En plein été, le gouvernement sort un rapport sur l’avenir des forêts publiques

Durée de lecture : 2 minutes

17 juillet 2019

La période estivale est propice à la sortie des rapports. D’autant plus lorsqu’ils sont encombrants. C’est ce que dénonce dans un communiqué le syndicat majoritaire des travailleurs de l’Office national des forêts, le Snupfen, en lutte contre la privatisation des forêts publiques.

Plus de quatre mois en retard, le rapport écrit par des hauts fonctionnaires, portant sur l’avenir de l’ONF, vient enfin d’être publié. En pleines vacances d’été. « C’est une stratégie d’endormissement, croit savoir Philippe Canal, porte-parole du Snupfen, joint par Reporterre. Le sujet est pourtant essentiel. Il concerne 10 % du territoire national et un quart des forêts françaises ».

Le 27 juin 2019, le gouvernement avait communiqué pour affirmer son attachement à l’Office et sa volonté de conserver « l’unité de gestion des forêts publiques, domaniales et communales, par un opérateur unique ». Il avait aussi rappelé «  le haut standard environnemental de la gestion forestière par l’ONF ».

Mais ces beaux discours n’ont pas convaincu les syndicalistes. Après lecture du rapport, leur constat reste mitigé. Pour eux, le diagnostic a bien été établi par les auteurs du rapport. « De toute manière, ce diagnostic est évident, note Philippe Canal. L’ONF souffre d’un déficit de financement et les engagements de l’État ne sont pas tenus. Les objectifs de récoltes sont irréalistes et les recette de bois sont en baisse constante. Nous sommes tous d’accord là-dessus ».

C’est sur les recommandations que le débat est vif. Pour le Snupfen, « la mission préconise les mêmes recettes éculées qui n’ont pas fonctionné : la réduction des effectifs, des missions, de la qualité de gestion… avec l’abandon proposé de 500 000 ha de forêts et milieux naturels communaux pas assez productifs ! L’accélération de la privatisation : arrêt définitif des recrutements de fonctionnaires, filialisation d’activités réalisées par 40% du personnel, exclusion de la « société civile » du futur Conseil d’Administration, adoption d’une logique d’entreprise privée qui agît dans son intérêt propre… et tant pis pour l’intérêt général ».

L’état engagera, à la rentrée, la mise en œuvre des recommandations du rapport. « Un plan de transformation sera engagé sur 5 ans, précise son communiqué, afin d’améliorer la performance de l’établissement, et accélérer la rationalisation des fonctions supports, la modernisation des systèmes d’information et sa révolution numérique ».

  • Source : Reporterre
  • Photo : Pascal Briod/ Flickr



22 octobre 2019
Des opposants à Amazon ont perturbé l’inauguration d’un entrepôt
Lire sur reporterre.net
22 octobre 2019
Après 22 mois de fermeture, la ligne Perpignan-Villefranche-de-Conflent peut rouvrir
Lire sur reporterre.net
22 octobre 2019
Deux climatosceptiques et une salariée de Total auditionnés pour les programmes scolaires sur le changement climatique
Lire sur reporterre.net
21 octobre 2019
Un garde forestier assassiné en Roumanie
Lire sur reporterre.net
21 octobre 2019
L’ONF abandonne l’usage de pesticides en forêt publique
Lire sur reporterre.net
21 octobre 2019
Les Verts progressent fortement aux élections en Suisse
Lire sur reporterre.net
21 octobre 2019
Etouffé par la chaleur, le Qatar climatise même les rues
Lire sur reporterre.net
19 octobre 2019
L’Eglise catholique pourrait qualifier de « péché » les actes anti-écologiques
Lire sur reporterre.net
18 octobre 2019
Notre-Dame : six mois après l’incendie, le scandale de la contamination au plomb
Lire sur reporterre.net
17 octobre 2019
Cambriolée, la rédaction de Streetpress a besoin de soutien
Lire sur reporterre.net
17 octobre 2019
Dans les lacs, les algues se multiplient à cause du changement climatique
Lire sur reporterre.net
17 octobre 2019
Un écologiste assassiné en Indonésie
Lire sur reporterre.net
17 octobre 2019
La pêche électrique détruit les écosystèmes, confirme une étude
Lire sur reporterre.net
16 octobre 2019
Les décrocheurs parisiens de portraits de Macron condamnés à 500 € d’amende
Lire sur reporterre.net
16 octobre 2019
La loi énergie-climat devant le Conseil Constitutionnel
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Nature
21 octobre 2019
Le mouvement pour le climat Alternatiba veut peser sur les municipales
Reportage
22 octobre 2019
Allié des agriculteurs, le renard est pourtant abattu. Arrêtons le massacre !
Tribune
18 octobre 2019
Pour 2020, un budget d’un vert bien pâle
Info


Sur les mêmes thèmes       Nature