Le ministre de l’Agrictulture opposé aux repas végétariens dans les cantines

Durée de lecture : 2 minutes

22 octobre 2018



Lundi 22 octobre, le ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume, a déclaré son opposition à un repas végétarien imposé dans les cantines, se posant en défenseur du choix pour les consommateurs.

Interrogé sur l’antispécisme (opposition à la hiérarchie entre l’être humain et les animaux), Didier Guillaume a estimé sur C-News qu’il fallait « faire attention quand on va dans cette direction » : « Dans la restauration collective, les gens doivent manger ce qu’ils veulent. Moi, je suis opposé aux repas de substitution, je suis opposé à une journée de repas végétarien », a déclaré le ministre.

Dans un communiqué, Greenpeace a rappelé que tous les scénarios du Giec proposés pour maintenir le réchauffement climatique en dessous de 1,5 °C incluent des changements de régime alimentaire, notamment la réduction de consommation de protéines animales : « À l’heure du rapport du Giec, le gouvernement ne devrait porter qu’un seul message, celui de l’urgence de réduire fortement notre consommation de viande, au profit d’une alimentation plus végétale, mais aussi d’une viande locale, issue de l’agriculture écologique, a déclaré Laure Ducos, chargée de campagne agriculture à Greenpeace France. Les déclarations du ministre font malheureusement craindre un nouveau recul du gouvernement face à l’urgence climatique. »

« Comme l’a prouvé une enquête de Greenpeace, 70 % des élèves des écoles élémentaires publiques se voient servir de la viande ou du poisson tous les jours. Où est le choix dans ce cas là ? a écrit l’ONG. Ces enfants mangent entre 2 et 6 fois trop de protéines à la cantine. » Selon un sondage BVA, une majorité des Français (59%) est pour l’introduction de repas végétariens dans les cantines.

Dans le cadre des débats sur la loi Alimentation et Agriculture, l’Assemblée nationale a donné son feu vert, par un amendement, à « l’expérimentation » d’un menu végétarien dans les cantines scolaires au moins une fois par semaine et pour une durée de deux ans. Ce test ne s’adresse qu’aux collectivités qui proposent déjà deux menus pour le même repas.

  • Source  : Greenpeace.
  • Photo : La cantine scolaire de Langouët, en Ille-et-Vilaine. © commune de Langouët.




Lire aussi : Cantines bio : ça marche et c’est moins cher


18 septembre 2020
Zone à faible émission : sept villes sommées de limiter la circultation des véhicules polluants
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Nos portables pourraient accentuer la mortalité des insectes, selon une étude
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Nouveau report pour le Congrès mondial de la nature
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
À Port-la-Nouvelle, les travaux du port géant se poursuivent malgré l’opposition
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Un paysan accusé de violences : il a lancé une bouse de vache lors d’une action
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
En Bulgarie, un écologiste est en grève de la faim depuis 40 jours
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Un recours contre le projet du gouvernement d’offrir des sites « clé en main » aux industriels
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Foodwatch dénonce les emballages alimentaires à moitié vides
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
La Commission européenne propose de réduire de 55 % en 2030 les émissions de gaz à effet de serre
Lire sur reporterre.net
16 septembre 2020
Les deux tiers des fruits non bios contiennent des résidus de pesticides
Lire sur reporterre.net
16 septembre 2020
Biodiversité : aucun des 20 « objectifs d’Aïchi » n’a été atteint en 10 ans
Lire sur reporterre.net
16 septembre 2020
L’accord de libre-échange UE-Mercosur « va accroître des dynamiques mortifères »
Lire sur reporterre.net
16 septembre 2020
La fumée des feux américains va jusqu’en Europe
Lire sur reporterre.net
15 septembre 2020
Au Brésil, le Pantanal dévoré par les flammes
Lire sur reporterre.net
15 septembre 2020
Face à la 5G, « nous sommes tous des Amishs »
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Alimentation

18 septembre 2020
« Les retenues d’eau aggravent la sécheresse, et la vulnérabilité de l’agriculture »
Entretien
17 septembre 2020
Le hold-up des planteurs d’arbres sur le plan de relance
Tribune
17 septembre 2020
L’Office national des forêts demande l’aumône auprès de multinationales polluantes
Enquête


Dans les mêmes dossiers       Alimentation