Journal indépendant, sans publicité, sans actionnaire, en accès libre, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info Logo Reporterre
Fermer

Brève — Luttes

La Zad de Roybon expulsée par les forces de l’ordre

Les forces de l’ordre étaient en place dès 7 h 30 du matin. Ce mardi 13 octobre 2020, les gendarmes ont procédé à l’expulsion de la zad de Roybon (Isère). Des militants occupaient la forêt de Chambaran depuis six ans, pour lutter contre la construction d’un Center Parcs. Le projet touristique a été abandonné le 8 juillet dernier, mais des zadistes étaient restés sur le site.

« Le juge a donné son accord le 5 octobre 2020, par trois ordonnances rendues en référé, souligne la préfecture de l’Isère dans un communiqué. Il a ainsi ordonné de faire cesser sans délai le “trouble manifestement illicite […] et le danger auquel ses occupants et les patients sont ainsi exposés”. »

De lourds moyens humains et matériels ont été mis à disposition de cette évacuation

D’après le quotidien local Le Dauphiné libéré, un premier bilan communiqué à 12 h 30 recensait 28 personnes évacuées ou en cours d’évacuation de la zad.

Le journal souligne que la plupart des personnes ont pu sortir librement de la zone, après une vérification de leur identité. « D’autres ont été conduites à la gendarmerie car elles ne souhaitaient pas communiquer leur identité aux gendarmes, ou parce qu’elles sont connues de la justice, ou susceptibles d’être poursuivies », précisent les journalistes.

De lourds moyens humains et matériels ont été mis à disposition de cette évacuation : des gendarmes mobiles et départementaux ont été appelés, ainsi que des sapeurs-pompiers et des entreprises privées appelées pour procéder au démontage du site. Un représentant du parquet de Grenoble était également sur les lieux.

Des camions de transport de troupes de l’armée et des véhicules de secours du Sdis (service départemental d’incendie et de secours) ont été réquisitionnés. D’après Le Dauphiné libéré, les militaires ont pris des images aériennes de la zad à l’aide d’un drone.

  • Photo : La cabane Palace Paillette en juillet 2018. © Moran Kerinec/Reporterre

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire