Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Nature

La présence d’un loup en Seine-Maritime se précise

« Depuis la probable observation d’un loup le 8 avril dernier, sur la commune de Londinières (Seine-Maritime), quatre attaques sur ovins et une prédation sur chevreuil ont été signalées », a rapporté la préfecture, relayée par le journal Ouest-France, ce samedi 2 mai.

Des agents de l’Office français de la biodiversité (OFB) et de la direction départementale des territoires et de la mer se sont rendus sur place afin d’identifier les causes de la mort des ovins et du chevreuil. Ils ont notamment recherché des empreintes et des éléments biologiques comme des poils ou des excréments. Ces éléments techniques ont été expertisés par le Réseau loup-lynx de l’OFB, explique la préfecture dans un communiqué. Au vu des éléments recueillis, notamment la mise à mort des animaux par une mâchoire puissante, l’analyse de cet ensemble d’informations converge vers l’hypothèse de la présence d’un loup dans le secteur.

Cette hypothèse pourrait être confortée par les éventuels événements à venir. L’obtention de clichés de bonne qualité et des analyses génétiques seront des facteurs déterminants pour caractériser l’espèce avec certitude et tenter d’en déterminer l’origine.

La préfecture de Seine-Maritime a rappelé que le loup est une espèce protégée en France et en Europe.

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende