La quadruplette d’Alternatiba : le grand départ, c’est aujourd’hui

Durée de lecture : 2 minutes

5 juin 2015 / Fokus 21 et Reporterre

Le grand tour de France des cyclistes d’Alternatiba prend son envol vendredi 5 juin à Bayonne. Pendant deux mois, la « quadruplette », vélo à quatre personnes, va parcourir le pays pour réveiller la société aux enjeux du climat et à la force des alternatives.


Ironie du sort, c’est sous 35 degrés que les bénévoles ont installé les barnums et la scène à côté des Halles de Bayonne pour fêter le départ des deux triplettes et de la quadruplette Alternatiba. Une effervescence silencieuse régnait encore jeudi 4 juin dans la ruche d’Alternatiba Bayonne : vingt personnes s’y activent pour finaliser le déroulé de la journée de départ, préparer les 187 étapes, faire les derniers réglages des vélos, et remplir le camion logistique fourni par Emmaüs Pau-Lescar - dont l’un des compagnons sera en permanence sur l’un des vélos.

Quarante militants vont se relayer sur ces engins extraordinaires où chaque cycliste doit pédaler en rythme et en équilibre avec ses trois équipiers. Le but : parcourir la circonvolution de 5 600 km pour le climat. Elle part ce vendredi 5 juin, journée internationale de l’environnement, pour arriver le 26 septembre à Paris, journée nationale de la Transition citoyenne et veille de la journée sans voiture.

Pour les organisateurs, ces vélos symbolisent « la transition écologique et la solidarité. [Ils] traverseront ainsi 187 territoires différents à la rencontre des populations et associations locales. Ils viseront à mobiliser des centaines de milliers de personnes au total, via des centaines de vélorutions, conférences publiques, concerts et rassemblements festifs, ou festivals populaires et pédagogiques dénommés Alternatiba ».

A 14 heures, après le discours de Christiane Hessel, marraine d’Alternatiba, les vélos partiront encadrés d’une vélorution, puis prendront la direction d’Hendaye et de San Sebastian au pays basque sud. Arriveront-ils à Paris, deux mois avant la COP21, sous une tempête de neige … ou d’applaudissements ?

Départ à suivre en direct sur Alternatiba grâce à Aldudarrak Bideo, telé participative basque et partenaire de Fokus 21 qui réalise le film documentaire Irrintzina sur la dynamique Alternatiba.

- Voir le reportage video sur la préparation du tour :

Alternatiba : départ aujourd'hui de La Marche de la Selle pour le climat ! from fokus 21 on Vimeo.

Eneko et Laurent s’entrainent au montage et démontage de l’une des deux triplettes utilisées pendant le tour (©Pascal NK1/Fokus 21).
Maixan est bénévole pour Alternatiba. Elle « kiffe » ces jeunes gens un peu fous et les aide en réalisant des badges qui seront vendues pendant le tour pour aider à financer ce projet (©Pascal NK1/Fokus 21)
Max est l’un des quarante qui vont se relayer pendant le tour sur les deux triplettes et la quadriplette. Il prépare son sac pour quatre mois d’aventure (©Pascal NK1/Fokus 21).
Dernière réunion dans le local d’Alternatiba. Ce matin, ils passent en revue minute par minute la journée de lancement du tour et les trois premières étapes (©Pascal NK1/Fokus 21).
Appel à bénévolat pour préparer le départ. 30 personnes ont répondu présent et s’activent depuis plusieurs jours (©Pascal NK 1/Fokus 21)..
Posant devant les quais de la Nive, à Bayonne, la quadruplette a été fabriquée sur mesure par une entreprise allemande. Elle servira pour les vélorutions aux arrivées des villes et villages.
Les deux triplettes devant les locaux de Bizi et d’Alternatiba Bayonne, mis à disposition par la fondation Manu Robles, ancien président du syndicat basque ELA (©Pascal NK1/Fokus 21).
La carte du tour

Puisque vous êtes ici…

… nous avons une faveur à vous demander. La crise écologique ne bénéficie pas d’une couverture médiatique à la hauteur de son ampleur, de sa gravité, et de son urgence. Reporterre s’est donné pour mission d’informer et d’alerter sur cet enjeu qui conditionne, selon nous, tous les autres enjeux au XXIe siècle. Pour cela, le journal produit chaque jour, grâce à une équipe de journalistes professionnels, des articles, des reportages et des enquêtes en lien avec la crise environnementale et sociale. Contrairement à de nombreux médias, Reporterre est totalement indépendant : géré par une association à but non lucratif, le journal n’a ni propriétaire ni actionnaire. Personne ne nous dicte ce que nous devons publier, et nous sommes insensibles aux pressions. Reporterre ne diffuse aucune publicité ; ainsi, nous n’avons pas à plaire à des annonceurs et nous n’incitons pas nos lecteurs à la surconsommation. Cela nous permet d’être totalement libres de nos choix éditoriaux. Tous les articles du journal sont en libre accès, car nous considérons que l’information doit être accessible à tous, sans condition de ressources. Tout cela, nous le faisons car nous pensons qu’une information fiable et transparente sur la crise environnementale et sociale est une partie de la solution.

Vous comprenez donc sans doute pourquoi nous sollicitons votre soutien. Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, et de plus en plus de lecteurs soutiennent le journal, mais nos revenus ne sont toutefois pas assurés. Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre

Lire aussi : Tout Alternatiba sur Reporterre

Source :
. Texte et photographies : Pascal Hennequin/fokus21.org
. Réalisation et montage : Sandra Blondel/fokus21.org
. Texte et photographies : Pascal Hennequin/fokus21.org
. Réalisation et montage : Sandra Blondel/fokus21.org
. photo chapo : départ du tour vendredi à 15 heures (source courriel Alternatiba).

Fokus 21 en partenariat avec Reporterre qui est aussi, depuis le début, partenaire d’Alternatiba.

DOSSIER    Alternatiba

21 septembre 2019
Avec le sommet de l’ONU sur le climat, Antonio Guterres veut secouer les États
Info
23 septembre 2019
Perturber l’aviation, une « escalade dans la radicalité » théorisée par les activistes anglais
Tribune
23 septembre 2019
À Strasbourg, des marches Climat sous le ciel bleu
Reportage


Dans les mêmes dossiers       Alternatiba





Du même auteur       Fokus 21 et Reporterre