Média indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Tribune — Climat

Le 12 mars, marchons pour la paix et le climat

Des militants de Greenpeace face au méthanier Boris Vilkitsk, pour rappeler que les énergies fossiles alimentent la guerre contre l'Ukraine, le 5 mars 2022.

La guerre contre l’Ukraine rappelle la fragilité de nos États face aux crises et notre dépendance aux produits pétroliers, écrivent les auteurs de cette tribune. Ils appellent ainsi à participer à la marche climat du 12 mars.

Le collectif Unis pour le climat et la biodiversité œuvre à engager une vraie mue écologique en France. Il promeut la formation de la coalition la plus large et convergente possible entre citoyens, chercheurs, religieux, entrepreneurs, laboratoires, associations (environnementales, de consommateurs, etc.), syndicats ou partis politiques.

La liste des signataires de cette tribune (à signer ici) se trouve à la fin du texte.



Lundi 28 février a été publié le deuxième volet du sixième rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec). Le premier nous avait rappelé que la trajectoire actuelle du réchauffement climatique nous amène à plus 1,5 °C dès 2030 et possiblement jusqu’à plus de 4 °C à la fin de ce siècle. Ce second volet évalue les risques sans précédent pour la biodiversité et les populations humaines que ce réchauffement entraînera.

Près de la moitié de l’humanité vit dans des territoires très vulnérables au changement climatique : zones côtières, régions menacées par des sécheresses, des pénuries d’eau et des canicules. Il insiste sur les conditions de mise en œuvre d’une politique résiliente qui doit être immédiate, coopérative avec l’ensemble des pays et intégrée, prenant donc en compte l’ensemble des secteurs de la politique et particulièrement les inégalités sociales.

Ce rapport ne doit plus rester sans effets concrets suffisants ! Cette décennie sera déterminante pour infléchir les trajectoires futures. Compte tenu des impacts irrémédiables du dérèglement climatique et de leur aspect cumulatif, les transformations nécessaires pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et les adaptations aux risques non évitables sont à entreprendre dès maintenant.

Ouvrons les yeux ! Nous devons sortir du déni climatique !

Mais aujourd’hui, la guerre en Ukraine nous préoccupe au quotidien. Elle nous rappelle la fragilité de l’état de paix auquel la plupart des peuples européens se sont habitués. Face à la violence et à la tragédie humaine sous nos yeux, il pourrait paraître malvenu de se préoccuper des crises climatiques et de l’érosion de la biodiversité.

Or, les enjeux de climat et de paix sont liés. Et cela à plusieurs titres. Le dérèglement climatique, lui aussi, tue ! Il est déjà, et sera, à la source de nombreux conflits pour l’accès aux ressources. Il rend des régions entières invivables et envoie sur la route des millions de réfugiés à la recherche d’un territoire où pouvoir vivre dignement.

La guerre met en évidence la fragilité et l’inadaptation de notre modèle de développement face aux crises et en particulier notre dépendance aux produits pétroliers. La flambée des prix du gaz et du pétrole, liée à la crise et à la guerre, pèse déjà sur notre pouvoir d’achat. Tout milite pour l’absolue nécessité de sortir de l’addiction aux énergies fossiles : pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, pour se libérer des régimes autoritaires et belligérants et pour maîtriser les coûts !

La guerre révèle également la vulnérabilité de notre système agroproductiviste, dépendant des importations et des marchés financiers qui alimentent l’envolée actuelle des cours mondiaux des denrées agricoles (blé, maïs, etc.). Le secteur agricole, notamment l’élevage intensif bovin, est de plus un des principaux émetteurs de gaz à effet de serre.

Faire face aux crises à venir

Pour garantir un climat vivable et la paix, la prise en compte de ces réalités doit nous amener vers une autre stratégie : celle de la souveraineté énergétique et alimentaire, celle de la sobriété énergétique et de la préservation des espaces naturels, celle de la relocalisation des activités.

Il est temps de mettre fin aux politiques court-termistes au profit de quelques-uns. Affronter la question climatique doit se faire en lien avec la justice sociale, l’exigence démocratique et les valeurs humanistes.

Exigeons un embargo sur les produits pétroliers et gaziers russes. C’est une arme économique face à un gouvernement belligérant, c’est un soutien au peuple ukrainien.

Accueillons tous les réfugiés obligés de fuir des systèmes autocratiques, des zones de guerre, ou des zones devenues invivables par le dérèglement climatique.

Exigeons la mise en œuvre d’une vraie politique de transformation de notre modèle économique pour qu’il puisse faire face aux crises à venir, avec notamment :

  • un plan massif d’investissements dans la rénovation énergétique des bâtiments, dans la révolution des mobilités et les énergies renouvelables pour que les surcoûts évidents ne soient pas portés par les seuls consommateurs ;
  • un plan massif d’investissement dans la transition agricole et la sécurité alimentaire, pour un soutien des agriculteurs et pour une alimentation saine et abordable par tous ;
  • une politique industrielle de relocalisation des productions des biens de première nécessité ;
  • une politique de résilience pour adapter nos territoires littoraux et urbains menacés par le dérèglement climatique.

Nous ne pouvons pas attendre cinq ans de plus. Nous appelons tous les citoyens à participer à la prochaine marche climat le 12 mars, dans toutes les villes de France !

Unis pour le climat et la paix !




Premiers signataires (personnalités politiques et de la société civile) :

Nathalie Appéré, maire de Rennes, présidente de Rennes Métropole
Manon Aubry, députée européenne, présidente du groupe de la gauche au parlement européen, LFI
Gérard Bavant, cosecrétaire départemental, Parti de gauche
François Béchieau, secrétaire national, Mouvement des progressistes
Pascal Boissel, vice-président de l’Union syndicale de la psychiatrie
Alice Brauns, membre fondateur #Unispourleclimat
Alain Coulombel, membre du bureau exécutif d’EELV
Sybille Douvillez, coréférente nationale, Place Publique Jeunes
Jean-Michel Drevon, secrétaire général, Institut de recherches FSU
François Dubreuil, membre fondateur #Unispourleclimat
Olivier Dubuquoy, fondateur ZEA
Olivier Faure, premier secrétaire du PS
Gérard Filoche, porte-parole Gauche démocratique et sociale,
Pablo Flye, coinitiateur Jeunes pour le climat — appel à la grève du 25 mars
Fabienne Grébert, coprésidente du groupe écologiste CR AURA
Anne Hessel, Archipel de l’écologie et des solidarités
Pierre Khalfa, ancien coprésident fondation Copernic
Jean Lafont, cofondateur PEPS
Pascaline Lécorché, secrétaire générale, Place Publique
Pierre Lehembre, président Allons Enfants
Benjamin Lucas, coordinateur national Génération·s
Vincent Liégey, porte-parole Parti pour la décroissance
Benoit Monange, directeur, Fondation de l’Écologie politique
Claire Monod, porte-parole de Convention pour une république écologique, EELV
Aline Mouquet, présidente, Nouvelle donne
Corinne Nassariguin, secrétaire nationale à la coordination, PS
Roland Nivet, porte-parole national, Le Mouvement de la paix
Alain Pagano, responsable à l’écologie, PCF
Jean François Pellissier, Ensemble !
Raymonde Poncet-Monge, sénatrice EÉLV
Aurélien Taché, Député, Les Nouveaux démocrates
Sophie Taillé-Polian, sénatrice Génération·s ;
Patrick Viveret, Archipel Osons les jours heureux

Autres signataires :

Lounes Adjroud, conseiller départemental Hauts-de-Seine, PS
Françoise Alamartine, coresponsable de la commission Transnationale, EELV
Christophe Albertini, membre du conseil éthique Place Publique
Marie Barde
Nicolas Barla, conseiller de la Métropole de Lyon, EELV
Chantal Barthélémy Ruiz, conseillère départementale, Hauts de Seine
Jean-Luc Bennahmias, Place Publique
Yasmina Benbelkacem,
Ylvette Béringuier
Carola Berg
Michel Bock, EELV, ex-conseiller régional
Géraldine Boÿer, membre du Bureau exécutif déléguée à la communication, EELV
Alice Brauns, membre fondateur #Unispourleclimat
Daniel Bruyere, secrétaire fédéral Hauts-de-Seine, PS
Christian Bélinguier, Gauche démocratique et sociale
Michele Canet, Parti socialiste
Rémi Cardon, secrétaire fédéral de la Somme, PS
Hervé Cazassus
Virginie Charriere, secrétaire départementale, EELV Nièvre
Patricia Charton, élue EELV
Marie Colin, admin Unis pour le climat et la biodiversité
Sergio Coronado, militant écologiste
Isabelle Couradin, membre du CA, Convention pour une république écologique
Anne-Gaelle Courty Ahmed, conseillère municipale La Garenne-Colombes, PS
Maxime Couturier, coordinateur régional des jeunes franciliens/nes Place Publique
Jérôme Cucarollo, conseiller départemental EELV de l’Isère
Irène Danièle Schaub Le Foll
Michaël Delafosse, maire de Montpellier, PS
Anaïta David, cocoordinatrice Place Publique Jeunes IDF Place Publique
Alain Delmestre, secrétaire national à la transition énergétique,
Damien Deville, géographe et anthropologue
Alice Dubois, appel des jeunes pour la grève climat du 25 mars
François Dubreuil, membre fondateur #Unispourleclimat
Capucine Edou, porte-parole Génération·s
Thibaud Eychenne, délégué général, Génération-s
Thomas Fagart, secrétaire fédéral au laboratoire des idées Hauts-de-Seine, PS
Francis Feytout, conseiller municipal délégué Bordeaux
Martine FIGARD, EELV
Ewen Forget, Ozactes
Tristan Foveau, secrétaire national à l’écologie, PS
Nicolas Froidure, EÉLV
Brice Gaillard, premier secrétaire fédéral Hauts-de-Seine, PS
Christelle Gautier, conseillère politique régionale, EELV IDF
Bruno Gavarri, militant écologiste
Rémi Ghezzi, coordinateur pour les élections législatives, Place Publique
Jérôme Gleizes, conseiller de Paris, EELV
Alain Gruenais, secrétaire de groupe local EELV
Denis Guenneau, animateur de l’Archipel de l’écologie et des solidarités
Francine Guillaume
Aurélie Guillemard
Sandrine Hernandez, conseillère régionale, Place Publique
Guénolé Houitte de La Chesnais, appel des jeunes pour la grève climat du 25 mars
Marcel Jacquot, coprésident Agissons pour le climat GTM
Martine Jacquot, Agissons pour le climat GTM
Benjamin Joyeux, conseiller régional AuRA EELV
Lydia Labertrandie, élue conseillère municipale, EELV
Patrick Ladislav, EELV
Christine Ladret, conseillère fédérale EELV
Jean-Noël Lafaille
Fabienne Lafon, EELV
Nathanaël Legeard, conseiller fédéral Bretagne, EELV
Jean-Charles Léon
Denis Louviot, porte-parole de Nouvelle donne
Nicolas le Renard
Florence Lemaire, membre du Conseil politique, Place Publique
Nicole Lozano, référente régionale AURA Nouvelle donne
Marie Luchi, responsable des relations unitaires, Génération·s
François Nicolas, initiateur Bien Vivre à Rezé
Jean Malifaud, cotrésorier fondation Copernic
Éric Mauger
Christophe Mandereau, directeur Aristot Conseil en résilience territoriale
Bernard Martin, membre fondateur Selvel ar mor
Laurent Martin, BER Normandie, EELV
Justine Montariol, appel des jeunes pour la grève climat du 25 mars
Éric Mourey, conseiller fédéral, EELV
Patrick Odiard, coprésident Groupe des élus les écologistes Ville de Lyon
Alizée Ostrowski, délégué de circonscription 94, PS
Bénédicte Pasiecznik, conseillère régionale AURA, EELV,
Dominique Paturel, collectif Démocratie alimentaire
Nathalie Pecqueur
Clément Pecqueux, maire adjoint Génération·s d’Ivry-sur-Seine
Martine Petit, coprésidente Alliance citoyenne pour la transition écologique et sociale
Jean-Baptiste Pegeon, conseiller régional Île-de-France
Sarah Pigeaud, membre du conseil politique de Place Publique, Place Publique
Gilles Pontlevoy, coprésident, Nouvelle donne
Joëlle Rabaglia, membre du CA, Convention pour une république écologique
Monique Rabin, coordinatrice du pôle des élu-es, Place Publique
Lila-Brune Remy, Appel des jeunes pour la grève climat du 25 mars
Nadine Rozel, EELV
Jean-Marie Sauboua, membre du conseil politique, Place Publique
Irène Danièle Schaub Le Foll
Philippe Segers, animateur Archipel de l’écologie et des solidarités
Pauline Ségard, élue Métropole européenne de Lille
Judith SHAN, trésorière, Nous sommes Boulogne
Marie-Jeanne Steff, trésorière, Place publique
Pierre Stoeber, EELV
Angélique Susini, secrétaire de section de Cachan, PS
Carole Tabbagh,
Caroline Tavernier, secrétaire générale adjointe, Place Publique
Joaquim Timoteo, conseiller départemental PS
Claude Touchefeu
Victor Vala, secrétaire de la section de Fresnes, PS
Marine Tondelier, conseillère régionale écologiste des Hauts-de-France
Céline Veron, coréférente 49, Place publique
Grégoire Verrière, conseiller régional Aura, Génération·s
Monique Vervondel-Gaulguet, conseillère politique régionale Champagne-Ardenne, EELV
Jacques Vince
Michel Wilson, conseiller fédéral, EELV
Catherine Wolfrom
Lola Yaiche, coréferente Place Publique jeunes, Place Publique
Rémi Zinck, maire du 4e arrondissement de Lyon

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende