Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Notre-Dame-des-Landes

Le gouvernement veut prolonger la déclaration d’utilité publique du projet d’aéroport

Les opposants au projet d’aéroport Notre-Dame-des-Landes ont les yeux braqués sur le 9 février 2018. Ce jour-là, la déclaration d’utilité publique du projet d’aéroport arrivera à son terme, si les travaux ne sont pas lancés d’ici là. Le gouvernement a donc pris les devants en lançant une procédure de saisine du Conseil d’État pour qu’il prenne un arrêté de prolongation de la DUP. « La procédure devrait prendre trois ou quatre mois », confie Marc Bouchery, directeur du Syndicat mixte aéroportuaire.

Par ailleurs, la semaine dernière, la France a adressé sa réponse à la Commission européenne qui a lancé en avril 2014 une procédure de pré-contentieux contre elle pour non-respect de règles environnementales communautaires. La France y a répondu à travers la révision du schéma de cohérence territoriale de la métropole (Scot) Nantes - St-Nazaire, adopté par le conseil métropolitain le 19 décembre.

« Toutes les conditions sont désormais réunies pour permettre le lancement des travaux », estime Alain Cadec, député européen LR pour l’Ouest, qui a rencontré mardi matin Karmenu Vella, le Commissaire européen à l’Environnement, « pour lui demander de lever la procédure de pré-contentieux dans les meilleurs délais ». Ce dernier lui a assuré du fait que la Commission « prendra rapidement une décision ».

  • Source : Nicolas de La Casinière pour Reporterre

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende