Le projet de Center Parcs à Roybon est abandonné, grâce aux luttes

Durée de lecture : 2 minutes

9 juillet 2020



Le groupe Pierre et Vacances a annoncé mercredi 8 juillet l’abandon de son projet de domaine Center Parcs à Roybon (Isère). Le projet, d’un montant de 390 millions d’euros, prévoyait la construction dans la forêt de Chambaran de mille cottages, de commerces et de restaurants autour d’un espace aquatique, sous la forme d’une bulle transparente maintenue à 29 degrés avec piscines, toboggans et jacuzzis.

« Depuis plus de dix ans, des procédures judiciaires contestant les autorisations administratives ont fait obstacle à la réalisation du projet. L’autorisation de défrichement, indispensable à sa réalisation, étant devenue caduque, et l’accès du site étant bloqué par des "zadistes" occupant illégalement le terrain depuis 2014, Center Parcs a décidé de se retirer de ce projet », a déclaré le groupe.

Le projet avait subi un important revers juridique en mai 2019.

« Ce n’est pas de gaîté de cœur » que le groupe jette l’éponge, a commenté Gérard Brémond, président et fondateur de Pierre et Vacances, qui compte à ce jour 25 Center Parcs en Europe, constitués de cottages immergés dans des domaines forestiers.

« Mais on était dans une impasse, c’était devenu inextricable entre l’occupation du site, les changements de réglementations, les autorisations pour les permis de construire, pour le défrichement, la loi sur l’eau, la préservation des espèces, et les lenteurs de la justice dans les différents stades, la cour d’appel, le tribunal administratif, le conseil d’Etat. Tout cela se superposait, c’était interminable », a-t-il dit.

Les recours déposés par les opposants au projet —principalement des associations de défense de la nature et de protection du milieu aquatique— se sont succédé depuis 2010, dans une alternance de revers et de victoires pour Center Parcs. Depuis 2014, le terrain est également devenu une « zone à défendre » (Zad), occupée par des militants.

Dans l’Hexagone, Center Parcs compte ouvrir le domaine des Landes de Gascogne (Lot-et-Garonne) au printemps 2022. Trois autres projets restent combattus localement et en justice : l’extension du domaine existant de Bois-Francs (Eure), le projet de Poligny (Jura) qui fait l’objet de recours judiciaires contre le plan local d’urbanisme, et le projet du Rousset (Saône-et-Loire).

- Source : AFP par Le Dauphiné Libéré





Lire aussi : Center Parcs de Roybon : les opposants remportent une victoire juridique


24 septembre 2020
Pollution de l’air : l’État français toujours aussi inefficace, selon la Cour des comptes
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Total va fermer la raffinerie de Grandpuits
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Convention citoyenne : pas de projet de loi avant la fin de l’année
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
L’association L214 dévoile les dessous des élevages à gibier pour la chasse
Lire sur reporterre.net
23 septembre 2020
La Chine s’engage à la neutralité carbone d’ici à 2060
Lire sur reporterre.net
23 septembre 2020
Néonicotinoïdes : la mobilisation contre le projet de loi s’intensifie
Lire sur reporterre.net
22 septembre 2020
Néonicotinoïdes : betteraviers et scientifiques cherchent des « solutions alternatives »
Lire sur reporterre.net
22 septembre 2020
À Toulouse, sept personnes en prison pour des tags
Lire sur reporterre.net
22 septembre 2020
La banquise arctique a atteint sa deuxième étendue la plus basse jamais enregistrée
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2020
Présidentielles : pas de candidat chez les Verts avant 2021
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2020
Casino mis en demeure de ne plus vendre de bœuf issu de la déforestation
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2020
Les 1 % les plus riches sont les premiers responsables du changement climatique
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
À Gonesse, une fête pour lutter contre trois projets inutiles
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Une partie de la forêt de Compiègne « privatisée » pour la chasse à courre
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Zone à faible émission : sept villes sommées de limiter la circultation des véhicules polluants
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Center Parcs et Roybon

26 septembre 2020
Mobilisation climat : faisons place à la vie
Tribune
24 septembre 2020
Qui s’inquiète de la crise climatique ? Pas (vraiment) les Européens
Tribune
24 septembre 2020
Fragilisé par la sécheresse et le Covid, le nucléaire a besoin du charbon
Info


Dans les mêmes dossiers       Center Parcs et Roybon