Le projet d’A45 est définitivement abandonné

17 octobre 2018

Le projet de l’autoroute A45 entre Lyon et Saint-Etienne, et plus précisément entre La Fouillouse et Brignais, est définitivement abandonné. « L’Etat privilégie les alternatives routières et ferroviaires à l’A45 », a indiqué la ministre Élisabeth Borne au journal Le Progrès, ce mercredi 17 octobre.

L’information avait fuité plus tôt dans la journée par la députée LREM de la Loire, Valéria Faure-Muntian, suite à une réunion entre la ministre et les parlementaires de la majorité de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

« Si ce projet était simple et consensuel, l’autoroute A45 serait réalisée depuis longtemps, a dit la ministre. On ne peut pas ignorer le prélèvement de terres agricoles, l’impact environnemental, l’absence du grand contournement de Lyon sur lequel l’A45 doit déboucher. »

Élisabeth Borne a aussi confirmé que les 400 millions d’euros que l’État devait investir sur l’A45 seront consacrés à d’importantes restructurations de l’A47, et à la liaison ferroviaire entre Saint-Étienne et Lyon. « Le conseil d’orientation des infrastructures a recommandé de travailler plutôt sur des solutions alternatives routières et ferroviaires à l’A45. C’est aussi la position du gouvernement ».

Pour la coordination des opposants à l’A45, « l’abandon du projet est une très grande victoire, fruit d’une mobilisation citoyenne exemplaire qui a eu raison d’une autoroute inutile et destructrice ».

Dans un communiqué, la coordination des opposants demande un « plan B ambitieux » : « Il ne s’agit pas de se limiter à un simple rafistolage de l’existant, A47 et TER compris (...) Aux mesures d’urgence, peut-être nécessaires, doit être ajouté un plan B digne de ce nom qui permette de réduire le besoin de mobilités, relocaliser les activités soutenables et vivre mieux sur le territoire ».

  • Source  : Le Progrès.
  • Photo : Manifestation contre l’A45 samedi 22 septembre 2018 à La Talaudière (Loire). © Fanny Dollberg/Reporterre




23 mai 2019
Des activistes ont mené une opération nature morte au siège de Bayer-Monsanto
Lire sur reporterre.net
22 mai 2019
Une île de plastique dérive au large de la Corse
Lire sur reporterre.net
22 mai 2019
La fonte des glaces d’ici 2100 pourrait provoquer une montée des océans de deux mètres
Lire sur reporterre.net
22 mai 2019
Des militants écolos ont perturbé l’assemblée générale de la Société Générale
Lire sur reporterre.net
22 mai 2019
Center Parcs de Roybon : les opposants remportent une victoire juridique
Lire sur reporterre.net
21 mai 2019
À Londres, une action de Greenpeace contre la multinationale du pétrole BP
Lire sur reporterre.net
21 mai 2019
Entre 16,4 et 24 millions d’Européens seraient contaminés en cas d’accident nucléaire, selon une étude
Lire sur reporterre.net
21 mai 2019
La fin des véhicules thermiques en 2040 inscrit dans le projet de loi Mobilités
Lire sur reporterre.net
20 mai 2019
Affaire du siècle : la procédure judicaire est lancée
Lire sur reporterre.net
18 mai 2019
San Francisco interdit la reconnaissance faciale
Lire sur reporterre.net
18 mai 2019
Les subventions aux fossiles responsables de 28 % des émissions de CO2
Lire sur reporterre.net
17 mai 2019
Dans l’Aude, des Faucheurs volontaires occupent l’usine de Monsanto
Lire sur reporterre.net
17 mai 2019
Une chaleur exceptionnelle frappe l’Arctique
Lire sur reporterre.net
17 mai 2019
La France n’est pas préparée au « choc climatique », selon un rapport sénatorial
Lire sur reporterre.net
16 mai 2019
« En France, il n’y a pas de pressions de lobbyistes de Monsanto », selon le ministre de l’Agriculture
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Autoroutes

22 mai 2019
Thomas Porcher : « Les traités européens sont au cœur du problème de la transition écologique »
Entretien
23 mai 2019
Face à l’irresponsabilité de M. Macron, décrochons ses portraits
Tribune
22 mai 2019
Animaux, internet libre, décroissance… des « petits » partis en campagne
Enquête


Dans les mêmes dossiers       Autoroutes