminots contre le coronavirus
Info
31 mars 2020
Au Québec, la crise du coronavirus pourrait ouvrir « le grand chantier de l’autosuffisance » alimentaire
Info
31 mars 2020
En Chine et en Italie, « les premiers foyers épidémiques sont des zones très polluées »
Entretien


Dans les mêmes dossiers       Pesticides



Du même auteur       Lorène Lavocat (Reporterre)